La lutte contre l’homophobie dès le lycée ?

A l’occasion de la journée internationale contre l’homophobie ce 17 mai, la Fédération Indépendante et Démocratique Lycéenne a exhorté Luc Chatel, le ministre de l’Education Nationale, à engager la lutte contre l’homophobie dès le lycée. En effet, la FIDL rappelle que l’orientation sexuelle est la première cause de suicide chez les jeunes (« sept fois plus […]

La lutte contre l’homophobie dès le lycée ?

A l’occasion de la journée internationale contre l’homophobie ce 17 mai, la Fédération Indépendante et Démocratique Lycéenne a exhorté Luc Chatel, le ministre de l’Education Nationale, à engager la lutte contre l’homophobie dès le lycée.

En effet, la FIDL rappelle que l’orientation sexuelle est la première cause de suicide chez les jeunes (« sept fois plus de chances de se suicider quand on est homosexuel ») aujourd’hui et que la lutte contre les préjugés liés à l’homosexualité doivent être combattus le plus tôt possible.

Lors d’un sondage lancé sur son site homophobie.fidl.org, l’organisation a recueilli les réponses de 6 539 votants. Il en ressort que:

  • 73% des lycéens disent « avoir dans leur entourage quelqu’un d’homosexuel »
  • 71% savent que l’homophobie est punie par la loi
  • 83% ne jugent pas du tout choquant de voir deux hommes ou deux femmes s’embrasser
  • 84% considèrent que « PD, gouine, tapette » sont « des insultes comme les autres ».
  • 74% pensent qu’on peut croire en Dieu et être homosexuel(le) – Allô, Benoit ?
  • 84% pensent qu’il faut aborder l’homophobie dans les programmes scolaires.

Effectivement, ce sont des chiffres encourageants, même s’il faut relativiser ces résultats : ça reste un sondage effectué sur un échantillon relativement restreint de la population jeune – et sans doute concerné par le combat, puisque s’étant déplacée jusque sur le site internet de la FIDL pour répondre. Mais c’est aussi par ce ramdam que les mentalités vont changer.

Preuve qu’il y a encore beaucoup de boulot : il n’y a que 3 473 membres au groupe Facebook « La FIDL contre l’homophobie« , c’est bien peu comparé aux 140 000 membres fans de « Etre un poney, manger des arc-en-ciels et faire des cacas papillon« , par exemple, mais ça reste beaucoup par rapport aux 57 personnes fans de l’homophobie sur FB (sisi).

Source Nouvel Obs – merci à Chapeau Péruvien pour nous avoir soufflé le sujet

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 74 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Eleen
    Eleen, Le 21 mai 2010 à 0h07

    C'est clair que la banalisation de l'homosexualité ne peut que passer par le droit au mariage et à l'adoption pour les gays, c'est à dire par la reconnaissance officielle par l'Etat et la loi de, comme l'a dit Unsa', l'amour homosexuel. Mais vu la frilosité du gouvernement face à ce sujet, je me demande sincèrement quand est-ce que ça va finir par arriver. (parce que pour moi ça va de soi, ça me fait halluciner que ce ne soit toujours pas fait.)

Lire l'intégralité des 74 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)