« Femmes intouchables » (extrait de « Human ») lie écologie et condition féminine

À l’occasion de la COP21, le réalisateur Yann Arthus-Bertrand a publié un extrait de son film Human visant à mettre en avant le lien entre la condition des femmes dans le monde et le réchauffement climatique.

La COP21 a commencé. Voici quelques jours que 147 chefs d’État et de gouvernement sont à Paris pour discuter des enjeux climatiques (et éventuellement trouver des accords)… et le moins qu’on puisse dire, c’est que le sujet est vaste. C’est que les conséquences et les victimes du dérèglement climatique sont nombreuses, et à l’occasion de ce rassemblement historique qui ne se reproduira pas de sitôt, on ne peut pas se permettre d’oublier qui que ce soit.

À lire aussi : La COP21 décryptée en 5 minutes par Hugo sur YouTube

Vous l’aurez peut-être compris, nous allons parler ici de l’impact du réchauffement sur les femmes — ainsi que de leur rôle dans cette lutte à l’échelle mondiale. Car, oui, au vu de la condition des femmes dans le monde, les conséquences du dérèglement climatique les touchent tout particulièrement.

Cet aspect du débat est moins mis en lumière, mais nécessite une prise de conscience collective rapide si nous voulons faire avancer le schmilblick. Ce qui était probablement l’intention de Yann Arthus-Bertrand, le réalisateur du documentaire Human dont on vous avait déjà parlé, lorsqu’il a publié ce nouvel extrait… Quel peut bien être le lien entre l’écologie et la condition des femmes ?

À lire aussi : Une femme raconte son ancienne vie de déportée dans « Human » de Yann Arthus-Bertrand

Faire en sorte que les femmes ne soient pas mises à l’écart lors des accords négociés et que l’égalité femmes-hommes soit respectée est l’un des combats principaux d’ONU Femmes pendant la COP21 (et au-delà). D’une part parce que nombre d’entre elles sont plus exposées aux conséquences du dérèglement climatique, que ce soit en travaillant sur des exploitations agricoles ou en raison des discriminations qu’elles subissent (accès à la santé, l’éducation, etc.) dans certains pays. Et d’autre part parce qu’elles ne sont pas que des victimes, mais également des actrices dans cette lutte.

À lire aussi : Messieurs, l’égalité hommes-femmes ne se fera pas sans vous

En soi, ce n’est que pure logique : pourquoi l’humanité se passerait-elle de l’aide de plus de la moitié de la population du Terre dans ce combat qui la dépasse déjà ? De nombreuses femmes mènent des actions à l’échelle nationale pour préserver l’équilibre naturel. Il devient urgent désormais de laisser tout le monde oeuvrer de manière globale contre le réchauffement climatique, afin de sauver celles et ceux qui le subissent en première ligne.

cop21-banner

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Luully
    Luully, Le 3 décembre 2015 à 20h43

    En outre, même si c'est pas tout à fait clair (la climatologie c'est un bordel monstrueux), plusieurs études démontrent quand même un lien entre le dérèglement climatique et l'augmentation de catastrophes naturelles, dont les pauvres subissent les conséquences en première ligne.
    Concernant le réchauffement climatique à proprement parler, il suffit de regarder dans les zones septentrionales, littorales ou insulaires pour voir les impacts qui affectent énormément les habitants et encore une fois ce sont les femmes qui en soufrent car ce sont souvent elles qui réalisent les tâches citées plus haut et qui ont plus tendance à se priver pour nourir leur famille (je l'invente pas, je l'ai étudié hahah)

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)