Adèle Haenel explique pourquoi elle a quitté la salle des César 2020


Adèle Haenel a quitté la salle des César 2020 quand Polanski a gagné le prix du meilleur réalisateur. Mais il y a eu un autre élément déclencheur à son départ...

Adèle Haenel explique pourquoi elle a quitté la salle des César 2020

L’image qui a marqué cette 45ème cérémonie des César restera celle d’Adèle Haenel criant « La honte ! » en sortant de la salle.

Une image forte dont les féministes de France mais aussi d’Hollywood se sont emparées.

L’actrice revient sur ses raisons de quitter la salle Pleyel le 28 février dernier.

Adèle Haenel explique pourquoi elle a quitté les César

Tu l’as sûrement déjà vue et revue, mais voici tout de même l’image qui restera l’emblème de cette cérémonie des César 2020.

View this post on Instagram

🗽

A post shared by Adèle Haenel (@adelehaenel) on

Après son départ accompagné par l’équipe de Portrait de la jeune fille en feu, entre autres, Adèle Haenel lançait ironiquement en coulisses:

« Vive la pédophilie, bravo la pédophilie ! »

Dans le dernier numéro de Paris Match (relayé par Première), l’actrice confie :

« J’étais énervée mais je n’aurais pas pété les plombs s’il n’y avait eu ce mec derrière moi qui a crié « Bravo Roman ! » quand Polanski a gagné.

Ça a été l’élément déclencheur.

J’ai dit « c’est la honte », Céline [Sciamma, réalisatrice de Portrait de la jeune fille en feu] m’a répondu « viens on se casse », et je me suis levée. »

César 2021 : vers un renouveau du cinéma français ?

Toujours dans le dernier numéro de Paris Match, Sandrine Brauer, co-fondatrice du Collectif 50/50 qui travaille à la parité dans le cinéma, s’est elle aussi exprimée :

« S’il y avait eu la parité femmes-hommes chez les votants dès cette année, est-ce que J’accuse aurait obtenu douze nominations et trois César ?

Mon intuition c’est que le vote aurait été différent. Mais au lieu d’avoir des intuitions, fabriquons ce monde ou hommes et femmes sont à égalité»

J’espère bien qu’elle a raison, et que les César 2021 redoreront le blason du cinéma français.

Alors qu’Adèle Haenel a été lynchée par un directeur de casting français, elle vient de signer dans la plus grosse agence d’artistes à Hollywood.

Comme ce serait dommage que les meilleurs talents nationaux se barrent tous faire carrière de l’autre côté de l’Atlantique à cause d’un cinéma français arriéré…

À lire aussi : Face aux César 2020, ma honte, ma colère, puis mon optimisme

Alix Martineau

Alix Martineau

Alix Martineau, à dire sur l'air de Paris Latino, est chargée des podcasts chez madmoiZelle. Elle aime principalement le cinéma et rigole très, très fort.

Tous ses articles

Commentaires

Dhuoda

@skippy01 : En fait je n'ai pas dit qu'il avait été limogé (d'ailleurs je suppose qu'un directeur de casting est un travailleur indépendant), mais qu'il ne travaillait plus dans ce domaine. Difficile de dire à quel point sa mauvaise réputation a joué sur sa capacité à trouver des productions pour l'engager, mais elle est bien établie. Le fait est qu'il a arrêté après avoir été un directeur de casting réputé et influent (il a travaillé pour La môme et Inglourious Bastards), ce qui est déjà sacrément effrayant quand on y pense : ça veut dire que d'autres types dans son genre sont sans doute encore en activité. Du côté plus positif, l'association des directeurs de castings a posté un message sur Facebook pour dénoncer ses propos dégueulasses et réaffirmer leur soutien à Adèle Haenel.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!