L’histoire vraie qui a inspiré l’insoutenable violence conjugale de Big Little Lies

Par  |  | 1 Commentaire

Dans Big Little Lies, le personnage de Nicole Kidman est dans une relation abusive avec un mari qui lui fait subir de nombreuses violences physiques comme psychologiques... et qui a réellement existé.

L’histoire vraie qui a inspiré l’insoutenable violence conjugale de Big Little Lies

Je vous ai déjà parlé de la claque qu’a été pour moi Big Little Lies.

Je vous ai parlé de ces personnages féminins que je croyais être des langues de vipères, et qui se sont révélées être des lionnes s’unissant pour se protéger mutuellement contre la violence du patriarcat.

À lire aussi : C’est

Et voilà que je comprends un peu mieux d’où vient le caractère réaliste, viscéral de ces personnages.

L’horrible violence conjugale dans Big Little Lies

Toutes les femmes, dans Big Little Lies, survivent à leur façon.

Mais celle qui marque les esprits, bien sûr, c’est Celeste (Nicole Kidman), enfermée dans une étouffante relation abusive. Son mari Perry (Alexander Skarsgård) use sur elle de violence physique et psychologique.

La relation abusive subie par Celeste est quasiment insoutenable, extrêmement difficile à regarder.

Tout y est : les mécanismes de contrôle psychologique, les menaces, le déni, la honte de la victime, sa peur panique de déclencher la colère de son bourreau, les bleus cachés sous le fond de teint, le sourire de façade…

À lire aussi : J’ai été victime de violences conjugales — Témoignage

Cette déferlante de talent a valu à Nicole Kidman un Emmy Award bien mérité, et Alexander Skarsgård a également été distingué pour son terrifiant second rôle.

Pour comprendre d’où vient le réalisme de ces personnages, il ne faut malheureusement pas chercher bien loin…

L’histoire vraie qui a inspiré la violence conjugale dans Big Little Lies

C’est lors de la cérémonie des Emmy Awards que Liane Moriarty, auteure du livre Big Little Lies, a révélé cette information qui m’avait échappée et que Glamour a relayée.

Perry est en réalité basé sur un de ses anciens compagnons, « un ex-petit ami vraiment horrible ».

Attention, je vais spoiler Big Little Lies jusqu’au gif ensuite ça ira !

L’auteure ajoute :

« J’ai pris beaucoup de plaisir à le tuer — d’abord dans le livre, puis de le voir à l’écran. Au-delà de ça, c’est Nicole qui a fait le boulot. »

Tu m’étonnes — en tant que femme ayant trop souvent vu ce genre d’hommes être impuni pour son comportement, la fin de Big Little Lies, malgré son aspect difficile, m’a laissé comme un goût de triomphe…

Quand le talent se nourrit de la souffrance

Je ne sais pas exactement ce qu’a vécu Liane Moriarty avec cet ex-compagnon. Je ne sais pas à quel point il a été violent avec elle. Mais vu le personnage de Perry, je suis prête à imaginer le pire.

À lire aussi : « Comment réagir en cas de violences conjugales ? », vidéo salutaire signée Point de vue social

Trop souvent, les femmes victimes de violences conjugales sont considérées via cet unique prisme. L’une d’entre elles avait témoigné, sur madmoiZelle : elle ne voulait pas devenir « la femme battue ».

Mais les personnes victimes de leur partenaire sont bien plus que ça. Elles sont entières, humaines, elles ont une carrière, une vie, du talent, de l’ambition, une famille, des ami•es, des passions…

D’un autre côté, on loue souvent la souffrance des grands hommes, qui inspire leurs œuvres. On admire ces rescapés de l’enfer qui puisent dans leurs traumatismes un combustible artistique.

À mes yeux, Liane Moriarty s’est vengée dans Big Little Lies, a pris sa revanche sur cet ancien bourreau, et a fait de sa souffrance passée une force qui l’a menée au sommet.

J’espère que nous apprendrons, que nous enseignerons un jour les histoires de toutes ces femmes qui ont puisé dans leurs plaies l’énergie de créer. Et de tuer, d’une certaine façon, leurs agresseurs.

À lire aussi : Les violences conjugales, ce meurtre de masse : 50 femmes assassinées en quelques mois

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu’elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.


Tous ses articles

Commentaires
  • Naria
    Naria, Le 10 octobre 2017 à 9h15

    Merci beaucoup de m'avoir fait découvrir cette série qui est très bien réalisée, très intéressante, les acteurs sont au top. Mais elle ne laisse pas indemne !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!