La natation synchronisée et ses petits secrets rigolos

La natation synchronisée est un sport exigeant, méconnu, et plein de petits secrets de fabrication ! Plongée (hihi) dans cette discipline avec Pauline.

La natation synchronisée et ses petits secrets rigolos

« Ah, la natation synchronisée, ce sport où tu lèves les bras et les jambes dans l’eau ? Trop facile. »

Ouais, bah essaye de tenir plus de dix secondes sans couler et on verra (tchiiip) !

Pas si connue que ça et surtout très peu médiatisée, la natation synchronisée est souvent perçue (à l’instar de beaucoup d’autres disciplines) comme un « sport de gonzesses ». Mais même s’il est très majoritairement pratiqué par des filles, c’est pour les bonhommes, moi j’te le dis !

Il faut avoir environ mille qualités, comme par exemple :

  • Être souple, pour les figures.
  • Avoir une bonne capacité à rester en apnée, pour tenir les figures de jambes la tête en bas.
  • Être endurant•e, parce que le ballet va vite et que tu dois sourire à pleines dents même quand t’es crevé•e, que t’as bu la tasse ou que ton maillot s’est transformé en string (ça sent le vécu n’est-ce pas ?).
  • Être musclé•e, pour éjecter tes copines à deux mètres au-dessus de l’eau sans t’appuyer sur le fond du bassin (ce serait de la triche).
  • Avoir un minimum l’oreille musicale, parce que comme en danse, on monte une chorégraphie sur une musique avec des temps, et donc il faut savoir compter sur le bon rythme.
  • Savoir compter jusqu’à 8, du coup.
  • Ne pas avoir peur des griffures et des bleus, parce qu’on nage en formation très serrée… parfois trop.
  • Avoir un bon esprit d’équipe, malgré les griffures.

En général, quand tu racontes que tu fais de la natation synchronisée, les gens te bombardent de questions, du genre :

« Mais tu dois ouvrir les yeux sous l’eau ? Mais comment t’entends la musique ? Comment tu fais pour ne pas avoir des cheveux partout dans les yeux ? »

Alors, pour en finir avec les mystères, voilà une liste de trucs bizarres à savoir sur ce magnifique sport (le plus beau à mes yeux) (dédicace à ma team) !

La gélatine alimentaire qu’on s’étale sur les cheveux

Eh oui, tu as bien lu ! Je parle de gélatine alimentaire, le truc visqueux qu’il y a dans les bonbons en forme de nounours tout mous. On en prend quelques feuilles qu’on fait fondre dans de l’eau chaude, ça donne une espèce de pâte qu’on s’étale sur notre crâne et notre chignon.

natation-synchronisee

Une fois la mixture sèche, on a comme un casque transparent qui retiendra nos cheveux lors de notre prestation ! Mais alors bonsoir pour tout retirer… il faut passer plusieurs minutes sous l’eau chaude et se faire plusieurs shampoings pour en venir à bout.

Le vernis sur le pif

En natation synchronisée, utilise une astuce un peu chelou mais pas mal efficace : on se met du vernis transparent sur le pif avant de mettre notre pince-nez, pour être sûre qu’il ne se barre pas au moment du plongeon (ou quand ta copine d’à côté te griffe le visage). Ça évite que l’eau rentre dans nos poumons lors de nos figures de jambes, et qu’on se noie !

D’ailleurs, on a une manie de se cacher des pinces-nez un peu partout dans nos maillots de bain, au cas où le vernis nous fasse faux bond…

Le maquillage waterproof et ses dérivés

trucs-marrants-natation-synchronisee

En général, le maquillage waterproof tient bien — en même temps, nos ballets durent environ trois minutes. Après, il y a le moment où ta coach a vraiment vraiment peur que ton maquillage se barre, du coup elle te fout de la peinture pour bois sur la tronche.

À toi d’assumer les vieux traits verts au-dessus des yeux quand t’iras au bahut la semaine suivante.

Les pots XXL de fond de teint

Pour cacher les tatouages des copines ! Comme en GRS et dans d’autres sports, on doit être toutes identiques. Vive les tartines de fond de teint, cette fois tu te feras pas juger si t’en mets trois tonnes.

Les révisons de ballet « à sec »

Ça, c’est quand on apprend la chorégraphie au sol et qu’on a l’air complètement idiotes parce qu’on imite nos jambes avec les bras, en comptant très fort à voix haute.

Le coach qui tape sur une barre en fer

Pour marquer les temps ! Car pendant les entraînements, on teste d’abord les figures en marquant les temps, pour éviter de remettre quinze fois la musique. Pour ça, on tape sur une perche à moitié immergée pour que tout le monde entende, même sous l’eau.

Habile Bill !

Le haut parleur sous-marin

natation synchro

Eh oui, on entend la musique sous l’eau ! Sinon tu peux dire adieu à la synchronisation… qui est un peu le concept du sport.

Et toi, raconte-nous les trucs rigolos que les gens ne savent pas forcément sur ton sport ! Pour ça, écris à melissa[at]madmoizelle.com en mettant en objet du mail : « Secrets sportifs ».
Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 23 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Egrefan
    Egrefan, Le 7 décembre 2016 à 22h05

    Dimi
    Je suis la seule à être gêné par le "c'est pour les bonhommes" ?
    Donc un sport difficile et physique ce n'est pas pour les filles et "les gonzesse" ? Pour être valorisé un sport doit être obligatoirement qualifié de "pour les bonhommes" ?? Je suis assez désappointé de trouver une formule pareille sur Madmoizelle, je crois pourtant que ce site avait dit du bien de la campagne "comme une fille", qui déconstruisait ce genre de discours.
    Je me disais exactement la même chose. Eh bien si, c'est peut-être un sport de gonzesses mais c'est trop la classe !
    Pourquoi est-ce qu'il faudrait que ce soit un "truc de mec" pour être un sport valable ?! Non mais oh. - > GIRL POWER < -

Lire l'intégralité des 23 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)