Kim Kardashian dénonce le slut-shaming et n’a pas honte d’aimer son corps

Après avoir vécu un bad buzz suite à la diffusion d'une photo, Kim Kardashian a décidé d'écrire une tribune sur son site Internet pour répondre aux critiques.

Kim Kardashian dénonce le slut-shaming et n’a pas honte d’aimer son corps

Kim Kardashian agace comme elle passionne. Sa place dans l’espace médiatique est controversée par l’idée générale (et pourtant fausse) qu’elle n’a pas fait grand-chose de sa vie sinon être née dans la bonne famille… Et avoir tourné une sex tape pour se faire connaître.

Sauf que cette fameuse sex tape, c’est son ex qui l’a vendu à une boîte de production l’ayant diffusée sans l’accord de la jeune femme ! De plus, la femme d’affaires a réussi depuis des années à rester présente dans les médias et à développer sa carrière.

Il y a deux jours, la star de télé-réalité a posté sur son instagram une photo d’elle nue (poitrine et entrejambe masquées par deux bandes noires) avec en commentaire une petite blague.

When you're like I have nothing to wear LOL

A photo posted by Kim Kardashian West (@kimkardashian) on

Quand t’es en mode « j’ai rien à me mettre » LOL

L’ouragan sur les réseaux sociaux

Cela fait l’effet d’un ouragan sur Twitter et Instagram à base de slut-shaming en pagaille… Et les même les stars se déchirent sur l’affaire, à l’image de Chloë Moretz qui n’hésite pas à juger l’attitude de Kim Kardashian… Un discours un peu décevant de la part d’une actrice qui n’avait pas hésité à nous parler féminisme au cours d’une interview il y a quelques mois !

« J’espère vraiment que tu réalises à quel point c’est important de fixer des objectifs aux jeunes femmes, en leur apprenant que nous avons bien plus à offrir que ça. »

Heureusement, d’autres stars se sont levées pour dénoncer cette attitude de jugement, à l’image d’Abigail Breslin, devenue célèbre pour son rôle d’Olive dans Little Miss Sunshine.

« Quiconque essaie d’expliquer à une femme comment elle doit se servir de son propre corps se trompe, est sévèrement mal-informé et malavisé. »

La mannequin Emily Ratajkowski n’hésite pas elle aussi à réagir sur Twitter.

« J’adore quand un gars commente la décision d’une femme de poster une photo d’elle nue. Son corps, sa carrière. Conneries sexistes ! »

La réponse en beauté de Kim Kardashian

Kim Kardashian a décidé hier de poster une tribune sur son site officiel hier, à l’occasion de la journée des femmes et de l’égalité des droits.

Très sérieusement, je n’ai jamais compris pourquoi les gens sont si dérangés par ce que les autres choisissent de faire de leur vie. Je ne me drogue pas, je bois à peine, je n’ai jamais commis de crime… et pourtant je suis un mauvais modèle féminin car je suis fière de mon corps ?

On en revient sans cesse à ma sex tape. Une sex tape qui a été tournée il y a 13 ans. 13 ANS. Et les gens veulent toujours en parler ?!

J’ai traversé des périodes d’embarras et de peur, et j’ai décidé de dire : peu importe, fais mieux, va de l’avant. Je ne devrais pas avoir à me défendre constamment, à lister les choses que j’ai accomplies juste pour prouver que je suis davantage qu’un truc arrivé il y a 13 ans. Il faut avancer, et je l’ai déjà fait.

Mon corps me rend plus forte. Ma sexualité me rend plus forte. Me sentir bien dans ma peau me rend plus forte. Montrer au monde mes fêlures et ne pas avoir peur de ce que chacun•e va dire à mon propos me rend plus forte. Et j’espère qu’à travers cette tribune, je pourrai encourager chaque fille et femmes à travers le monde à se sentir plus forte. (…) »

Le futur, c’est sa fille… et c’est nous aussi

Kim Kardashian parle également de sa fille qui a aujourd’hui 2 ans, et du changement qu’elle souhaite pour le monde de demain.

Je veux qu’elle se sente bien dans son corps. Je ne veux pas qu’elle grandisse dans un monde où elle se sentirais mal à l’aise pour avoir embrassé tout ce que signifie être une femme.

