Live now
Live now
Masquer
disney +
Culture

Les 8 meilleurs films à voir sur Disney+

Une fois que vous avez fait le tour des classiques animés de Disney, regardé Cendrillon, Les 101 dalmatiens, Le Roi Lion cent fois, voici notre sélection de 8 pépites du septième art pour rentabiliser au mieux votre abonnement.

Décidément, Disney+ a réussi à se faire une place de choix dans nos cœurs parmi toutes les plateformes de streaming. Et pour cause : outre ses excellentes séries, Disney+ propose des films plutôt exceptionnels, dont voici une sélection minutieuse pour enchanter vos soirées cinéma !

Le plus féministe : Nomadland de Chloé Zhao 

Alerte chef-d’œuvre et grande réalisatrice.

Le film a été récompensé de trois Oscars : celui du Meilleur film, de la Meilleure réalisation et de la Meilleure actrice. Un palmarès historique, surtout quand on sait que Chloé Zhao, qui signe ici son troisième long-métrage, fait partie des trois seules femmes ayant gagné l’Oscar de la réalisation depuis la première édition de la cérémonie en 1929.

Le film est une véritable masterclass de female gaze, qui désigne la capacité d’un cinéaste de nous immerger dans la vie d’un personnage, de nous faire éprouver ses émotions, ses pensées, ses sensations. Il est porté par l’immense actrice Frances McDormand. Elle joue une ouvrière prenant la route à bord d’un van aménagé suite à l’effondrement économique de la cité ouvrière du Nevada où elle vivait. Adoptant une vie de nomade des temps modernes, elle rompt ainsi avec les standards de la société actuelle. De vrais nomades incarnent les camarades et mentors de Fern et l’accompagnent dans sa découverte des vastes étendues de l’Ouest américain.

Le plus psychologique : La Plage de Danny Boyle

Avec La Plage, Leonardo DiCaprio signe l’un de ses rôles les plus troublants et puissants de sa carrière. C’est dire s’il faut le voir !

Dans ce film sorti un an à peine après Titanic, le talent du comédien s’illustre dans une véritable descente aux enfers, mise en scène par le réalisateur Danny Boyle, qui filmait les ravages de la drogue dans Trainspotting en 1996. Une autre particularité du film réside dans le fait qu’il est porté par un casting international, notamment composé des Français Virginie Ledoyen, Guillaume Canet ou encore Tilda Swinton.

Ce thriller flirtant avec le délire psychotique et psychédélique suit le périple de Richard, un jeune Américain, amateur de sensations inédites. Ce dernier a choisi l’Asie comme terrain de prédilection, dans l’espoir d’y vivre des aventures fortes et exaltantes. Dans un hôtel miteux de Bangkok boudé par les touristes, il fait la connaissance d’un couple de Francais, Françoise et Etienne. Dans la nuit, un homme au regard halluciné fait irruption dans sa chambre et évoque une île secrète, une plage paradisiaque, où vit une petite communauté libre…

https://www.youtube.com/watch?v=eSnWczmah3Y

Le plus classique : Brazil de Terry Gilliam

L’une des plus grandes qualités de Disney+ est de faire se côtoyer des pépites récentes du cinéma et des longs métrages plus classiques.

La plateforme nous donne accès à l’un des plus grands films de science-fiction dystopique, considérés par beaucoup comme un chef-d’œuvre absolu, délire visionnaire à la croisée des genres allant de la comédie à l’horreur.

Réalisé par Terry Gilliam en 1985, le film suit le personnage de Sam Lowry, un bureaucrate vivant dans un monde rétrofuturiste totalitaire. Il se contente de son travail et de sa petite vie tranquille tout en s’échappant en rêve dans un monde peuplé de héros romantiques. Son existence satisfaite, mais solitaire, est compliquée par l’arrestation brutale d’un certain Archibald Buttle, en raison d’une erreur administrative. Il tente de réparer cette injustice et doit lutter contre un système extrêmement contrôlé qui le considère de plus en plus comme un dissident.

