Le #FamilyDay célèbre toutes les familles

Le #FamilyDay, ce n'est pas célébrer une famille, mais TOUTES les familles.

Aujourd’hui, 28 septembre, c’est la Journée de la Famille. Et c’est donc l’occasion de célébrer TOUS les types de familles !

On pense toujours, quand on voit le mot « famille », au combo traditionnel, « un papa une maman » comme disait l’autre. Et si, aujourd’hui, on pensait aussi à toutes les autres ?

À lire aussi : Homophobie : la géniale réponse de Honey Maid

Petit big up aux familles recomposées qui ont la vie dure face aux préjugés : oui, c’est dur quand les parents divorcent ou que l’un d’eux décède, mais la vie continue et il faut faire place à l’amour… sans oublier ceux qui ne sont plus là. Il y a énormément de familles recomposées en France, et si cela ne va pas sans un certain temps d’adaptation, beaucoup d’entre elles vivent très heureuses !

À lire aussi : Ma mère est lesbienne, et je vais très bien, merci

Petit coucou aux familles homoparentales qui ont beaucoup souffert à cause de la Manif Pour Tous, en 2012 notamment mais encore aujourd’hui. Souvent mal reconnues, elles n’en sont pas pour autant moins authentiques. C’est à nous de les accepter et de les considérer comme des familles ordinaires, pour faire avancer la France.

the-kids-are-all-right

À lire aussi : Pourquoi l’homoparentalité fait-elle peur ?

Il ne faut pas oublier les familles monoparentales, qui sont là, et comme tout le monde, ont des moments difficiles mais aussi de bonheur. Non, ce n’est pas facile d’élever un ou plusieurs enfant(s) seul•e, mais ça peut également être source d’un sens du partage exacerbé et d’une intimité des plus inspirantes !

À lire aussi : Mon père est excessivement protecteur — Témoignage

Pensons également aux familles adoptives, souvent fondées sur des valeurs, sur le partage, sur l’éducation, et sur l’amour. Pas sur des gènes.

À lire aussi : Adoption Pour Tous : remettre l’intérêt de l’enfant au centre du débat [MÀJ]

Célébrons les familles nombreuses, également, pour qui la vie n’est pas toujours facile au milieu de tant de monde, mais qui peuvent bénéficier d’un grand soutien si tout le monde s’y met.

weasleys

Mais n’oublions pas les familles avec un seul enfant, loin des préjugés concernant les filles ou fils uniques !

À lire aussi : Je suis fille unique et les idées reçues me fatiguent

Célébrons les familles interraciales, encore tabou dans bien des coins de France et d’ailleurs. Ce n’est pas facile, mais c’est possible, et il faut continuer à se battre pour la liberté de s’aimer !

J’aimerais envoyer une petite pensée aux familles de réfugié•e•s, qui sont souvent éclatées de par le monde. Être une famille, ça veut aussi dire pouvoir être ensemble et ne pas craindre pour la vie de son frère, sa cousine, son grand-père, sa tante… Alors courage. Accueillons-les pour qu’ils puissent avoir une vie décente et être réuni•e•s.

crise-refugies

Enfin, souvenons-nous qu’il existe malheureusement des milliers d’orphelin•e•s dans le monde. Et ça, c’est pas cool. Mobilisons-nous pour eux et elles.

À lire aussi : Un lycéen orphelin depuis six jours soutenu par un policier à sa remise des diplômes

Et toi, ta famille, elle est comment ? Viens en discuter dans les commentaires !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre au seul commentaire !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Cap'tap
    Cap'tap, Le 29 septembre 2015 à 0h17

    Merci @Mymy pour cet article plein de douceur ! Il me touche particulièrement en ce moment : notre famille de 2 parents & 4 enfants s'agrandit d'une façon un peu spéciale, puisqu'une amie de ma dernière soeur, 15 ans, orpheline, vient de nous rejoindre pour la vie... Amour, patience et dialogue sont nécessaires pour que chacun trouve sa place, se sente reconnu et aimé !

Aller sur le forum pour lire le seul commentaire

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)