Les 5 livres préférés de… Brontyy !

« Les 5 livres préférés de… », c’est une rubrique qui vous présente cinq ouvrages phares d’une madmoiZelle : qu’ils aient changé sa vie, marqué son enfance ou l’aient sauvée d’un trajet ennuyeux, voici les bouquins qu’elle ne pourra jamais oublier !

Les 5 livres préférés de… Brontyy !

Oh Boy, de Marie-Aude Murail

J’ai lu ce roman (jeunesse) quand j’étais ado, et il m’a fait grand effet : il changeait de ce qu’on a l’habitude de lire au collège (dans les défis-lecture notamment). C’est une très belle histoire, avec de l’humour, de l’amour, des malheurs et de la maladie ; tout ça emmêlé, parce que la vraie vie, c’est comme ça en fait (parfois). Trois frères et sœurs, les deux aînés, Siméon et Morgane, moches mais très intelligents (ils se décrivent comme tels) et la cadette, Venise, blondinette et très mignonne mais un peu moins vive, voient leurs vies placées entre les mains d’un grand demi-frère gay « très beau mais un peu con » (dixit Siméon) et d’une grande sœur par alliance bourgeoise et coincée qui ne peut pas avoir d’enfants.

Ça reste bien sûr un roman jeunesse, mais je le relis volontiers de temps en temps, tellement tous ces personnages sont attachants, et parce que ça fait du bien, ce sérieux en toutes circonstances des uns confronté à la légèreté des autres (qui va évidemment provoquer des prises de conscience et des évolutions très chouettes).

Lolita, de Vladimir Nabokov

Ouch, ça c’est du roman. Gros scandale lors de sa parution : il relate l’histoire d’un homme d’âge mûr, qui aime les petites jeunettes, les « nymphettes », qui ont autour de 12 ans. Il s’entiche de Lolita, une nymphette particulièrement délicieuse. C’est effectivement très choquant, mais le talent de l’auteur, et donc l’attrait de ce roman, est que finalement (en tout cas c’est mon cas, j’espère ne pas pas être un monstre), on comprendrait presque cet homme, Humbert Humbert, qui ne ferait en fait « que » succomber aux provocations des jeunes filles. Le roman est en effet narré par le dit Humbert, qui ne voit pas où est le mal dans ses attirances un peu trop pré-pubères.

Amateurs de premier degré s’abstenir ; pour les autres, c’est un délice de littérature, provoquant moult sentiments contradictoires.

Belle du Seigneur, d’Albert Cohen

Dans le genre « romans qui marquent », on est au top. L’auteur fait un anti-roman d’amour, une description du ridicule que constitue la volonté de vouloir préserver la « magie » des débuts d’une histoire d’amour, où chacun des protagonistes est parfait, toujours beau et sentant bon, et où évidemment les toilettes n’ont qu’une fonction décorative dans la maison.

Belle du Seigneur est à lire absolument, je crois, parce que ça fait du bien de se moquer des procédés très élaborés auxquels se livrent les personnages, surtout la femme, Ariane, cette gourde à côté de ses pompes, un brin idéaliste et gâtée, même si bon, on a déjà fait des choses du genre ; parce que c’est incroyablement réaliste, bien écrit, et que ça change des histoires d’amour trop parfaites qu’on lit souvent.

Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi, de Mathias Malzieu

C’est le deuxième roman du chanteur de Dyonisos et franchement ça envoie du lourd. Le narrateur, Mathias (coïncidence ? Je ne pense pas), vit une épreuve difficile, et apprend à surmonter son chagrin et ses peurs grâce à l’aide de Giant Jack, docteur en ombrologie (oui oui !).

Cette histoire tout droit sortie de l’imaginaire de l’auteur est d’une poésie telle que je n’en avait jamais vu dans un roman. Le choix des mots, les images qui en ressortent sont parfaits et tout en douceur et en sensibilité. Il en ressort une très belle allégorie de la mort et du deuil.

1666, de Geraldine Brooks

J’ai lu plusieurs fois ce roman, qui ne paye pas de mine au premier regard, mais qui m’a transportée à chaque lecture. Une jeune femme, Anna Frith, doit se battre contre la peste qui frappe l’Angleterre, et décime peu à peu son village. Malgré tous les malheurs auxquels elle doit faire face, elle ne cesse pas son combat contre la maladie et continue à avancer.

C’est une histoire poignante, romançant un événement historique de façon très réussie. On s’identifie totalement à cette jeune femme qui va devoir grandir et s’affirmer face à la force des évènements qu’elle affronte.

Tu veux aussi partager tes livres préférés ? Envoie la liste de tes cinq bouquins favoris, avec des photos si tu le souhaites, à mymy(at)madmoizelle.com !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 8 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Irina-
    Irina-, Le 21 mai 2013 à 1h38

    En voyant cette liste et d'autres propos sur le Forum, je me sens seule à ne pas avoir aimé Lolita de Nabokov qui m'a vraiment mis mal à l'aise. Tenir le livre me brûlait les doigts...
    Sinon j'ai de plus en plus envie de lire Belles du Seigneur <3 .

Lire l'intégralité des 8 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)