Live now
Live now
Masquer
argent-de-poche-orange-bank-madmoizelle
Parentalité

Fini la tirelire, bonjour les gosses avec une CB : à quoi ressemble l’argent de poche en 2022 ?

Dès le plus jeune âge, les enfants peuvent avoir accès à un compte bancaire ainsi qu’une appli dédiée, voire une carte associée : comment l’argent de poche du 21ème siècle permet-il une éducation financière ?

Si vous avez dans votre entourage des gosses qui dès dix ans compartimentent leurs argent de poche comme des financiers aguerris et utilisent une carte bancaire, ne soyez pas surprise ! Autrefois oubliés de la numérisation des services bancaires, les enfants et ados sont aujourd’hui leur public privilégié. Ces futurs clients et clientes sont l’objet de toutes les attentions.

D’ailleurs, les nouveaux outils et l’innovation dans la banque ont changé les discussions et le rapport à l’argent de poche, c’est indéniable. Pour en savoir plus, Madmoizelle s’est entretenue avec Hélène Ducourant, sociologue de la consommation et maître de conférences à l’Université Gustave Eiffel à Marne la Vallée, et Alizée Scherer, ergonome chargé de recherche en éducation financière.

L’éducation financière est-elle possible grâce à l’argent de poche ?

Quelle est votre définition de largent de poche ?

Hélène Ducourant : Durant mes recherches dans le cadre de mon métier de sociologue, j’ai interrogé plusieurs familles issus de différents milieux sociaux. Nous avons découvert que l’argent de poche représente des pratiques diverses. On pourrait ainsi le définir comme des transferts familiaux de petits montants — c’est-à-dire que cela concerne aussi bien mamie qui donne de l’argent à Noël, la pièce de la petite souris, ou des parents qui font un transfert chaque mois à leur enfant étudiant.

Alizée Scherer : C’est généralement de l’argent physique, des pièces ou des billets. Il est souvent associé aux enfants et adolescents et sert à faire de petits achats, pas forcément réguliers.  

À quel âge et à quelle fréquence pensez-vous quil faudrait commencer à le donner ?

Alizée Scherer : On sait qu’aujourd’hui, les premiers achats commencent entre 7 et 10 ans, on peut donc estimer qu’on peut donner des petites sommes à partir de 7 ans, qui augmenteront au fil du temps. 

Est-il indispensable dans la construction de bonnes habitudes de consommation ?

Hélène Ducourant : Il y a mille et une raisons de donner de l’argent de poche à ses enfants, et l’éducation aux bonnes habitudes financières en est une parmi d’autres. Donner de l’argent peut aussi servir de récompense à un bon comportement, au travail fourni… On peut en donner simplement pour que l’enfant s’amuse, pour qu’il entre dans une culture adolescente qui implique de fréquenter des lieux de consommation comme les galeries commerciales aussi.

« L’argent de poche permet de se rendre compte que l’argent est une ressource limitée et de comprendre le mécanisme d’achat. »

Alizée Scherer

Alizée Scherer : Je ne pense pas qu’il n’y ait qu’une bonne façon de faire, ou que l’argent de poche soit obligatoire, parce qu’on peut très bien en discuter en famille et voir les parents faire. Mais je pense effectivement que ce sont les prémices pour comprendre comment fonctionne l’argent, comment on peut mettre de petites sommes de côté pour ensuite pouvoir s’acheter un jeu. Cela permet de se rendre compte que l’argent est une ressource limitée et de comprendre le mécanisme d’achat.

Comment le sujet devrait-il être abordé dans lidéal par les parents ?

Hélène Ducourant : Au fur et à mesure, sous forme de petits conseils de gestion. Il faut pouvoir placer des barrières, un peu comme avec les tirelires que nous étions obligés de casser pour obtenir notre argent.

Les parents peuvent ainsi enseigner aux enfants à faire un budget, afin de leur montrer que ce n’est pas seulement avoir un petit carnet dans lequel on fait ses comptes, c’est aussi mettre à part l’argent en fonction de sa provenance et de sa destination, pour faire en sorte qu’il y en ait encore à la fin du mois.

Alizée SchererQuand on commence à donner de l’argent de poche, il faut que cela s’accompagne d’explications des concepts financiers : ce qu’est l’argent de poche, à quoi il peut servir… Maintenant, des applications pour les enfants se développent, proposant des contenus d’éducation financière sur l’argent numérique, car il est vrai que les enfants tendent de plus en plus à aller vers ce mode de consommation en ligne.

Comment apprendre à son enfant à être autonome dans la gestion de son budget ?

Pensez-vous que la dématérialisation de largent fait davantage prendre conscience de sa valeur ?