On est en 2016. Le body-shaming et slut-shaming, ça suffit. Je ne vais pas vivre une vie dictée par les problèmes que vous avez avec ma sexualité. Vous êtes vous, laissez-moi être moi. (…) »

À lire aussi : « Ma chère fille, j’espère que tu auras une vie sexuelle épanouie. »

Un discours très positif de la part d’une femme d’affaires qui a de nombreuses fois reçu des moqueries liées à son corps, à sa sexualité… bref, à tout sauf à ses actions.

Amber Rose à la rescousse

La mannequin et actrice Amber Rose a réagi sur Instagram suite à la diffusion de cette tribune en postant elle aussi un joli discours contre le slut-shaming.

And @kimkardashian I don't know u well but I saw u speak about slut shaming and as u know I'm an activist feminist so it spoke to me. Being Slut shamed and ridiculed is not fun it's hurtful and mean. Us women deal with it everyday and I'm happy u can speak openly on this now because if anyone knows what it's like to be Slut Shamed it's u! Live it Kim! Make a difference and speak on it! Not only when it's convenient for u but when u can help others. Last year at my Slutwalk I told my Slut shaming story. This year I would love for u to come and tell urs. This is an open invite from me to u and ur sisters are welcomed too 😊 Let's let the naysayers know u are so much more then a sex tape (13 years ago) 🙄 fuck it own it. Ur a mom and a business woman, a wife, sister and daughter. Hope we can make this happen #AmberRoseSlutWalk2016

A photo posted by Amber Rose (@amberrose) on

Je ne te connais pas très bien mais j’ai vu que tu parlais de slut-shaming, et comme tu le sais je suis une féministe militante, alors ça m’a parlé. Être victime de slut-shaming, être ridiculisée, n’est pas drôle : c’est blessant et méchant.

Nous, les femmes, devons faire avec tous les jours. Tu peux parler ouvertement de ça parce que si quelqu’un sait ce que c’est d’être victime de slut-shaming, c’est bien toi. Vis-le, Kim ! Fais la différence, parle de ce sujet ! Pas seulement quand c’est approprié pour toi, mais aussi quand tu peux aider les autres.

L’année dernière à la slut-walk j’ai raconté mon histoire de victime de slut-shaming. Cette année j’adorerais que tu viennes nous raconter la tienne. (…)

À lire aussi : Amber Rose s’attaque au slut shaming avec « The Walk of No Shame »

Une invitation à rejoindre le mouvement et à s’engager qui je l’espère ne tombera pas dans les limbes de l’Internet… Et un joli pied de nez à ceux et celles qui pensent les femmes incapables de ne pas se tirer dans les pattes, surtout quand il s’agit d’hommes — car Amber Rose est l’ex de Kanye West, compagnon actuel de Kim Kardashian.

Toute bonne initiative mérite d’être soulignée : il ne sert à rien de se tirer vers le bas quand de nombreuses personnes le font déjà bien assez !

big-slut-shaming-cafe-langue-de-pute

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 453 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Tamago
    Tamago, Le 20 mars 2016 à 3h54

    Personnellement j’ai été assez choquée de voir cet article sur MadmoiZelle, j’ai l’impression qu’il va juste à l’encontre de toutes les idées que revendique le magazine… mais peut-être que je me fourvoie et si c’est ce que vous pensez, donnez vos arguments, je suis ouverte. :)


    Déjà je pense qu’il ne faut pas confondre critique et slut-shaming, car oui faire du slut-shaming c’est mal, mais on a le droit d’exprimer son avis et de ne pas être d’accord avec ce que font certaines personnes. Après, il faut rester respectueux, je dis ce que je pense car je suis libre, ensuite je poursuis mon petit bonhomme de chemin et je lui fou la paix.


