Comment gérer tes galères de voyage ?

Par  |  | 1 Commentaire

Partir en voyage, ce n'est pas toujours un long fleuve tranquille. Si les filles de Going to Brazil sont passées maîtres dans l'art de la débrouille, on te file des conseils adaptés au cas où tu te retrouves dans l'une de ces situations cet été !

Comment gérer tes galères de voyage ?

Cet article a été écrit dans le cadre d’un partenariat commercial avec SND.
Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

Publié initialement le 26 juillet 2017

Voilà, tu es partie en voyage, plus ou moins à l’aventure, et finalement rien ne se passe comme prévu. 

Ça pourrait être bon signe, témoin que tu as passé un séjour incroyable en allant de surprise en surprise, mais parfois, c’est moins sexy.

Non parfois c’est juste qu’il t’arrive embrouille sur embrouille, et que tu te retrouves bien au fond du trou  plutôt que de profiter. Un peu comme les meufs de Going to Brazil qui sort en DVD le 26 juillet, alors qu’elles voulaient simplement assister au mariage de leur pote !

Au cas où, on va faire le tour des galères les plus susceptibles (ou pas) de t’arriver, pour te filer quelques conseils !

1/ Perdre ou se faire subtiliser ses papiers d’identité

Tu as voyagé quelques jours voire quelques semaines, et voilà que tu te rends compte que tu n’es plus en possession de ton passeport.

Et non, ça ne signifie pas que tu vas rester indéfiniment dans ce pays, ce qui n’est pas forcément une perspective désagréable, mais que « la vraie vie » va vite te rattraper, à commencer par les autorités du pays où tu te trouves désormais en situation d’illégalité.

Le premier pas est de déclarer la perte de tes papiers à la police locale.

Ensuite, il faut faire une déclaration au Consulat français le plus proche, qui sera en mesure de te délivrer des papiers en urgence : soit un laissez-passer pour la France, soit un passeport d’urgence valide un an si tu dois aller ailleurs.

Renouvelle-les dès que possible en arrivant en France, en espérant que tu n’aies pas eu d’énorme détour à faire pour trouver le consulat et trop de nuits supplémentaires à payer !

Et la prochaine fois, fais une copie de tes papiers que tu emmènes partout et garde les originaux en lieu sûr, là où tu loges par exemple.

2/ Les perdre AVANT de partir

L’autre version, c’est de se rendre compte quelques jours avant le départ qu’on n’a pas ses papiers. Tu peux te résigner, ou décider de partir en soumsoum par un autre moyen, comme l’ex de Cécile :

« On allait à Copenhague, et il s’est rendu compte 3 jours avant qu’il n’avait plus de carte d’identité, seulement un passeport périmé. Il ne pouvait donc pas prendre l’avion.

À la place, il a pris un bus, le trajet a duré 30 heures, et à l’arrivée il a déclaré ses papiers comme « perdus à Copenhague » et on a dû aller au commissariat et au consulat français pour avoir un laissez-passer. »

Par contre, pas sûre que ça marche hors Europe : il faut quand même avoir la chance de ne pas se faire contrôler à la frontière.

3/ La même, mais avec sa carte bancaire

Quand on perd ses papiers, c’est souvent la totale. Si ça t’arrive avec ta carte bancaire, il y a deux réflexes à avoir au plus vite.

D’abord, appeler ta banque pour faire opposition sur ta carte bancaire et ainsi éviter que ton compte se vide comme par magie (car il ne s’agit pas du niffleur des Animaux Fantastiques, mais de Josie Truand qui se fait bien plaisir avec l’argent que TU as gagné à la sueur de ton front.)

Josie Truand n’a pas cette petite bouille mignonne, non.

Signale aussi la perte ou le vol à la police locale.

Ensuite, j’espère pour toi que tu avais prévu un max de liquide, qui est toujours à sa place, que tu l’avais placé à différents endroits stratégiques en cas d’incident de ce genre (sinon : à faire pour la prochaine fois).

Au cas où tu serais sur place pour longtemps, en séjour d’étude par exemple, tu peux te faire envoyer une nouvelle carte bancaire ou ouvrir un compte local. Mais si tu es là-bas en vacances… ça peut être compliqué.

  • Option 1 : tu n’es pas seule, ou tu as rencontré des gens à qui tu peux emprunter un peu d’argent.
  • Option 2 : tu as la chance d’avoir souscrit à une carte qui te donne le droit à un dépannage en argent liquide par le consulat.
  • Option 3 : utiliser des moyens de paiements alternatifs comme Paypal, ou bien se faire envoyer de l’argent par Moneygram ou Western Union.