Hélène Ducourant : Dans l’étude Orange, qui concerne surtout les collégiens et lycéens, nous avons remarqué qu’ils recevaient des petits billets, mais aussi des virements. Pour ces jeunes qui ont été socialisés à l’argent de cette manière-là, l’argent placé en banque est un argent plus important, donc à épargner.

Je pense aussi qu’il y aura une certaine créativité des banquiers et des nouvelles start-up pour aider à séparer les sommes d’argent, à avoir des cagnottes, à avoir des projets, à avoir des comptes avec ses colocs… en résumé, tout un tas de nouvelles pratiques.

Alizée Scherer : Je ne sais pas si dématérialiser l’argent fait davantage prendre conscience de sa valeur, mais en tout cas, cela donne peut-être une autre valeur à l’argent, parce qu’on est dans une valeur d’immédiateté.

Cela permet de prendre plus rapidement conscience de l’impact de ses achats ou de son épargne ; par contre, payer avec un smartphone ou payer avec des billets ou pièces ne donne peut-être pas la même valeur à l’argent, on se rend moins compte des dépenses que l’on fait.

madmoizelle-orange-bank
Crédit : Cottonbro/ Pexels

Le fait davoir une carte bancaire à l’adolescence permet-il de gagner en autonomie ?

Hélène Ducourant : J’ai eu l’occasion de rencontrer des parents qui recevaient des notifications dès que leurs enfants utilisaient leurs cartes de crédit. Je trouve donc cela drôle de dire que cela autonomise les enfants, alors que cela peut renforcer le contrôle des parents !

Ce qui est intéressant, c’est de voir comment les familles réinventent, avec ces nouveaux outils, des pratiques qui correspondent à leurs valeurs.

Alizée Scherer : Oui, je pense qu’une carte bancaire permet de prendre en autonomie, de savoir où on en est avec son argent, de ne pas avoir à demander aux parents une somme pour aller payer telle ou telle activité… C’est un objet physique qui permet d’être plutôt libre de ses achats et de ses choix. 

Le fait de pouvoir se servir dune application, par laquelle nous pouvons dédier des sommes à certains achats, permet-il vraiment de mieux gérer son budget ?

Hélène Ducourant : Oui, en faisant des sous-dossiers ou des cagnottes. Il y a plein de services à inventer pour faciliter ces petites choses. Après il faut voir comment les ados et les familles s’en saisissent…

Alizée Scherer : L’autonomie d’avoir son propre compte et sa propre carte bancaire doit obligatoirement être accompagnée des parents, dans ce sens, je pense qu’une application accessible par parents et enfants est une bonne chose.

Au niveau de la gestion du budget, l’application permet de cloisonner les budgets selon les achats souhaités, et donc de mieux savoir gérer son budget pour voir ses projets aboutir.

« Le fait de réaliser des achats en ligne pour un ado implique des pratiques de négociation et de verbalisation des achats qui ne sont pas les mêmes que quand l’enfant se rendait seul dans une boutique. »

Hélène Ducourant

Observez-vous une différence de consommation depuis que largent est plus immatériel ?

Hélène Ducourant : Pour avoir discuté avec des adolescents durant la crise sanitaire à propos de leurs pratiques, ce que j’ai remarqué, c’est que le fait d’acheter plus en ligne leur faisait faire moins de petites dépenses, en fast-food ou en boulangerie par exemple. Ce budget était réaffecté, notamment vers les enseignes de fast fashion.

Par conséquent, il fallait en parler à ses parents — cela implique donc des pratiques de négociation et de verbalisation des achats qui ne sont pas les mêmes que quand l’enfant se rendait au centre commercial. On a donc vu des petits changements qui impliquent de nouvelles négociations.

Alizée Scherer : Cela montre bien le principe d’immédiateté de la jeune génération, les jeunes sont prêts à payer pour des services donnant accès à tout, tout de suite. 

Lorsquon est étudiant et que lon vit encore chez ses parents, on touche souvent des bourses mais également de largent de nos parents, idem quand on est jeunes actifs, auriez vous des conseils pour commencer à prendre lhabitude d’épargner ?

Hélène Ducourant : Je n’aime pas beaucoup ce mot… Peut-être faudrait-il le remplacer par l’idée de « stocker de l’argent pour faire des projets », et laisser de côté le mot épargne ?

Alizée Scherer : Apprenez à épargner dès le jeune âge et tout en vous faisant plaisir, prévoyez une trésorerie, aussi bien pour les dépenses imprévues (PC en panne, voiture à réviser…), que pour les projets à long terme. Pensez également à regarder régulièrement l’état de vos comptes via votre application bancaire — au moins deux fois par mois, en milieu et fin — car plus on laisse traîner un problème financier, plus il s’aggrave.

Enfin, n’hésitez pas à parler à des proches ou des parents, pour glaner des conseils, et aussi à lire des contenus financiers, beaucoup sont aujourd’hui accessibles aux jeunes et simples à comprendre.

