3 exercices pour mieux gérer une crise d’angoisse

Par  |  | 19 Commentaires

Une crise d'angoisse, ça peut être un moment très compliqué à traverser. Justine vous aide à reprendre votre souffle face à ce phénomène psychologique impressionnant.

3 exercices pour mieux gérer une crise d’angoisse

Nous serions nombreux et nombreuses à subir des crises d’angoisse et pics de stress au cours de nos vies.

En pleine crise, les personnes concernées peuvent ressentir une peur immense, un sentiment de panique, une sensation de danger…

Le corps réagit intensément, et c’est normal : il se prépare à réagir face à un danger, un « stimulus stresseur ».

Le cœur bat plus vite, les mains deviennent moites, la transpiration augmente…

Si vous en avez déjà fait l’expérience, vous savez sans doute à quel point ces moments peuvent être déroutants.

Comment traverser une crise d’angoisse ?

La crise d’angoisse est souvent décrite comme une manifestation plutôt intense, qui apparaît parfois subitement et peut durer quelques minutes ou, dans certains cas, quelques heures.

Les crises d’angoisse sont impressionnantes pour celles et ceux qui les traversent.

L’exercice est difficile pendant la tempête, mais se répéter que la crise est éphémère, qu’elle ne fait que passer et que cet ouragan d’émotions aura une fin peut être salvateur.

En pleine crise d’angoisse, nous ne sommes pas en capacité d’adresser l’angoisse en elle-même. À ce moment-là, l’urgence n’est pas forcément de comprendre ce qui déclenche la crise, mais de la traverser, de faire en sorte qu’elle s’apaise.

Puisqu’il est difficile d’agir sur le cerveau et ce qu’il s’y trame à cet instant, agir sur les manifestations physiques et physiologiques de la crise d’angoisse peut vous donner un coup de pouce pour traverser ce sale moment.

Voici donc quelques exercices auxquels vous pouvez avoir recours pour essayer de vous calmer.

Exercice contre la crise d’angoisse n°1 : les 5 sens

Énoncez à haute voix (ou écrivez) :

  • 5 choses que vous pouvez voir
  • 4 choses que vous pouvez toucher
  • 3 choses que vous pouvez entendre
  • 2 choses que vous pouvez respirer
  • 1 chose que vous pouvez goûter

Exercice contre la crise d’angoisse n°2 : l’inventaire de vos sensations physiques

Faites l’inventaire de vos sensations, par écrit ou à haute voix, mais surtout sans jugement.

Que ressentez-vous exactement ? Est-ce que votre cœur bat plus vite ? Ressentez-vous quelque chose dans votre ventre ? Vos mains sont-elles moites ?

À lire aussi : À quoi ressemble l’anxiété ?

Essayez de décrire vos sensations physiques le plus précisément et objectivement possible.

Exercice contre la crise d’angoisse n°3 : la visualisation

L’exercice peut vous être familier, et il est plutôt à « préparer » avant la crise d’angoisse.

Choisissez un moment où vous êtes calme, fermez les yeux (ce n’est pas obligatoire, mais ça peut faciliter l’exercice) et essayez de visualiser un lieu où vous vous sentez serein·e, détendu·e.

Le lieu peut être tout à fait réel (votre jardin, un endroit de votre maison que vous appréciez particulièrement, la plage de vos dernières vacances) ou tout à fait imaginaire (une forêt fantastique, un champ inconnu).

Pour certaines personnes, le « lieu » idéal pourrait être aussi les bras réconfortants de quelqu’un cher à leur cœur.

Lorsque vous avez trouvé votre lieu, essayez de le visualiser vraiment, et d’ajouter tous les détails sensoriels possibles.

Est-ce un lieu où vous avez chaud, ou bien froid ? Est-il associé à des bruits particuliers (le bruit des vagues, le chant des oiseaux) ? Avez-vous un goût dans la bouche (salé, sucré) ?

Pensez à tout ce que vous pouvez voir, entendre, sentir ou goûter dans ce lieu.

Enregistrez tout ceci et, si c’est possible, dès que vous sentirez une crise d’angoisse débarquer, imaginez-vous dans ce lieu jusqu’à ce que vous soyez apaisé·e.

Comment fonctionnent les exercices contre la crise d’angoisse ?

Ces exercices, en faisant « diversion », peuvent contribuer à calmer vos réactions physiologiques.

En atténuant ces manifestations physiques, vous permettez à votre cerveau de sortir de ses réactions automatiques, de comprendre que le danger s’éloigne.

C’est un cycle vertueux : plus vos réactions physiologiques s’apaisent (ce qui envoie un signal positif à votre cerveau), plus votre esprit s’apaise, plus vos réactions physiologiques disparaissent… Vous voyez ?

Pour se relaxer : les gifs optimistes d’Adam J. Kurtz

Bien sûr, ces exercices ne constituent que des « pistes ». Peut-être qu’il vous sera difficile de les mettre en œuvre, peut-être qu’un exercice vous semblera plus adapté qu’un autre…

L’essentiel est de trouver le « truc » qui vous va à vous – sans vous juger si vous n’y parvenez pas du premier coup, en adoptant de la bienveillance, de la compassion envers vous-mêmes.

Si vous vous sentez perdu·es ou en difficulté, des thérapeutes peuvent vous donner un coup de pouce, vous aider à traverser vos crises d’angoisse et comprendre ce qui peut les provoquer.

Je vous renvoie vers l’article Comment (et où) choisir son psy si cette piste vous semble pertinente.

Et si vous avez adopté un « truc » qui vous aide à traverser votre crise d’angoisse, n’hésitez pas à le partager dans les commentaires !

À lire aussi : Ce jour où j’ai vaincu les crises de panique chroniques

Commentaires
  • Coffeencig
    Coffeencig, Le 30 avril 2018 à 17h14

    Je vais essayer de visualiser une conduite posée et sans incident ni stress ! Parceque pour l'instant tout ce que j'imagine est plein de stress, de perte de contrôle et cie... Et oui en chantant je suis toujours plus détendue au volant, c'etait mon premier plaisir une fois le permis en poche, conduire en musique !
    Merci :fleur::fleur:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!