L’Oréal ne pourra plus promouvoir l’« anti-vieillissement » aux États-Unis

Le groupe de cosmétiques français L'Oréal ne pourra plus vanter les propriétés rajeunissantes de ses crèmes aux États-Unis. Ou du moins plus comme avant.

Il existe une différence entre vanter des « propriétés rajeunissantes » et vanter une « amélioration de l’aspect de la peau ». Surtout quand ces propriétés rajeunissantes se réclament : « scientifiquement prouvées ».

Cette différence, la Commission Fédérale du Commerce américain vient de la rappeler dans le cadre d’un compromis avec le groupe L’Oréal afin d’éviter à la compagnie — et à ses pairs — des accusations de publicité mensongères.

Sont notamment concernées les gammes Youth Code de L’Oréal et Génifique pour Lancôme (marque du groupe L’Oréal). 

En France, le jeu est plus subtil. Prenons par exemple le descriptif d’un produit de la gamme Lancôme Génifique :

« Il relance l’activité des gènes et stimule la production des protéines de jeunesse, pour une peau visiblement rajeunie dès 7 jours »

C’est à dire qu’au bout de sept jours l’efficacité de ce produit a été évaluée par les consommatrices, à vue d’oeil. Cette communication a été passée au radar de So, blogueuse beauté et biologiste :

« J’imagine que dans le cas de la formule Génifique, ce sont des gènes particuliers, qui codent pour des protéines bien spécifiques, et que comme tout cela est un peu compliqué à exprimer pour le grand public, le service marketing Lancôme a fait un énorme raccourci. » — L’Express Style

En même temps, à 60€ le produit dans la gamme Lancôme, ça offre une part de rêve, et le rêve ça n’a pas de prix !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Alnilam
    Alnilam, Le 2 juillet 2014 à 17h05

    reykjavik;4812292
    Je vais être sévère mais je pense qu'il faut vraiment être abruti(e) pour croire les promesses des industriels concernant les produits anti-âge. Si ça fonctionnait vraiment, ce ne serait pas des cosmétiques mais des médicaments...
    Déjà ! Et puis si ça marchait ce ne serait pas la peine d'en créer de nouvelles à chaque fois ;)

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)