Le projet de « Dessins sans papiers » pour donner la parole aux réfugiés, raconté par Audrey, sa fondatrice

Par  |  | Aucun Commentaire

Comment échanger avec ceux qui ne parlent pas notre langue ? Audrey a eu l'idée d'utiliser le dessin pour venir en aide aux réfugiés sur les camps parisiens, et elle nous raconte son projet !

Le projet de « Dessins sans papiers » pour donner la parole aux réfugiés, raconté par Audrey, sa fondatrice

J’ai rencontré Audrey un dimanche après-midi où je m’étais rendue à un rassemblement d’associations qui présentaient leurs initiatives par rapport à la situation des réfugiés en France.

Elle n’est pas particulièrement spécialiste de la question : journaliste, elle a travaillé dans l’édition, et en ce moment, en parallèle, elle part à la rencontre des personnes qui affirment avoir rencontré des formes de vies extraterrestres, en utilisant comme medium le dessin pour en faire un projet iconographique.

Mais cet après-midi là, devant la salle, elle a parlé de ces personnes qui arrivent du Soudan, d’Érythrée, du Tchad, d’Éthiopie ou d’Afghanistan où ils n’étaient plus en sécurité. De ceux qui n’ont pas choisi de partir, mais qui sont là quand même, et qui souvent ne parlent pas notre langue.

Redonner la parole

Très souvent à l’arrivée ils sont démunis, et c’est en partant de là qu’elle a eu l’idée de se rendre sur les camps à Paris, avec des feuilles et des crayons. Pour leur redonner une parole, pour passer un peu de bon temps avec eux.

« C’est très compliqué de communiquer avec eux puisqu’ils ne parlent souvent ni anglais, ni français. C’est d’ailleurs de là qu’est partie l’idée du dessin. »

#bridgesnotwalls #dessinssanspapiers

A photo posted by DESSINS SANS PAPIERS (@dessinssanspapiers) on

Ces dessins, aujourd’hui, le but est de les regrouper et de les publier.

« Il faut les publier, parce que c’est en quelques sortes leur redonner une parole, qui soit universelle. Et on va les accompagner de textes qui racontent leurs histoires. »

Évidemment, il n’est pas toujours possible de faire témoigner tous les réfugiés outre leurs dessins, « parce que parfois ils viennent, dessinent, et repartent sans nous laisser leurs noms – d’ailleurs parfois ils ne veulent pas donner leur nom pour protéger des proches encore dans leur pays d’origine. »

big-wintegreat-association-refugies

Mais alors comment sont récoltés tous ces témoignages qui vont de pair avec les dessins ?

« Ce sont des personnes qu’on suit mieux, parce qu’on les a aidées à un moment dans leurs démarches. »

Un petit coup de main sur Ulule ?

Mais pour publier ce livre, Dessins sans Papiers a besoin d’aide : leur budget s’élève à 3800€, une somme en train d’être récoltée grâce à leur crowdfunding. 1000 exemplaires doivent être imprimés, puis distribués, et les bénéfices des ventes du livre — 4€ par copie — seront reversés à des associations qui organisent des cours de français pour les réfugiés. Le reste leur permettra aussi d’organiser des workshop et autres réunions autour de l’ouvrage.

Vous pouvez en attendant les retrouver sur Facebook et sur Instagram (et pssst : l’exemplaire présenté sur leur projet est une version « test ». Le vrai sera enrichi !)

Valeur : + de 40€
18.90€ + 4€ de livraison

Esther

Esther est tombée dans la marmite de madmoiZelle quand elle était petite. Elle n’a pas grandi, mais elle a depuis développé de fortes convictions féministes. Au croisement de la rubrique actu et de la rubrique témoignages, elle passe de temps en temps une tête à l’étranger pour tendre son micro aux madmoiZelles du monde entier !

Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Gestion des cookies

Partages sur les réseaux sociaux

Grâce à ces cookies, nos articles peuvent être directement partagé sur les réseaux sociaux via des boutons de partages. Ces cookies sont gérés par l'éditeur de chaque réseau social.

Facebook, Twitter, Pinterest, Whatsapp
facebook
twitter
pinterest
whatsapp

Mesures d'audience

Nous mesurons les visites de manière anonyme sur les différents articles pour comprendre les intérêts de nos lectrices.

_ga, _gaq, _gid,
_ga, _gaq, _gid
cb

Stream

Nous faisons parfois des lives sur Youtube ou Facebook. On utilise ce cookie pour ne pas afficher les streams si tu ne souhaites pas les voir sur le site.

hideStream

Publicitaires

Ces cookies sont déposés par Smart AdServer et DFP, les outils que nous utilisons pour afficher des publicités sur le site. Ces publicités servent au financement de madmoiZelle et sa rédaction.

smartadserver, doubleclick
smartadserver
doubleclick

Close your account?

Your account will be closed and all data will be permanently deleted and cannot be recovered. Are you sure?