Live now
Live now
Masquer
Instagram de Benjamin Mendy / Capture d'écran
Société

Accusé de viols et de violences sexuelles par 7 femmes, le footballeur Benjamin Mendy risque la prison à perpétuité

22 août 2022 9
Au Royaume-Uni s’est ouvert la semaine dernière le procès du footballeur français Benjamin Mendy. Il comparaît pour dix chefs d’accusations : huit viols, une tentative de viol et une agression sexuelle contre sept femmes, et risque la prison à perpétuité.

C’est au tribunal de Chester que s’est ouvert, le mercredi 10 août 2022, le procès du footballeur Benjamin Mendy.

Celui qui a été sacré champion du monde en équipe de France en 2018, et qui a joué 4 ans pour la ville de Manchester comparaît pour dix chefs d’accusations liés à des violences sexuelles : huit viols, une tentative de viol et une agression sexuelle contre sept femmes. Les faits auraient tous eu lieu à son domicile. L’accusé, qui nie toute culpabilité, risque la prison à perpétuité.

En 2021, des accusations qui se succèdent

Fin août 2021, avant que ne soient rendues publiques les premières plaintes portées à son encontre, Benjamin Mendy est suspendu par son club, Manchester City, qui retire également de la vente toute marchandise à son nom.

Dès le lendemain et dans les mois qui suivent, les plaintes se succèdent : entre septembre et décembre 2021, Benjamin Mendy est accusé de violences sexuelles par sept femmes et est placé en détention provisoire. Il sera libéré début janvier et placé sous contrôle judiciaire, dans l’attente du procès qui a débuté la semaine passée.

À la barre, les témoignages se suivent et décrivent des faits qui se seraient déroulés entre 2018 et 2021, à cinq reprises différentes, dans sa luxueuse maison dans le Cheshire. Son mode opératoire présumé est glaçant : le procureur qualifie le français de 28 ans de « prédateur ».

Des témoignages d’une grande violence

À date, deux des sept victimes présumées du footballeur et de son complice Louis Saha Matturie (sans lien avec le footballeur Louis Saha) ont pris la parole. Toutes retracent aujourd’hui des faits similaires : des femmes jeunes (dont l’âge moyen est de 20 ans et 9 mois selon Le Monde), rencontrées dans des bars ou des clubs de Manchester avant de les inviter au domicile luxueux et reclus de Mendy.

Les victimes présumées, toutes anonymes (c’est le cas lors des procès pour viol au Royaume-Uni) et le procureur, racontent un système dans lequel elles se seraient retrouvées piégées.

La première plaignante témoigne ainsi qu’en 2018, au lendemain d’une soirée passée dans la résidence du footballeur aux côtés d’un de ses amis, Benjamin Mendy se serait introduit dans la salle de bain où elle prenait sa douche. Effrayée, elle se serait couverte avec une serviette alors que celui-ci ne cessait de la suivre dans la pièce et de l’attirer à lui, alors même qu’elle lui répétait d’arrêter. Elle raconte ne pas se souvenir des moments qui ont suivi, mais se rappelle un air prédateur sur son visage, et dans sa manière de la regarder.

tweet-benjamin-mendy-proces
« J’étais sur son territoire, avec ses amis. Je répétais « stop » et « non », mais je n’étais pas écoutée donc je me sentais sans voix. C’est probablement pour ça que je n’ai pas crié. » explique la première plaignante dans son témoignage.

La seconde victime à prendre la parole fait un récit de 2020 qui commence de manière similaire : dans un bar avec des amies, elle est invitée à finir la soirée au domicile de Benjamin Mendy. Arrivés à leur destination, celui-ci lui aurait pris son téléphone, prétextant de l’empêcher de poster des photos de lui pour éviter une amende (dans la région, les rassemblements étaient encore limités pour lutter contre la pandémie de Covid-19).

Son téléphone à la main, il aurait attiré la jeune femme de 20 ans jusqu’à une chambre dont le footballeur aurait refermé la porte très sécurisée derrière elle, avant de lui affirmer qu’elle était enfermée avec lui dans la pièce. En échange de lui rendre son téléphone, il lui aurait demandé de se mettre nue en lui promettant de ne pas la toucher. Ce soir-là, malgré ses refus, répétés, la plaignante allègue qu’il l’aurait violée trois fois.

