[Fashion Fight] Fluokids vs Gothiques

Deux tribus de djeunz diamétralement opposées s'affrontent dans un combat de mode ensanglanté.

[Fashion Fight] Fluokids vs Gothiques

Les uns font la fête jusqu’au bout de la night en gesticulant dans des fuseaux bariolés pendant que les autres squattent les cimetières pour écouter les corbeaux croasser.
Aujourd’hui, deux tribus, deux looks, deux univers s’affrontent dans un combat sans pitié. Fluokids vs gothiques, il ne peut en rester qu’un et c’est toi qui choisis !

Au début, il y eu un collectif : des gens branchés, écoutant de la musique branchée dans des endroits branchés – non, pas le Métropolis. Inspiré par les années 80 et la récup’, leur look exagérément coloré se fait vite remarquer – normal. Un blog et quelques articles dans Télérama plus tard, le Fluokids devient une mode, celle du fluo, reprise dans les clips et par les grands noms de la mode.

Dress code : Un look à coucher dehors à base de caleçons imprimés façon mur de la cafétéria de Sauvés par le Gong, associé a des hauts moitié t-shirt d’entreprise moitié promotion exclusive sur le lot de Stabilo 5 couleurs.

Lot de barettes et sweat à capuch, Heidi Seeker. Coller pistolet à eau, Tatty Devine. Broche bouche, N2. T-shirt ample imprimé logo et calecon imprimé (taille très haute à rabattre sur les hanches), Diesel. Boucles d’oreilles K7 et collier 90’s, Punky Pins. Sandale PVC jaune, Melissa. Lunettes roses façon Kanye West, GirlProps.com. Sac New York, Urban Outfitters. Lot de shorty tulle (vendus par 5), Undiz. Basket "fluokids", Bata. Visuel mannequin Pull and Bear.

Force(s) : Primo le fluokid entretient sa forme. S’il aime porter le bandeau en éponge, la Freestyle et le t-shirt « Marathon de Sauvignac en Josace 1989 » rentré dans son jogging, ça n’est pas que pour le style, c’est aussi parce que c’est un grand sportif. Pour danser jusqu’au bout de la nuit glissé dans ses fuseaux léopard il doit faire de l’exercice et s’il rate la Danse Class de Colette, le DVD de Véronique et Davina, so 80’s, l’aidera à se rattraper.
Secundo, le fluokid est social, il sort beaucoup et claque la bise à un tas d’amis qui seront prêts à l’aider en cas de conflit : citons Teki Latex, Yelle et (le collectif) Andréa Crews ou potentiellement 3 façons de se faire mettre la tête au carré sans les mains.

Faiblesse(s) : La mode se démode… Et même les fluokids, s’ils veulent rester branchés, doivent déjà penser à une reconversion. Proposons-leur en vrac quelques solutions : ressortir le costard en V + sarouel façon MC Hammer, la poulaine ou la cotte de mailles.

Des cheveux noirs, du maquillage noir, des fringues noires, des idées noires mais le teint blanc : les gothiques ne sont pas méchants pourtant ils font peur aux vieilles dames et aux enfants. Passionnés par l’époque médiévale, la mort, l’amour et l’occulte, ils aiment se recueillir en groupe autours d’une vieille tombe abandonnée ou d’un pack de bière et quelques CD (on fait avec ce qu’on a). Ce qu’ils écoutent ? Un mélange de chants sataniques et de musique celtique. Certes, tout ça, ça vaut pas Prince mais ça dissuade les gens d’approcher et ça met dans l’ambiance pour invoquer les esprits. « Hého ! Y’a quelqu’unnnn ? ».

Dress code : Des chaussures coquées, des bijoux cloutés, des piercings, des corsets et autres frivolités digne d’un de ces films de cape et d’épée qui tournent à la sauce érotico-démoniaque (bah, quoi ? Personne regarde RTL9 après minuit ?). Le gothique craint la rouille par temps humide et sonne à coup sûr en passant les portiques de sécurité de l’aéroport. Bip-Bip-Biiiiip !!!

T-shirt plastron dentelle et bottines vernies, New Look. Collier chauve-souris et palette de maquillage pour les yeux, Claire’s. Mitaines en dentelle, Boutique-Gothique.com. Jupe longue "Callas" Zuhair Murad pour Mango (sur mangoShop.com). Ceinture double bride, Les 3 Suisses. Bracelet, R. Sobral. Sac cabas cercueil, LemonadeAndCrystal.fr. Boîtier tête de mort et visuel mannequin, PatriciaField.com

Force(s) : Primo le gothique fout les boules et n’importe quel bon professionnel du catch à la mexicaine nous le dira : 75% d’un match se joue rien qu’avec le costume, l’intimidation et le regard.
Deuxio, le gothique s’il est mal aimé dans son lycée n’en est pas moins copain avec les chats noirs, les rats et les araignées de son quartier. Des animaux de (mauvaise) compagnie qui en feront fuir plus d’un.
Tercio, et pour finir, le gothique n’a pas peur du sang : déjà parce qu’il n’en est plus à son premier sacrifice de poulet et ensuite parce qu’avec son look rouge et noir il est sûr de ne pas se tâcher. Eh oui, fallait y penser !

Faiblesse(s) : si le gothique est attiré par la mort et qu’il croit entretenir déjà quelques contact avec l’au-delà, trop pressé de serrer la pince à la grande faucheuse et lui demander un autographe au passage, il pourrait bien manquer de combativité.

Fluokids ou Gothiques : selon toi, qui gagne le combat ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 108 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • BubbleDoll
    BubbleDoll, Le 18 janvier 2012 à 9h27

    Alors je tiens à réagir : pourquoi se battre, car les deux s'accordent très bien !

    Je porte les deux. Soit en alternance soit en même temps. Enfin, à l'exception que je ne suis pas "FLUOKID" mais Decora, parfois sweet lolita... ainsi que gothique, goth lolita, fairy kei..

    Pourquoi se limiter à un seul look ? J'ai trop de facettes de ma personnalité et une seule vie !

    Mais quand j'étais uniquement gothique, j'étais heureuse. Je coassais pas avec des corbeaux dans un cimetière. Et decora veut pas dire clown ou débile.

    Diamétralement opposés ? pas du tout ! et les cyber gothiques alors ?

    Et les clichés, passons...

Lire l'intégralité des 108 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)