Comment lire deux chapitres par jour ?

Se (re)mettre à la lecture, c'est bien... mais tenir le rythme dans une vie bien remplie, c'est pas toujours facile. Voici quelques conseils pour lire un peu chaque jour.

Comment lire deux chapitres par jour ?

Quand j’étais gosse, je dévorais les livres plus vite que Garfield n’engloutit ses lasagnes. Chaque instant de libre était prétexte à finir une page, terminer un chapitre, entamer un dialogue. Je lisais en mangeant, en marchant, en m’endormant. La médiathèque était un de mes endroits préférés. Surtout, je pensais que je lirais toujours autant.

big-bibliotheque-chez-soi-avantage

Sauf que la vie d’adulte, couplée à la modernité, a sérieusement entamé ma fringale de livres. Au lieu de finir un J’aime Lire assise sur les WC, je parcours Reddit. Au lieu de passer mon dimanche le nez dans un bouquin, j’enchaîne les épisodes de série et les vaisselles en retard.

Je me retrouve incapable de finir un roman, de me concentrer plus de dix minutes sur un texte imprimé. Et je sais que je ne suis pas seule dans ce cas.

Je me retrouve incapable de finir un roman, de me concentrer plus de dix minutes sur un texte imprimé. Je n’ai pas d’abonnement bibliothèque depuis des années. Et je sais que je ne suis pas seule dans ce cas, frustrée d’avoir perdu un hobby passionnant, peu coûteux, qui n’encombre même pas si on a une liseuse

Sur madmoiZelle, on vous a déjà expliqué comment se (re)mettre à la lecture. Voici des astuces simples pour tenir la distance !

Lire deux chapitres par jour, c’est possible !

Je me suis donc (re)mise à la lecture après un passage à vide quasi dépourvu de bouquins. Comme ça fait du bien !

À lire aussi : « Book’s Calling », un joli projet photo en hommage à la lecture

En soi, l’objectif de « deux chapitres par jour » ne veut pas dire grand-chose puisqu’il n’y a pas une longueur standard de chapitre, bien sûr. On peut résumer ça en « deux fois une demi-heure de lecture par jour ». Je lis assez vite, donc pour moi une demi-heure correspond généralement à cinquante pages.

femme-lisant

Si je lis deux fois trente minutes par jour, j’avale donc cent pages de mon roman du moment. Promis, c’est possible ! Voici quelques astuces pour vous dégager ce temps.

Lisez dans les transports en commun

Je sais, elle est facile, celle-là, mais je ne pouvais pas ne pas la mettre. Si vous avez un trajet en bus, en métro, en tram ou même en covoiturage (tant que vous ne conduisez pas, hein), profitez-en pour bouquiner !

Si la foule et le bruit vous empêchent de vous concentrer sur votre lecture, vous pouvez faire comme moi et enfiler un casque ou des écouteurs intra-auriculaires. Il n’y a rien de diffusé dans mes oreilles mais ça aide à masquer le brouhaha ambiant, ça me met dans une bulle plus calme.

big-lecture-transports-communs

J’ai 15 minutes de métro chaque matin et chaque soir. Paf, ça fait déjà une des deux demi-heures de lecture prévues dans ma journée, un des deux chapitres ! Et grâce à mon Kindle, je n’ai pas à embarquer un tome du Trône de Fer avec moi.

Le souci, c’est que certaines personnes n’arrivent pas à se concentrer dans les transports, ou sont frustrées d’interrompre leur lecture quand il est temps de descendre. C’est pas grave, j’ai d’autres conseils !

Lisez sans RIEN faire d’autre (j’insiste)

Si je lis moins de livres, c’est aussi parce que je lis toute la journée, finalement. Toujours le nez sur un écran à parcourir des lignes et des lignes.

