Nettoyer les océans en 5 ans, c’est possible ?

Boyan Slat a 19 ans. En 2011 il s'est lancé dans un projet titanesque : le nettoyage des océans. Il est aujourd'hui à la tête du projet The Ocean Cleanup  et pense pouvoir débarrasser les océans de leurs déchets plastiques en 5 ans.

Nettoyer les océans en 5 ans, c’est possible ?

Le 30 juin 2014 :

Oui, nettoyer les océans en 5 ans, c’est possible : les études de faisabilité de The Ocean Cleanup sont terminées et elles sont positives.

Des tests ont notamment montré que le dispositif serait sûr pour les animaux (comme il n’y a pas de filets, ils ne risqueront pas de s’y piéger) et que son fonctionnement serait 33 fois moins cher qu’avec les autres méthodes. Le plastique récolté devrait pouvoir être recyclé.

The Ocean Cleanup a donc lancé un financement participatif. Actuellement le projet a récolté plus de 900 000$, pour un objectif de 2 000 000 (soit 45%). Il reste encore 75 jours pour les soutenir sur leur site.

? Merci à Elanore de nous avoir signalé cette information !

Le 10 septembre 2013 :

Les déchets plastiques s’accumulent dans les océans. Il y en aurait  pour 7,5 millions de tonnes (à la louche). Faire de la prévention pour cesser de rejeter les emballages dans la mer, c’est bien mais d’une part certaines personnes ne changeront jamais, d’autre part il faut bien imaginer des solutions pour se débarrasser de la pollution existante. C’est là que le projet The Ocean Cleanup intervient.

The Ocean Cleanup

La  plupart des déchets sont concentrés dans cinq zones des océans : les gyres. Des sortes de tourbillons gigantesques formés par les courants marins. Si le projet voit le jour, il se concentrerait donc sur ces zones où les déchets atterrissent « naturellement » et exploiterait la force des courants marins pour faire des économies d’énergies.

Plutôt que d’utiliser un système de filets tractés par des bateaux qui traverseraient les océans (solution coûteuse en temps, ressources et génératrices d’émissions), l’idée serait de poster différentes plateformes aux endroits les plus stratégiques, d’attendre les déchets et de les récolter par un système de barrages flottants tendus entre deux plateformes.

La faune aquatique circulerait en-dessous des barrages et, pour épargner le plancton tout en recueillant les petites particules de plastique, les plateformes utiliseraient un système de filtrage . Le recours à la force centrifuge permettrait de trier le plastique du plancton (sans tuer ce dernier).

Théoriquement, le projet est financièrement rentable. Les plateformes seraient auto-suffisantes, alimentées par l’énergie solaire et marémotrice et la revente du plastique collecté serait source de bénéfices.

Boyan Slat en parle plus longuement dans cette vidéo (sous-titrée en français) :

The Ocean Cleanup n’est pas encore un projet totalement fini. Les études de faisabilité ne sont pas terminées, même si les premiers résultats sont prometteurs : il y a encore du chemin avant de voir l’idée se concrétiser.

Il ne reste donc plus qu’à apporter votre pierre à l’édifice en parlant du projet autour de vous, en contribuant vous-même à la collecte de fonds ou en vous impliquant directement dans le projet. The Ocean Cleanup recrute si vous avez une formation en biologie marine, d’ingénieur ou d’océanographe !

— via

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 16 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

Lire l'intégralité des 16 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)