Le plus culte : Le diable s’habille en Prada de David Frankel

On sait que vous l’avez déjà vu (mille fois). Mais ne pas inclure Le diable s’habille en Prada dans une sélection des meilleurs films sur Disney+ serait criminel, et on ne veut pas finir en prison.

Pour les plus chanceux qui auraient encore tout à découvrir de ce chef-d’œuvre du septième art porté par l’immense Meryl Streep et l’adorable Anne Hathaway, voici le topo : fraîchement diplômée, Andrea débarque à New York et décroche le job de rêve. Mais en tant qu’assistante de la tyrannique rédactrice en chef d’un prestigieux magazine de mode, elle va vite découvrir ce que le mot « enfer » veut dire… 

Anne Hathaway,
© Disney

Certains aspects du film ont terriblement mal vieilli. On pense avant tout au personnage joué par Simon Baker, puissant éditeur et surtout harceleur invétéré qui, lui, mériterait vraiment la prison, ou encore au culte des normes de beauté les plus oppressives, sans parler de la triste rivalité entre des jeunes femmes pour être bien vues d’une patronne aux méthodes traumatisantes… On en a conscience, mais Le diable s’habille en Prada a encore sa place dans la liste de nos plaisirs coupables !

Le plus romantique : Loin de la foule déchaînée de Thomas Vinterberg 

Que ce soit pour découvrir des acteurs lumineux, des décors de campagne anglaise superbes ou une histoire à vous faire fondre le cœur, les raisons de regarder Loin de la foule déchaînée sont nombreuses.

Terriblement romantique, sensuel et sensible, le film est par-dessus tout le portrait d’une femme résolument indépendante, porté par une grande actrice. On y retrouve toutes les qualités qui font que l’on adore Raisons et sentiments ou encore Orgueil et préjugés, à cette différence que le film de Vinterberg prend davantage en compte la question des dynamiques de pouvoir entre les femmes et les hommes.

De quoi ça parle ? Dans la campagne anglaise de l’époque victorienne, une jeune héritière, Bathsheba Everdeene doit diriger la ferme léguée par son oncle. Femme libre, elle veut s’assumer seule et sans mari, ce qui n’est pas au goût de tous, à commencer par ses ouvriers. Bathsheba ne se mariera qu’une fois amoureuse. Qu’à cela ne tienne, elle se fait courtiser par trois hommes, le berger Gabriel Oake, le riche voisin Mr Boldwood et le Sergent Troy.

Le plus impressionnant : Le dernier roi d’Écosse de Kevin Macdonald 

On vous recommande chaudement Le Dernier Roi d’Écosse, un biopic qui croise des éléments fictionnels et qui ne ressemble à aucun autreTerrifiant, fascinant, charismatique et complètement imprévisible, Forest Whitaker y livre une interprétation saisissante qui lui a valu de nombreuses récompenses lors de la sortie du film en 2007. Parmi elles, on peut citer l’Oscar et le Golden Globe du Meilleur acteur.

Forest Whitaker Twentieth Century Fox France
© Fox

Dans le récit, Nicholas Garrigan (James McAvoy) incarne un jeune médecin écossais qui débarque en Ouganda où il rencontre le nouveau leader du pays, Idi Amin Dada. Fasciné par l’Histoire et la culture écossaise, Amin Dada trouve le jeune homme sympathique et lui propose de devenir son médecin personnelSéduit par le charisme du chef de l’Etatle jeune médecin rejoint le cercle présidentielBombardé confident du dictateur, piégé au cœur de la mégalomanie meurtrière d’Amin Dada, Garrigan devient malgré lui complice d’un des plus terrifiants régimes africains du XXème siècle.

Le plus drôle : RRRrrrr!!! d’Alain Chabat

Comme souvent devant un programme de ou avec Alain Chabat, préparez-vous à mourir de rire.

Sorti en 2004, le troisième film du réalisateur des classiques du genre, Didier et Astérix et Obélix : mission Cléopâtre regorge de répliques cultes et de blagues aussi absurdes qu’hilarantes. Absolument parfait si vous cherchez de quoi vous remonter le moral, ou un film à voir en famille ou entre amis !