Mettre des mots sur les nouvelles pratiques liées à la numérisation de l’argent de poche est bénéfique pour les enfants et leurs parents

Toutes ces nouvelles pratiques et innovations numérique ont profondément changé le rapport à l’argent de poche.

Pour les enfants, adolescents et jeunes adultes, elles engendrent un changement dans ses habitudes de consommations. Pour les parents, cela permet d’encadrer plus clairement les dépenses grâce à des applications sur lesquelles ils reçoivent des notifications en temps réel comme avec celle du Pack Premium Orange Bank. Mais petit à petit, cela peut aussi mener à des discussions autour de l’éducation financière plus poussées.

D’après les deux expertes, il n’est pas directement prouvé que recevoir de l’argent de poche dès l’école primaire permettra réellement de conscientiser la valeur de l’argent plus vite, ou d’apprendre à mettre de l’argent de côté plus tôt. Mais apprendre à se familiariser avec ce type d’outils est un avantage qui servira tout au long de sa vie !

Les services bancaires ainsi que l’argent comme le reste, tend à se numériser, alors autant prendre de bonnes habitudes dès le plus jeunes âges. Cela pourra peut-être même créer des vocations, on ne sait jamais…

Pack Premium Orange Bank, toutes les familles y trouvent leur compte

Orange Bank, le partenaire de cet article, propose une offre bancaire dédiée à toutes les familles, le Pack Premium.  Il permet aux enfants, dès 10 ans, d’apprendre à mettre de l’argent de coté et aux ados jusqu’à 17 ans, d’être accompagnés en toute sécurité sur le chemin de l’autonomie.

Les avantages du Pack Premium pour toute la famille :

Pour les ados de 10 ans à 17 ans :

  • jusqu’à 5 cartes bancaires 
  • 1 App adaptée
  • Des tirelires pour mettre de l’argent de côté

Pour les parents  :

  • 1 carte Premium 
  • 1 App pour tout gérer
  • Pilotage complet et paramétrable
    des comptes utilisés par les enfants.

Pour un proche des parents :

En plus avec le Pack Premium, toute la famille bénéficie des avantages de la carte Premium, le top de la banque mobile :

  • Élue meilleur application bancaire 2022
  • Solde en temps réel
  • 0 frais cachés, 0 frais de tenue de compte.
  • Paramétrage des notifications 
  • Envoi et demande d’argent instantanés par SMS
  •  Gestion et visualisation de son budget en un coup d’œil 
  • Assurances premium pour les achats 
  • Assurances premium pour les voyages 
  • Ensemble de privilèges VIP,
    comme le cashback sur les achats et abonnements Orange 

Avec le Pack Premium, découvrez la seule offre bancaire qui assure toute la famille et rassure les parents.

Voir conditions sur orangebank.fr

À lire aussi : Les solutions pour donner du sens à ton épargne (au lieu de laisser ton argent dormir à la banque)

Crédit : Monstera / Pexels

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Parentalité

Parentalité
rappel-lait-candia-bebe

Attention, ce lait pour bébé ne doit pas être consommé

Manon Portanier

22 sep 2022

SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Parentalité
vaccin-bronchiolite-nourrisson

Bientôt un vaccin contre la bronchiolite du nourrisson ?

Manon Portanier

19 sep 2022

Daronne
mere-nuit-sommeil-bebe

L’Ifop révèle que ce sont encore les mères qui se lèvent la nuit. Quelle surprise ! (non)

Chloé Genovesi

15 sep 2022

15
Parentalité
endormir-bebe-astuce

Cette technique scientifique serait infaillible pour endormir les bébés qui pleurent

Manon Portanier

15 sep 2022

8
Daronne
education-sexuelle-ecole

Parler de sexualité à l’école, c’est une obligation, n’en déplaise à Eric Zemmour

Chloé Genovesi

13 sep 2022

2
Parentalité
enfant-lecture-BD

Si vous avez des préjugés sur l’éducation bienveillante, lisez cette BD

Manon Portanier

12 sep 2022

2
Daronne
paul-hanaoka-unsplash maman bebe

Une étude démontre qu’avoir des enfants rend de droite

Daronne
femme-riche

Les femmes célibataires sans enfants sont celles qui se sont le plus enrichies en 2019

Chloé Genovesi

05 sep 2022

Daronne
contraception-masculine

La contraception masculine, grande oubliée des institutions ?

Chloé Genovesi

02 sep 2022

4
Parentalité
ghost-filter-tiktok-enfant

WTF : c’est quoi cette mode des parents qui effraient leurs enfants sur TikTok ?

Manon Portanier

02 sep 2022

11

Pour les meufs qui gèrent

1 2 3 4 5 6 7 8 9