Pourquoi les vieux grincheux de cinéma sont souvent adorables

Mr Ove est l'adaptation du roman Vieux, râleur et suicidaire, et voici l'occasion de revenir sur pourquoi, malgré tout, les vieux grincheux au cinéma restent adorables.

Pourquoi les vieux grincheux de cinéma sont souvent adorables

Cet article a été écrit dans le cadre d’un partenariat commercial avec Paradis Films.
Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

— Article initialement publié le 9 septembre 2016

Dans les fictions, les héros classiques commencent à laisser la place à des personnages beaucoup plus atypiques. Et c’est le cas pour le valeureux troisième âge qui réussit toujours à charmer le public ! Plein d’œuvres regorgent de personnages en fin de vie (oui, appelons un chat un chat) qui vous transmettent une dernière poussée d’espoir avant d’aller voguer vers de différents horizons.

Le roman Vieux, râleur et suicidaire : la vie selon Ove de Fredrik Backman qui a connu un joli succès, fait l’objet d’une adaptation cinématographique qui sortira le 14 septembre sous le titre plus sobre de Mr Ove.

Il nous vient directement de Suède par un réalisateur très connu dans son pays natal, et en plus, il est distribué par la même société qui avait sorti Millénium à l’époque, donc toutes les chances sont du côté de cette perle dramatique à l’humour cynique.

Ove est hyper attachant et adorable, comme de nombreuses personnes du troisième âge dans de nombreux films vivifiants.

Et malgré les adjectifs qui ne jouent clairement pas en sa faveur, Ove est hyper attachant et adorable, comme de nombreuses personnes du troisième âge dans de nombreux films vivifiants !

À lire aussi : Ces films britanniques qui me font aimer les vieux

Parce que sous leurs airs bougons, ils sont capables d’aimer

Si ces vieux sont irascibles au premier abord, c’est parce que le temps ne leur a pas fait de cadeaux. Souvent, l’amour de leur vie est parti avant eux… Comme le héros de Là-haut, Ove a consacré sa vie à rendre sa femme heureuse, et quand sa fin est arrivée, il n’a jamais réussi à passer à autre chose.

Je veux dire, concrètement, ces vieux bougons donnent l’impression de n’aimer personne à part leur femme ! Donc pour tenter de créer une brèche dans leur armure d’insensibilité, il faut se lever tôt ! Mais certains y arrivent car classiquement, derrière leur carapace un peu poussiéreuse, se cache un cœur qui s’attendrit.

Sans doute parce que ces vétérans traînent un vécu, ils ont de l’expérience comme on dit, et les déceptions n’en sont que plus grandes. Alors ils se protègent des sentiments…

À lire aussi : Le plus adorable des futurs papys apprend qu’il va être papy

mr-ove-film

Parce qu’ils croient en la jeunesse malgré tout

L’élément déclencheur dans le comportement du vieux bougon se concentre souvent dans le/la gamin•e un peu chenapan qui va le faire sourire malgré lui. Car c’est bien connu, tous les enfants sont trognons (non) et adorables (carrément pas). Et ils arrivent à percer la carapace de par leur joie de vivre et à en insuffler un peu aux seniors.

Bien entendu, je ne parle pas seulement de la découverte de la nouvelle technologie : qui n’a pas appris à ses grands-parents à se servir d’un téléphone ? Non, je parle de cette curiosité que les jeunes possèdent et que les anciens apprécient de voir et de partager. Dans Adopte un veuf par exemple, le clash générationnel permet de trouver un terrain d’entente, où chacune des parties découvre de nouvelles choses.

Ce qui est encore plus chou, c’est la figure du grand-parent que le spectateur reconnaît de suite. Même si dans le film en question il ne s’agit pas du tout du grand-père, l’attachement et la relation qui se développe sont relativement similaires. Tout simplement parce qu’ils ont de l’amour à revendre, les vieux bougons, avec toutes ces années passées à détester les gens !

Parce qu’ils redonnent foi en l’humanité

Chacun de ces petits vieux si ronchons, c’est un potentiel futur toi, moi, nous. Du coup, se dire qu’on ne finira pas seul•e bouffé•e par ses chats, ça rassure un peu. Parce que s’il y a une chose sur laquelle tout le monde s’accorde, c’est leur entêtement. Nom de nom, pour leur faire changer d’avis, une bonne raison ne suffit pas ! Alors si même les plus têtes de mules peuvent ouvrir les yeux sur une autre façon de vivre, peut-être que les autres aussi.

À lire aussi : Un grand-père écrit à sa fille homophobe

Pour Mr Ove, ce sont ses nouveaux voisins qui le remettent en question, et en particulier la mère de famille, d’origine perse. Et comme toujours, le premier pas pour accepter une nouvelle culture passe par la gastronomie, eh bien, sa voisine réussit à le convaincre petit à petit.

Quand un groupe de retraités se retrouvent tous ensemble comme dans Indian Palace, il est clair que la vie ne se termine pas aussi vite et qu’ils peuvent profiter d’une seconde jeunesse !

Parce qu’ils ont un savoir à transmettre

Pourquoi le troisième âge retrouve un regain d’énergie face à la nouvelle génération ? Sans doute parce qu’il sait que sa connaissance sera perdue sinon.

little miss sunshine

Puis il faut y ajouter l’aspect belle leçon de vie. Ove rentre dans le cliché suédois du type qui respecte scrupuleusement les règles et qui aime les choses bien carrées. Mais il serait prêt à les briser pour les gens qu’il aime.

Et quelque part, c’est à nous de prendre en main ce qu’ils nous ont transmis et d’appliquer leurs valeurs et de les respecter, en essayant de les adapter à leur tour au monde moderne.

Profitez donc du 14 septembre pour emmener votre grand-père au cinéma voir Mr Ove et pour lui faire un bisou s’il est toujours parmi nous !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Il n'y a pas encore de commentaire