À lire aussi : F.lux, pour le bien de vos yeux (et votre sommeil)

J’ai l’habitude de sauter de tâche en tâche, d’onglet en onglet, je bouffe le Web en diagonale, d’intertitre accrocheur en citation surlignée. Je ne m’immerge pas. Et lire pour le plaisir, c’est un peu comme le vélo : ça ne s’oublie pas vraiment, mais on peut être rouillé•e.

chat-livres

Pour vraiment kiffer votre bouquin, il faut vous mettre en conditions. Foutez votre téléphone en silencieux (pas en vibreur, en silencieux) et rangez-le là où vous ne le voyez pas, genre au fond d’un sac. Éloignez votre ordi, éteignez-le ou servez-vous en comme jukebox, mais en mettant l’écran dos à vous si vous le pouvez.

Rappelez-vous : l’objectif, c’est trente minutes. Le monde ne va pas s’effondrer si vous êtes injoignable pendant une demi-heure. Vous n’allez rien rater de fou. Quand bien même il se passerait un truc très important, vous le saurez rapidement.

Anouk vous parlait récemment des « cent blocs », une méthode d’organisation qui détache la journée en 100 x 10 minutes. Une demi-heure, c’est 3% de votre journée. Ça passe vite. Alors déconnectez !

livre-bain

Si vous avez une baignoire, c’est LA solution.

Vous pouvez aussi emmener votre bouquin, et UNIQUEMENT votre bouquin (sortir sans smartphone, brr !) à la laverie, dans un café, au parc… même si certains prennent parfois « je suis plongée dans ma lecture » pour « n’hésite pas à venir t’installer à ma table pour taper la discute ». Bon.

Lisez en bonne compagnie

La lecture n’a pas à être une activité solitaire ! Si vous avez du mal à vous motiver seul•e, vous pouvez lire… à plusieurs.

big-emma-watson-metro-londonien

Vous pouvez vous lancer avec un•e pote dans le même livre et débriefer ensemble au fil des chapitres comme vous parleriez du dernier épisode de Game of Thrones. Je (re)lis actuellement La Tour Sombre parce qu’un ami s’y est mis, et j’adore le voir échafauder des théories, s’enthousiasmer, retenir son souffle…

Vous pouvez aussi participer au Club de Lecture du forum, pour bouquiner avec les madmoiZelles !

Avoir un rendez-vous régulier avec un•e ami•e peut vous motiver à dégager la demi-heure qui vous manque, en mode « On prend un café demain, il faut que je sois à jour ».

Lisez à voix haute

Pourquoi n’y aurait-il qu’aux enfants qu’on lit des histoires ?

À lire aussi : Patrick Baud (Axolot) vous raconte des Histoires de Nuit

Dans une de mes relations amoureuses passées, on se lisait mutuellement des livres, avec mon mec. Après tout, on regardait bien des films et des séries ensemble, alors parfois on s’allongeait sur le canapé et on alternait, un chapitre de Paul Auster chacun.

the-reader-movie

Une astuce compatible avec l’option baignoire

Le bonheur, c’est aussi écouter la voix du garçon qu’on aime résonner, la tête posée sur son torse, pendant qu’il lit Le voyage d’Anna Blume et qu’il pleut dehors. Mais au-delà de toute considération de type guimauve, lire à voix haute, c’est vachement sympa et loin d’être réservé aux couples !

À lire aussi : « Love is… », des illustrations qui rappellent que l’amour est fait de petites choses

Le texte prend un autre rythme, un autre sens, on accède à un aspect mélodique parfois plus compliqué à déceler quand on lit « dans sa tête ». Et puis il y a parfois des révélations… disons que si j’avais lu Harry Potter à voix haute, j’aurais pas attendu mes 24 ans pour piger que Diagon Alley, le nom originel du Chemin de Traverse, ça fait… diagonally

620-AUDIBLE-VOIX-AUDIO

Solution alternative : écouter des livres

Je rappellerai pour finir que rien ne vous oblige à finir un bouquin. Si vous bloquez sur le même livre depuis des jours, n’ayez pas peur de changer ! Au pire, vous reviendrez à Belle du Seigneur un peu plus tard…

Vous avez d’autres astuces pour lire un peu tous les jours ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 12 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Mymy
    Mymy, Le 6 novembre 2016 à 23h51

    @PoussiM : Tracy Chapman, excellente bande-son ! Moi j'aime bien les trucs sans paroles, alors mon instru pref pour lire c'est :

Lire l'intégralité des 12 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)