Le film nous ramène 37 000 ans en arrière, quand deux tribus voisines vivaient en paix… à un cheveu près. Pendant que la tribu des Cheveux Propres coulait des jours paisibles en gardant pour elle seule le secret de la formule du shampooing, la tribu des Cheveux Sales se lamentait. Son chef décida d’envoyer un espion pour voler la recette. Mais un événement bien plus grave allait bouleverser la vie des Cheveux Propres : pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, un crime venait d’être commis. Comment découvrir son auteur ? Au temps des mammouths et des moumoutes commence la première enquête policière de l’Histoire.

Le plus royal : La Favorite de Yórgos Lánthimos

Depuis quelques années, le réalisateur grec Yórgos Lánthimos est régulièrement récompensé en festival pour ses films, caractérisés par leur goût du cynisme, de la cruauté et des nœuds psychologiques. On peut citer les terribles Canine, The Lobster ou encore Mise à mort du cerf sacré (que l’on vous recommande chaudement, à condition d’avoir le cœur bien accroché).

En 2019, le cinéaste s’est essayé à une nouveauté : le film d’époque. Bien sûr, les décors et les costumes ne sont qu’un nouveau moyen pour le réalisateur d’explorer ses obsessions habituelles, comme la cruauté, l’ironie et la violence des rapports de pouvoir entre ses personnages. La Favorite est porté par un trio d’actrices de génie, Olivia Colman (récompensée de l’Oscar de la meilleure actrice) Rachel Weisz et Emma Stone. Autre particularité : il est filmé en fish eye, ce qui introduit à la fois de la monstruosité, de l’humour et de la modernité dans cette histoire se déroulant au XVIIIème siècle.

En effet, le film se situe à une époque où l’Angleterre et la France sont en guerre. Toutefois, à la cour, la mode est aux courses de canards et à la dégustation d’ananas. La reine Anne, à la santé fragile et au caractère instable, occupe le trône tandis que son amie Lady Sarah gouverne le pays à sa place. Lorsqu’une nouvelle servante, Abigail Hill, arrive à la cour, Lady Sarah la prend sous son aile, pensant qu’elle pourrait être une alliée. Alors que les enjeux politiques de la guerre absorbent Sarah, Abigail quant à elle parvient à gagner la confiance de la reine et devient sa nouvelle confidente. Cette amitié naissante donne à la jeune femme l’occasion de satisfaire ses ambitions, et elle ne laissera ni homme, ni femme, ni politique, ni même un lapin se mettre en travers de son chemin.

À lire aussi : Les 8 meilleures séries à voir sur Disney+

Crédit de l’image à la Une : © Disney


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Culture

Mon petit renne // Source : Netflix
Culture

Mon petit renne : on vous explique pourquoi cette mini-série Netflix fascine autant les abonnés

Source : @davidbeckham / Instagram
Musique

David Beckham filme la reformation éphémère des Spice Girls (et on veut en voir plus)

LDR being amazing // Source : capture d'écran Instagram
Culture

Les trois révélations que j’ai eues pendant un concert de Lana Del Rey

Harlan Coben Netflix
Culture

Suspens et plot twist fous : on a classé les 3 meilleures séries d’Harlan Coben sur Netflix

saint-valentin-films-sexy-netflix
Culture

Les 7 films les plus sexy à voir sur Netflix, seule ou à plusieurs

16
Bande-annonce de Challengers // Source : MGM
Culture

Les scènes de sexe de Challengers vont beaucoup vous étonner, voici pourquoi

Aya Nakamura nous donne envie de zouker avec son nouvel album, DNK
Culture

Fan de rap, de RnB, d’afro (et d’Aya Nakamura) : Les Flammes est votre rendez-vous en avril

chihiro // Source : Studio Ghibli
Culture

Votre studio d’animation préféré recevra une Palme d’or d’honneur à Cannes, et c’est du jamais vu

Copie de [Image de une] Horizontale (6)
Culture

3 nouveaux livres d’Audrey Ouazan en avant-première

Tu mérites un amour // Source : Hafsia Herzi
Culture

Hafsia Herzi, actrice et réalisatrice : « Je réalise des films pour ne pas dépendre du désir des autres »

La pop culture s'écrit au féminin