Prodigy en concert à Lille (14 Avril 2010)

Smack my Bitch Up ! Formé en 1990, le groupe Prodigy s’est fait connaître de vos oreilles grâce à l’apparition de certains de leurs titres dans des films comme Doberman, Charlie’s Angels, et surtout Matrix. Le groupe britannique se produisait mercredi soir sur la scène du Zénith Arena de Lille, dans le cadre du festival […]

Prodigy en concert à Lille (14 Avril 2010)
The Prodigy

Smack my Bitch Up !

Formé en 1990, le groupe Prodigy s’est fait connaître de vos oreilles grâce à l’apparition de certains de leurs titres dans des films comme Doberman, Charlie’s Angels, et surtout Matrix. Le groupe britannique se produisait mercredi soir sur la scène du Zénith Arena de Lille, dans le cadre du festival de musique « Les Paradis Articifiels », et on y était pour vous !

Mercredi soir, le Zénith s’est transformé en dancefloor géant et c’est assurément un public de fans qui était au rendez-vous. La salle, pleine à craquer, n’a jamais autant tremblé, bougé, jumpé que ce soir là ! Mais voyons plus en détails le déroulement de la soirée.

18 heures : Après une longue journée de boulot, j’arrive sur place. J’avoue que je suis étonnée de voir si peu de personnes attendre devant les grilles du Zénith, mais ça c’est parce que j’ai oublié qu’on est pas à Paris, quand même ! Les portes s’ouvrent, les gens rentrent petit à petit, l’attente commence.

20h : La première partie démarre avec les belges de The Subs.
Je ne connaissais pas et ça a été une bonne surprise ! Passons sur le fait que mes oreilles ne se soient pas toujours remises des cris du chanteur et des aigus saturés sur certains sons, mais leur musique vaut le coup d’oreille. (D’ailleurs, un saut sur leur Myspace devrait vous plaire.)
Leur mission était de chauffer la salle et c’est réussi : le chanteur saute deux fois dans la foule sans se scratcher au sol, les effets de lumière m’étourdissent, la musique aussi : pas besoin de substances spéciales pour partir loin ! Le public est chaud bouillant, la prestation des Subs semble filer à toute vitesse !

21h : C’est au tour du duo italien Crookers d’entrer en scène, pour un set aux sonorités rondes et plus léchées, mais malheureusement il y a beaucoup moins d’ambiance… Le public est toujours là mais il faut une petite pause. C’est le moment d’aller chercher à boire et à manger !

22h10 : Fin de la seconde première partie. Une demie heure d’installation suit, la foule s’impatiente mais c’est pour mieux être récompensée !

22h35 : Prodigy monte enfin sur scène pour le plus grand plaisir de la foule totalement en délire. World’s on Fire ouvre le bal, puis Breathe, The Omen, Poison… Que des succès qui rendent le public un peu dingue ! Les jeux de lumières reprennent de plus belle, les pogos s’enchaînent, quelques personnes jouent les rock stars et se font porter par les autres. On continue avec Firestarter, Voodoo People, Diesel Power… Les membres de groupent sautent eux aussi, ont dirait qu’ils sont montés sur pile ! Le guitariste se couche à terre pour un riff de folie.
Puis Smack my Bitch Up arrive, et c’est l’apothéose : je n’avais jamais vu une salle de concert à ce point déchaînée ! Les derniers réfractaires assis dans les gradins se lèvent, tout le monde saute à en faire trembler Lille toute entière !
Ca fait une heure que Prodigy fait son show et une fois que le Zénith est retourné, la musique s’arrête. Mais le public ne veut pas en rester là : ça tape du pied, ça crie, ça siffle, et le groupe est bien obligé de revenir sur scène ! Ils jouent encore Take me to the Hospital, Outta Space, et Their Law, et à 23h55, c’est fini !

Les oreilles complètement mortes, je sors difficilement du Zénith et je rejoins le stand de la sécurité routière pour récupérer mes clés de voiture. Et oui ce soir je suis SAM et comme je ne bois pas, j’ai eu droit à 2 boissons gratuites. (Non alcoolisées on précise, hein !)

Conclusion : Quand vous allez à un concert, un conseil : ne buvez pas (trop) pour avoir des boissons à l’oeil, et pensez aux filtres auditifs pour préserver vos oreilles ! Ceci étant dit, c’était un p*tain de concert ! Des effets lumineux de fou, des sensations complètement nouvelles pour moi qui n’avait vu que des papys sur scène (oui quand on va voir Prodigy, à côté U2 c’est… calme !)  mais une heure même pas et demie de concert pour Prodigy, ça a un petit goût de « trop peu » ! A peine a t-on entendu les meilleurs titres du groupe que c’est déjà fini et, de mon point de vue, c’est un peu décevant.
Et puis, une impression que ça devait forcément envoyer du pâté grave quoi qu’il arrive ! Avec ce genre de musique pas hyper chantable (il faut bien le reconnaître) il faut que le public en prenne plein la tronche, sinon il risque de s’ennuyer un peu. Alors, finalement, même si c’était excellent, c’était pas un peu « facile » … ?

Si vous voulez en juger par vous même il est encore temps. Prodigy sera également à Paris les 17 et 18 avril, et le 20 avril à Toulouse pour enflammer leurs Zénith respectifs !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Hirosaki
    Hirosaki, Le 22 avril 2010 à 13h17

    Alors ca a été le meilleur concert de toute ma petite vie !!!
    A Paris, ils ont joué Spitfire et smack my bitch up a déchainé tout le Zenith !!! Un truc de malade Oo
    Tout le zenith était en feu :)

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)