Oui, je sais, c’est pas évident mais ça t’apprendra à toujours prendre des précautions !

4/ Variante : bloquer sa carte bancaire

Ça peut arriver dans différents types de situation, mais souvent c’est en dépassant le plafond de retrait par exemple.

Perso, ça m’est arrivé au moment de devoir payer une caution de voiture de location, et Lise de son côté a bien failli être bloquée sur une île thaïlandaise.

« On est arrivés à Trat, une ville en bord de mer, et on a utilisé nos sous restants pour acheter nos tickets de bateau pour l’île de Koh Kut.

Après ça, on n’arrivait plus à retirer mais on s’est dit « c’est pas grave, on verra là bas ! » Mais en fait il s’est produit la même chose car on avait dépassé le plafond de retrait… »

L’une comme l’autre, on a dû appeler nos banques pour débloquer le plafond de nos cartes. Perso, je l’ai débloqué 5 minutes le temps de la transaction et la procédure était gratuite, mais Lise a dû débourser 7 euros pour cette manip.

Et pour elle, la galère ne s’est pas arrêté là :

« Ça ne marchait toujours pas sur le distributeur de l’île, donc on a dû aller dans une épicerie où ils avaient une application qui leur permettait de récupérer les sous de mon compte avec leur smartphone ! »

5/ Manquer son avion ou son train

Alors, on ne va pas se mentir, il y peu de solutions mis à part attendre le suivant. Et à moins que tu aies pris une assurance confortable qui couvre ce genre d’imprévu… tu risques de devoir le re-payer, voire de louer en plus une chambre d’hôtel comme Mymy :

« Je suis partie en vacances au Japon avec ma grande soeur. Un matin, nous avions un vol de Tokyo à Naha (Okinawa), notre seconde destination. L’idée était de profiter une dernière fois de Tokyo et de prendre le dernier train pour l’aéroport.

Sauf qu’on ne sait pas lire les horaires, visiblement. On a joyeusement raté le train, et il n’y en avait pas avant le lendemain.

On s’est dit qu’on pourrait aller dans un manga café ouvert toute la nuit, s’installer sur des fauteuils et dormir comme on pouvait histoire d’économiser, de la même manière qu’on avait prévu de passer la nuit à l’aéroport avant le vol.

Mais j’ai finalement insisté pour qu’on prenne un hôtel pas loin, même si ça voulait dire sacrifier 70€ de budget. J’étais épuisée, et je rêvais depuis des années de voir Okinawa : je ne voulais pas que ma fatigue m’empêche d’en profiter ! »

Pour Mymy, ça n’a finalement pas été une catastrophe, mais j’en connais qui se sont tapé des frais supplémentaires à hauteur de plusieurs centaines d’euros en loupant leur avion alors déconnez pas, prévoyez le temps nécessaire, et demandez confirmation des horaires de départ si vous avez le moindre doute !

6/ Tuer quelqu’un par mégarde

Alors oui, là on atteint des sommets, mais après tout qui n’a jamais commis un petit homicide involontaire ?

Pas les meufs de Going to Brazil apparemment (en même temps le gars l’avait bien cherché).

Donc, comment te dire : je ne sais pas si je dois te conseiller de suivre leur démarche, de nier et de t’enfuir ou de te rendre.

J’aurais tendance à croire qu’il vaut mieux, en règle général, regagner ton pays direct pour ne pas être arrêtée sur place, les procédures d’extradition c’est toujours long et fastidieux et la qualité des prisons brésiliennes est toute relative.

Mais après tout, je pense que dans ces moments là tu fais surtout comme tu peux. Et pour t’inspirer, tu peux acheter le DVD de Going to Brazil qui sort le 26 juillet !

Tu peux te le procurer sur MyTF1, à la Fnac, ou encore sur Amazon

C’est vrai que les galères auxquelles cette joyeuse bande doit faire face dans Going To Brazil font sacrément relativiser un plafond de retrait dépassé ou un train raté !

À lire aussi : L’équipe de Going to Brazil, une comédie rock’n’roll, en interview vidéo !

Commentaires
Forum (1) Facebook ()
  • Le_lA
    Le_lA, Le 9 août 2017 à 22h48

    ya se faire bloquer sa carte à cause du plafond et se faire avaler la carte parce que DAB non compatible.
    (a 1h de métro de l hotel, rien a bouffer et l avion le lendemain. les pekinois ont été plutôt cool sur ce coup là)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!