    Quand elle dit « Je suis un mauvais modèle féminin parce que je suis fière de mon corps ? » j’ai envie de lui répondre non, Kim, tu n’es pas un mauvais modèle féminin à cause de ça, tu es un mauvais modèle féminin parce que le modèle que tu proposes c’est d’assumer son corps après l’avoir retouché au bistouri pour ressembler à quelque chose de bien loin de ce que tu étais à la base. Tu ne revendiques pas l’acceptation de soit tel qu’on est, tu revendiques un corps qui rentre parfaitement dans des critères de beauté bien définit. On pourrait dire qu’elle encourage aux complexes dans un sens, car quelle image ont les femmes qui la prennent comme modèle et voit son corps parfait, ou plutôt parfaitement façonné ?... Bah que le leur ne sera beau que si elles font la même chose.
    Que je sache, elle n’accompagne pas ses photos d’elle de message revendiquant l’acceptation de son corps tel qu’il est, et que le recours à la chirurgie ne doit pas se faire pour rentrer dans des critères de beauté.

    Je ne juge pas le fait qu’elle ai modifié son corps, c’est SON corps, je n’ai pas mon mot à dire dessus, mais je ne suis pas d’accord avec le fait d’en faire un objet commercial comme elle le fait, parce qu’elle a une image publique… elle touche du monde… et notamment des jeunes filles. Personnellement j’estime que quand on a une portée importante dans la société, comme elle, on a un devoir… on ne peut pas juste faire des choses et dire « je fais ce que je veux de ma vie » alors que cette vie on la vend au monde entier. Non, on a une responsabilité envers les gens qu’on influence.


    Parlons de l’aspect commercial. Depuis son entrée dans le monde médiatique, qu’a-t-elle proposé ? Rien de bien intellectuel, une émission de télé-réalité sur la vie de sa famille, des produits, et des photos d’elle provocantes. Elle se plaint qu’on parle encore aujourd’hui de sa sex-tape, certes il faut passer à autre chose, mais elle a fait de sa sexualité un argument de vente, donc baaah je suis désolée mais on ne s’est pas vraiment éloigné du contexte de base… le sexe. Je ne comprends pas pourquoi elle se plaint qu’on parle de sa sexualité, alors que c’est son argument de vente (bordel expliquez-moi) !


    Ensuite, ce qui m’a le plus offusquée dans l’article, c’est qu’Anouk (l’auteure) est choquée par le commentaire de Chloe Moretz, mais je ne vois pas en quoi il est contre-féministe. Chloe Moretz souligne le fait que Kim Kardashian ne vend rien d’autre que son corps et que ce n’est pas forcément un bon moyen d’encourager les jeunes filles à utiliser autre chose que leur cul pour se faire valoir.


    Autre chose… personnellement je ne perçois pas de la même façon la photo d’elle dans sa salle de bain, qui pour moi ne propose rien d’autre comme message que «je suis à poil et je me cambre, j’ai rien sur le cul lolilou, oups je suis sexy ! » …. Et la photo d’elle qu’on voit plus bas où elle apparaît certes nue, mais plus naturelle, pas dans la provocation et le jeu du cul-de-poule. Cette photo est certes sexy, mais elle est belle, elle nous propose de voir une femme dans toute la beauté de sa nudité, et pas une femme nue qui nous montre son corps comme un objet d'excitation.
    Si KK posait nue comme elle le fait, mais qu'elle avait un autre argument que le sexe et la provocation pour susciter l'intérêt, et qu'elle avait un vrai message, là je dirais oui (personnellement). [bon, elle ne le fait pas, du coup je passe mon chemin, car pas la peine de l'insulter pour autant]

    Pour finir ce pavé ô combien trop long... je résumerais en disant que la raison pour laquelle je n'aime pas cette femme et ce qu'elle fait, c'est qu'une fois de plus, on a une femme qui n'utilise que son corps pour se mettre en avant, elle en a fait un objet et un argument de vente... et rien d'autre, il n'y a rien à gratter. Et pour moi c'est CA qui pose problème, la femme objet, même si elle fait ce qu'elle veut de son corps, on est encore dans le cas du sexe comme argument de vente.... comme si elle n'avait rien d'autre à offrir que son corps. Elle ne fait pas avancer la cause des femmes, elle montre une fois de plus que les femmes doivent être toujours plus sexualisées, nues, et provocantes pour susciter un intérêt et pour "réussir", et elle le revendique.

Lire l'intégralité des 453 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)