Barbie ingénieure est perfectible… mais reste une chouette avancée !

Par  |  | 20 Commentaires

Mattel a lancé une Barbie ingénieure ! Un moyen de faire comprendre aux filles qu'elles peuvent aussi se tourner vers ce type de métiers.

Barbie ingénieure est perfectible… mais reste une chouette avancée !

Difficile d’aimer les Barbies quand on est féministe, qu’on prône l’acceptation de soi et la diversité. Blonde, blanche et aux mensurations complètement surréalistes, la célèbre poupée s’est longtemps tenue loin, très loin de ces valeurs.

Et puis la situation a évolué. Avec le temps, on a eu droit à une Barbie aux mensurations réalistes, mannequin grande taille ou encore pourvue d’un hijab.

Pourtant Barbie, c’est un vecteur potentiel de messages positifs. Elle est connue partout à travers le monde, elle fait rêver des tas d’enfants. Des enfants qui peuvent prêter une oreille attentive aux messages que Mattel ferait passer avec sa célèbre poupée.

C’est probablement le but visé avec Barbie ingénieure. Vêtue de sa blouse et de ses lunettes, elle est accompagnée de petits objets à construire bourrés d’engrenages.

Barbie ingénieure, une bonne intention… qui reste perfectible

L’ingénierie n’est pas une thématique récurrente à l’univers Barbie. Avec cette initiative, Mattel peut faire comprendre aux petites filles qu’elles peuvent s’intéresser à ce type de métiers.

En plus, le kit est ludique : les objets à construire sont assez rares chez Barbie, c’est donc un bon point.

Le problème, c’est qu’elle peut fabriquer… une machine à laver, un dressing ou encore une étagère à chaussures. Et son kit est entièrement rose, comme le rapporte The Guardian.

barbie-ingenieure

Comment les jouets genrés influencent-ils les enfants ?

En soi, le rose ne pose pas de souci ! J’aime le rose, j’apprécie écrire de cette couleur, l’appliquer sur les cheveux de mon personnage dans Animal Crossing, l’utiliser pour décorer mon téléphone…

Le problème c’est que cette teinte soit systématiquement attribuée aux filles.

À lire aussi : Marketing genré et éducation des enfants — Le Petit Reportage

De ce fait, on a tendance à créer des normes absurdes. Et c’est ainsi qu’on obtient un monde où les ingénieur•es sont principalement des hommes. En 2015, seulement 29% des ingénieur•es en France étaient des femmes.

Si le rose prédomine, si les jouets transmettent des messages variables des filles aux garçons, c’est aussi pour une raison de gros sous. Fanny Lignon, que j’interviewais à l’occasion d’un article sur l’image des femmes dans le jeu vidéo, a une explication très claire du marketing genré :

« Je prends souvent l’exemple du petit vélo. Imaginons des parents qui ont une fille. Cette fille veut un vélo, alors on lui en offre un rose, parce que c’est une fille. Avec le temps, la petite fille grandit et les parents ont un petit garçon.

À son tour, il veut un vélo : le rose est en bon état, mais il n’en veut pas, parce que ça fait fille. Alors les parents vont lui acheter un vélo bleu : ils ont donc acheté deux vélos là où ils auraient pu n’en acheter qu’un. »

Eh oui, si on met les enfants dans des cases, c’est surtout pour faire plus de fric !

Des initiatives encourageantes pour l’égalité filles-garçons

Encourager les filles à s’intéresser à l’ingénierie, c’est possible. Des initiatives intelligentes sont nées face à cette problématique.

On vous a déjà parlé de la marque GoldieBlox : ces jouets ont pour but de faire découvrir les principes de l’ingénierie, de manière ludique.

Grâce à des mécanismes astucieux et accessibles, des principes marrants tout en étant éducatifs, la marque veut faire passer un vrai message et éveiller les esprits des petites filles à travers le monde.

À lire aussi : Goldie Blox présente sa figurine pour les petites filles !

En 2015, GoldieBlox a fait le bilan de son évolution en vidéo.

La vidéo finit avec cette phrase : « Move over Barbie, you’re obsolete » (« pousse-toi Barbie, tu es obsolète »). C’est badass comme punchline, mais un peu expéditif non ?

Comme expliqué plus haut, ne peut-on pas plutôt utiliser la popularité de Barbie pour faire passer un message positif ?

Avec Barbie développeuse de jeux vidéo et Barbie ingénieure, Mattel évolue vers l’émancipation des petites filles. Des initiatives positives, mais il reste encore du chemin à parcourir !

À lire aussi : Barbie VS Musclor : le poids des stéréotypes de genre illustré par Mirion Malle

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Lise F.

Tombée dans la marmite du jeu vidéo à l’adolescence, Lise cause gameplay, graphismes et OST en toute tranquillité. Pendant son temps libre, elle écrase des gens sur Splatoon avec un grand rire machiavélique et donne des coups de pelle à ses voisins sur Animal Crossing. Ses autres passions sont faire et manger des cookies, dormir et râler.

Tous ses articles

Commentaires
Forum Facebook
  • VeganFox
    VeganFox, Le 2 février 2017 à 17h56

    mlleGermaine
    "À son tour, il veut un vélo : le rose est en bon état, mais il n’en veut pas, parce que ça fait fille. Alors les parents vont lui acheter un vélo bleu : ils ont donc acheté deux vélos là où ils auraient pu n’en acheter qu’un. "

    Et le repeindre c'est pas une option plus économique ? :facepalm:
    Elle donne ici l'argument marketing utilisé par les entreprises, pas le point de vue des familles

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!