Les députés ont voté la surveillance vidéo obligatoire dans les abattoirs

Par  |  | 10 Commentaires

La surveillance vidéo sera-t-elle bientôt obligatoire dans les abattoirs en France ? Les député•es viennent d'adopter un amendement allant dans ce sens...

Les députés ont voté la surveillance vidéo obligatoire dans les abattoirs

— Article initialement publié le 12 janvier 2017

C’est une petite révolution qui a eu lieu à l’Assemblée Nationale, dans la nuit de jeudi 12 à vendredi 13 décembre. Une proposition de loi, déposée par le député Olivier Falorni, intitulée « Respect de l’animal en abattoir », était en discussion.

Un amendement en particulier, également défendu par Olivier Falorni, préconise la généralisation d’une surveillance vidéo obligatoire dans les abattoirs français.

Audrey Garric est journaliste au service Planète du Monde.

La surveillance vidéo dans les abattoirs en débat

Les débats ont été nourris sur cette question, et fort intéressants à suivre en direct. J’ai ainsi appris que :

  • Ce sont les vidéos obtenues par l’association L-214 montrant d’horribles scènes de maltraitance et leur médiatisation qui ont contribué à provoquer ce débat
  • Suite à ces scandales, la consommation de viande a chuté en France
  • Des députés se sont déclarés favorables à l’amendement, arguant que la surveillance vidéo obligatoire permettra d’éviter des scandales.

Selon leur logique : s’il y a une surveillance constante, il n’y a pas de maltraitance, donc pas de scandale. Je crois que Paul McCartney aurait un avis divergent sur ce point, selon sa citation devenue célèbre :

« Si les abattoirs avaient des murs transparents, tout le monde serait végétarien ».

À lire aussi : « Cowspiracy », le docu qui m’a fait devenir végétarien du jour au lendemain (ou presque)

La surveillance vidéo fera-t-elle baisser la consommation de viande en France ? Certains députés misent au contraire sur ce dispositif pour produire l’effet inverse.

Mais on pourra peut-être trancher cette question dès 2018, car à l’issue des débats, l’amendement a été adopté !

À lire aussi : Data Gueule dissèque l’industrie de la viande et ses conséquences pour la planète

La surveillance vidéo obligatoire adoptée, avec une réserve

L’amendement en question a été adopté par un scrutin public, c’est-à-dire qu’on ne vote pas à main levée, mais à l’aide de boitiers électroniques pour garder une trace de qui a voté quoi, et publier le détail au compte rendu.

Le principe de la surveillance vidéo obligatoire à partir du 1er janvier 2018 a été adopté, mais la mesure sera d’abord testée, avant d’être généralisée, si l’expérimentation est concluante.

Deuxième réserve, et non des moindres : nous ne sommes qu’au début du processus législatif. Le texte doit être adopté au Sénat dans les mêmes termes, et rien ne garantit qu’il y recevra le même accueil qu’à l’Assemblée.

À lire aussi : Le véganisme au menu de « Libération », une petite révolution ?

Clemence Bodoc

Anciennement Marie.Charlotte, Clémence Bodoc a été jeune cadre dynamique dans une autre vie, avant de rejoindre la Team madmoiZelle. Elle s’intéresse à l’actualité et à l’écologie, aime la politique et les débats de société. Grande fan de sport (mais surtout à la télévision), et de cinéma (mais seulement en VO), son nom de scout est dinde gloussante azurée. Elle ne mord pas mais elle rit très fort.

Tous ses articles

Commentaires
Forum (10) Facebook ()
  • Fille anormale
    Fille anormale, Le 15 janvier 2017 à 21h31

    Je suis un peu circonspecte... En théorie c'est un pas dans la bonne direction mais j'ai l'impression que ça va nous faire reculer au final car on parle seulement des abattoirs. Du coup je sens bien que les industriels vont insister sur le fait que les animaux sont tués sans souffrance, mais si regardez, et les conditions d'élevage passeront au second plan alors que les vidéos trash d'abattoirs devraient servir à un débat sur l'élevage industriel en général.

    Je précise que je ne veux critiquer pour rien, au contraire j'aimerais bien me réjouir d'une telle nouvelle mais j'ai vraiment peur que ce soit encore pire et que les industriels s'en servent pour se dédouaner...

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!