Au fait, pourquoi on pète ?

Tout le monde le fait, mais qui sait vraiment pourquoi du gaz s'échappe de notre anus ? D'où vient-il ? Quels sont ses réseaux ? Enquête au cœur de la flatulence.

Au fait, pourquoi on pète ?

Dis donc, ça fait un bail que ce sujet n’a pas été évoqué sur madmoiZelle…

Heureusement que je suis toujours à la recherche de la connaissance, à l’affût du savoir, à la pointe de l’info !

Il est temps de parler PROUT. 

Pourquoi pète-t-on ?

J’ai mis bien plus de temps à écrire cet article qu’il n’en faut pour polluer l’atmosphère d’un ascenseur.

Tout simplement parce que mes recherches m’ont menée sur des vidéos d’animaux qui pètent HILARANTES, et que je me devais de les regarder (plusieurs fois) pour vous fournir une enquête fouillée.

À lire aussi : Le prout, la nouvelle stratégie pour éconduire un dragueur

La moyenne quotidienne de prouts par personne a été estimée à 14 (n’hésitez pas à vous situer par rapport à ce chiffre en commentaires).

Les esprits les plus fins distinguent le pet, bruyant, du vent, silencieux. Dans les deux cas, de l’air nous sort du trou de ballemais pourquoi ?

Les gaz intestinaux sont produits au cours de la digestion, par la dégradation des aliments qui fermentent dans le système digestif, et viennent aussi de l’air ingéré en même temps que la nourriture.

D’après un copain de Michel Cymes, ce sont « les bactéries de l’intestin qui seraient responsable de cette fermentation ».

Les pets pourraient aussi venir en partie de la respiration de ces bactéries qui peuplent le système digestif, forment ce qu’on appelle le microbiote et se nourrissent des déchets de notre digestion. C’est convivial !

Pourquoi le pet pue ?

Le gaz intestinal se compose d’un bouquet de différentes substances dont la plupart de sont pas odorantes.

Ceux qui sont responsables de bien des drames olfactifs selon Wikipédia sont le sulfure d’hydrogène, un gaz connu pour son fumet proche de celui de l’œuf pourri, le sulfure de diméthyle et le métanethiol.

À lire aussi : Comment réagir quand c’est toi qu’as pété ?

C’est le méthane qui permet au pet de s’enflammer au contact de l’oxygène — ne faites pas ça chez vous, merci.

La décomposition des protéines complexes serait celle qui produirait les gaz les plus identifiables au naseau.

Les féculents et les protéines animales favorisent donc la formation de gaz dans le tube digestif. Dézo le steak-frites, dézo le jambon-beurre.

Est-il possible de moins péter ?

Les bactéries responsables de la formation des gaz ont particulièrement s’appétit pour les hydrates de carbone, aussi appelés sucres fermentescibles ou FODMAPs.

Un régime qui élimine au maximum ces sucres peu digestes (sucres raffinés, blé et dérivés, produits laitiers) serait donc un moyen de limiter les flatulences.

Certains naturopathes prônent aussi la théorie controversée des combinaisons entre les aliments, selon laquelle certains mélanges favoriseraient la fermentation.

Voilà, tu sais tout. Et toi, aimes-tu péter ? Si oui, pourquoi ? 

À lire aussi : Que se passe-t-il quand tu retiens ton caca jusqu’à ce qu’il s’en aille ? (DE MAUVAISES CHOSES)

QueenCamille

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires

Chess Fenrir

@MissWeird : énorme :rire:
@Ahn : j'étais du genre très libre dans mes flatulences étant jeune, j'espère pouvoir utiliser ça à l'occasion ;) !
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!