D’autres victimes présumées devraient être entendues lors de ce procès qui durera plusieurs mois. Benjamin Mendy et Louis Saha Matturie, qui nient fermement tous les chefs d’accusations, risquent une peine de prison à perpétuité.

À lire aussi : J’ai porté plainte après un viol, et ça s’est bien passé

Crédit photo : Benjamin Mendy / Capture d’écran Instagram

Les Commentaires
9

Avatar de Nastasja
23 août 2022 à 15h56
Nastasja
@Pipistrelle. en fait, quelque chose m'a interpellée dans les articles que j'ai lu à propos du dossier: la notion de prédation, et également, dans la description du déroulé des faits, (même si ne n'ai lu nulle part noir sur blanc quelque chose relatif à l'empathie) (enfin à son absence), j'ai eu la nette impression d'un comportement de quelqu'un qui n'en ressent pas et qui ressentait un plaisir pervers (au sens clinique du terme).
Je n'ai pas lu son rapport psychiatrique. J'aimerais bien, d'ailleurs (même si c'est impossible haha) pour infirmer ou confirmer ce que j'ai cru lire entre les lignes.
Car s'il ressort que mes impressions ont été bonnes: ces gens-là, ce type de personnalité, ne doit pas ressortir, car ce sont typiquement les récidivistes et multi récidivistes. On a déjà assez de victimes avec lui, là, ce mec a déjà fait assez de dégâts, stop. Maintenant, je me trompe peut-être, mais entre nous, je serais prête à parier n'importe quoi que j'ai raison (malheureusement).
Autant je suis à 100% d'accord avec toi sur la nécessité de réinsérer les gens ayant été incarcérés, ceux qui sont "rattrapables", autant certaines personnes ne sont tout simplement pas réinsérables, en tout cas, si on les libère, elles récidivent. Je précise que ce n'est pas une opinion simplement, ce sont des faits, attestés par des criminologues, psychiatres, et autres spécialistes.
4
Voir les 9 commentaires

Plus de contenus Société

Pop culture
iran cheveux

Angèle, Cotillard, Pomme… En soutien aux Iraniennes, des artistes coupent leurs cheveux

Maya Boukella

05 oct 2022

5
Société
agnes manif IVG Budapest – 28 septembre 2022 MLC

Reportage : l’IVG en Hongrie, un droit menacé par la politique d’Orban et un tabou persistant

Maëlle Le Corre

05 oct 2022

Actu mondiale
Brad Pitt aurait agressé Angelina Jolie dans un avion, et elle a porté plainte… contre le FBI

Angelina Jolie porte plainte contre Brad Pitt pour violences contre elle et leurs enfants

Anthony Vincent

05 oct 2022

Société
madprime-miniature-verticale

Vague de haine transphobe contre le Planning familial : le MadPrime décrypte la polémique

Maëlle Le Corre

05 oct 2022

Société
sandrine rousseau signe feministe vertical

Sandrine Rousseau fait un geste féministe à l’Assemblée nationale, mais au fait, que signifie-t-il ?

Maëlle Le Corre

05 oct 2022

Société
nadine-shaabana-DRzYMtae-vA-unsplash

Violences psychologiques : de quoi parle-t-on vraiment ?

Actu en France
Mat Napo / unsplash

Patriarcal, violent, clivé : l’enquête Fractures Françaises révèle comment les Français perçoivent leur pays

Aïda Djoupa

04 oct 2022

2
Actu en France
eddy de pretto

Eddy de Pretto victime de cyberharcèlement : son procès s’est ouvert à Paris

Maya Boukella

04 oct 2022

1
Société
julien bayou lcp

Julien Bayou contre-attaque et dénonce une « croisade » féministe

Santé
Une femme atteinte de cancer dans une chambre. © Thirdman de la part de Pexels via Canva

La pollution de l’air augmente les risques de cancer du sein, selon une nouvelle étude

Anthony Vincent

04 oct 2022

La société s'écrit au féminin