Lettre ouverte d’une « déviante » déçue à André Vingt-Trois

Dans son Homélie en hommage aux victimes du 27 juillet 2016, le cardinal André Vingt-Trois a parlé du « silence des élites devant les déviances » et de la « légalisation de ces déviances ». Lafastod lui répond.

Lettre ouverte d’une « déviante » déçue à André Vingt-Trois

Dans son Homélie du 27 Juillet 2016 à la Cathédrale Notre-Dame de Paris, lors de la messe pour les victimes de Saint-Étienne du Rouvray, le cardinal André Vingt-Trois a prononcé ces mots :

« Silence des élites devant les déviances des mœurs et légalisation des déviances. »

Cette phrase, prononcée dans un contexte très officiel en présence du président de la République, François Hollande, n’est pas passée inaperçueJe m’en vais de ce pas lui répondre.

À lire aussi : La Manif Pour Tous piétine, mais la France avance. Et vous, M. le Président ?

En ma qualité de déviante, j’ai quelques mots à vous adresser monsieur André Vingt-Trois, si vous le permettez.

Tout d’abord, je vous en veux, c’est ce qui me vient le plus rapidement en tête.

Je vous en veux de ne pas avoir réussi à retenir pendant deux pauvres heures votre flot de haine et d’amalgames. Je vous en veux d’en avoir créé d’autres, et je vous en veux pour les « déviant•es », dont celles et ceux qui sont catholiques au même titre que vous et qui n’ont rien demandé.

Je vous en veux aussi d’avoir entaché un hommage : à quel point c’est idiot de condamner la barbarie pour mieux stigmatiser joyeusement toute une partie de la population ? À un point inimaginable. C’est très, très idiot.

big-homosexualite-analyse

Avant que vous ne vous offusquiez, je tiens à rappeler les bases (ce que je trouve un peu fortuit tellement ça tombe sous le sens, mais sait-on jamais) : je n’ai rien contre votre religion, ni contre les religions en général d’ailleurs.

Chacun•e prie bien qui il/elle veut — ou pas — et ça ne me fait ni chaud ni froid de savoir pour quelle divinité chacun•e s’agenouille en rentrant chez lui/elle ou dans son lieu de culte. Je ne suis pas dans un réquisitoire contre ces personnes qui arrivent à retrouver de l’espoir dans la Foi, ce qu’on envie un peu parfois, moi et mon athéisme pratiquant.

brittana-wedding

Oh, j’ai bien lu le communiqué de votre diocèse, j’ai bien compris que votre discours ne visait personne en particulier (et donc probablement un peu tout le monde), mais connaissant vos chevaux de bataille, je me doute bien que dans le lot des déviances légalisées, il y avait la mienne aussi.

Moi qui suis là, encore toute étourdie par ce qu’il se passe dans mon pays en ce moment, qui suis dans un mélange de trouille et d’abrutissement et qui pleure pour le prêtre décédé mais aussi pour toutes les autres victimes, si nombreuses que je commence à avoir du mal à toutes les énumérer.

abemus-papam-fim

Je ne m’attendais pas à ce que vous disiez un truc particulièrement pertinent, mais ça serait sans doute en espérer déjà trop, j’ai suivi vos faits d’armes et je sais un peu à quoi m’attendre. Vous demander d’aller dans le sens de l’évolution de la société, ça serait comme demander à Christine Boutin de chanter du maître Gims.

Donc à vous entendre faire un Kamoulox gênant disant en filigrane « S’il y a des terroristes, c’est de la faute des divorcé•es, du mariage pour tous et du suicide assisté », on ne peut pas dire que je sois tombée de ma chaise sous l’effet de la surprise.

Je pensais juste que vous aviez un minimum de décence.

Je pensais juste que, lorsque j’ai fait ma communion (puisque j’ai été élevée dans une famille catholique), on m’avait appris le respect de l’autre, le recueillement et l’amour de mon prochain et qu’il en était de même pour tou•tes les catholiques. Que le refus de faire des amalgames était valable pour tout le monde. Mais j’ai dû me tromper.

À lire aussi : Je suis arabe et je ne vous veux aucun mal.

Maintenant si vous voulez bien, je vais vous laisser, il faut que j’aille reprocher la canicule à celles et ceux qui tondent leurs lévriers à poils longs, parce que ça semble être la nouvelle mode d’accuser des gens au pif.

On retrouve également diverses réactions sur le #JeSuisDeviant, en Trending Topic depuis ce matin.

Et toi, t’es déviant•e ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 99 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Velvette
    Velvette, Le 5 août 2016 à 18h40

    Patrickbateman
    Nope, tu n'es pas la seule. Je suis aussi catholique pratiquante. Je trouve ta conversion étonnante et magnifique à la fois. Moi aussi ça me fait mal de voir autant de gens s'acharner sur les cathos dès que des scandales éclatent dans les médias. Et vas-y que j'y vais de mon amalgame et de ma haine... Plus largement, j'en peux tout simplement plus d'essuyer les sourires narquois quand je dis que je vais à l'église ou les commentaires moyenâgeux style "Tu portes une croix ET un piercing à la langue ?!?!?!". Bref, ici ce n'est pas le propos.

    Quoiqu'il en soit je suis d'accord avec toi sur la différence PRIMORDIALE à faire entre "individualité" et "religion".

    Peace & Love <3
    Merci @Patrickbateman, le peace et le love se ressentent dans ton message et franchement, ça fait un peu chaud au cœur. Surtout dans ce climat relativement "cathophobe" et souvent agressif qui m'épuise, m'épuise...Il y a effectivement une véritable incompréhension qui nous pousse toujours à nous justifier, reprendre les bases, mais tout cela est long et complexe (surtout ici).

    Tu me fais rire avec ta croix et ton piercing à la langue! Perso je cherche une médaille depuis ma confirmation récente mais j'ai déjà une grenouille à mon hélix :rockon:

Lire l'intégralité des 99 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)