La série The Purge, adaptée de la saga à succès, s’offre un premier trailer glaçant

Par  |  | 6 Commentaires

The Purge débarque très bientôt sur petit écran. L'occasion d'enfin en délivrer quelques images... tranchantes.

La série The Purge, adaptée de la saga à succès, s’offre un premier trailer glaçant

Mise à jour du 29 juin 2018 — 

Alors que le quatrième volet de la saga s’apprête à sortir au cinéma, son équivalent en série commence à livrer ses premières images.

The Purge, c’est quoi déjà ?

Voilà l’idée (plutôt brillante) de départ : l’Amérique est gangrenée par la criminalité, et les prisons débordent.

Le gouvernement décide alors d’innover.

Pour « nettoyer » son pays, il autorise ses habitants à, une fois par an, pendant 12 heures (en pleine nuit of course, c’est un film d’horreur), massacrer qui ils veulent.

Tous les crimes sont permis, même celui de tuer. 

Le but ? Exorciser les habitant·es, leur permettre de déchaîner leur violence. Puis de redevenir les gentils petits agneaux qu’ils étaient. Ainsi, l’Amérique descendrait en dessous de 1% de criminalité, le reste de l’année.

Chacun est donc libre de tuer son voisin pour aucune raison, de couper la tête de son patron ou d’aller bastonner des personnes précaires, en toute simplicité.

C’est la jungle, quoi. 

Sur le papier, la promesse était aussi intéressante que glaçante. Car elle avait quelque chose d’« envisageable ».

Quand Trump est passé, j’y ai pensé immédiatement. « Serait-on proche de vivre un vrai American Nightmare ? » — pas forcément au sens exact du film, mais dans une version dérivée ?

Si les fous sont au pouvoir, alors jusqu’où cette folie peut-elle mener ? 

Bref, American Nightmare me collait des frissons, et c’est précisément ce que j’attends d’un film d’horreur ou d’un thriller.

Seulement voilà, le premier volet était décevant. Et pour cause, l’intégralité du film se déroulait en intérieur…

Sorte de huis-clos, cet opus nous privait d’une caméra braquée sur l’extérieur. Mais heureusement, les opus numéro 2 et 3 relevaient bien le niveau. 

On voyait enfin ce qui se passait dehors, là où la vraie violence fait rage. Puis, on passait du côté politique : bref c’était passionnant.

Seulement voilà,  cette semaine j’ai assisté à la projection presse d’American Nightmare 4, et je dois avouer ma perplexité, voire ma petite déception.

Contrairement aux volet 2 et 3, je ne lui ai rien trouvé de très innovant. Pourtant, j’aimais beaucoup l’idée d’un préquel, censé expliqué les origines de la Purge.

Bien sûr, je lui ai aussi trouvé plein de points positifs et le recommande tout de même.

Du coup, je suis extrêmement impatiente, pour ce qui est de la série. Justement, en voilà quelques images :

The Purge, une série haletante ?

Cette brève bande-annonce me met personnellement l’eau à la bouche.

J’ai hâte de voir ce qu’ils ont fait de l’histoire, comment ils l’ont transcendé, lui ont donné plus de corps.

Pas toi ?

En tout cas, on se donne RDV après le 4 septembre sur USA Network pour en débriefer !

Mis à jour le 16 mai 2017 par Aki—

Quoi de neuf du côté de la version télé de The Purge ? Déjà, cette série sera diffusée courant 2018, avant la sortie du 4e film de la franchise.

Et on sait enfin de quoi va parler ce programme dérivé : de comment la Purge affecte la société le reste de l’année.

Il semblerait que la Purge en elle-même ne soit que survolée au début de la série, qui s’attardera ensuite sur les dommages collatéraux qu’elle implique.

Peut-être qu’elle reprendrait le lendemain de la fin du troisième volet ? Car la conclusion bouleversait pas mal de choses…

Du côté de la production de la série, on précise que le nouveau programme, en plus d’une Purge, « va révéler aux fans ce qui se passe les 364 jours restants ».

C’est la question à laquelle vont répondre les 10 heures d’épisodes qui arriveront l’an prochain sur SyFy et USA Network.

À lire aussi : « Colony », intrigante nouvelle série passée inaperçue

Mis à jour le 10 avril 2017 — Le concept d’American Nightmare est aussi inquiétant qu’intriguant : c’est la Purge. Et si, pendant 12 heures complètes, tous les crimes étaient permis, sans aucune loi pour protéger les victimes ?

Vous venger d’un voisin trop bruyant, braquer une banque, voler une voiture, tout est possible impunément. Mais qui sort le nez de chez soi pendant la Purge devient une cible potentielle.

The Purge devient une série télé !

Après un premier, un deuxième puis un troisième film sortis entre 2013 et 2016, ainsi qu’un quatrième opus en préparation pour 2018, ça y est, la franchise s’exporte sur le petit écran et sera diffusée sur USA Network et SyFy grâce à son créateur, James DeMonaco.

On ne connaît pas encore la date de diffusion de cette série, mais on vous tient au courant dès qu’on en sait davantage !

Qu’attendre de la série The Purge ?

Le premier film était un huis-clos angoissant. Dans les suites, on comprenait mieux les enjeux du concept en parcourant la ville, ses quartiers, en découvrant les différents dangers et en réalisant que certain•es vénéraient la Purge.

Une série complète permettrait de mieux comprendre les coulisses de la Purge, et peut-être d’en expliquer sa naissance.

Est-ce qu’on suivra heure par heure le déroulé de la Purge ? Est-ce que la série présentera plusieurs Purges, s’étendant sur plusieurs années ? Me voilà intriguée !

Surtout que le troisième film, American Nightmare: Elections, laissait planer le doute sur le maintien de la Purge. À voir donc ce que la série offrira, et où elle se situera temporellement par rapport aux longs-métrages.

En plus, l’atmosphère politique qui règne actuellement aux États-Unis brouille les frontières entre fiction et réalité.

Vivement, donc, la série télé The Purge !

À lire aussi : 5 bons films d’horreur qui sont aussi de bons films tout court

Valeur : + de 40€
18.90€ + 4€ de livraison

Commentaires
  • LovelyLexy
    LovelyLexy, Le 11 avril 2017 à 17h14

    abou333
    Ah oui, bien vu... ça pourrait être une campagne nationale pour abolir la Purge dans chaque état, et ça pourrait mener à une guerre civile comme la guerre de sécession qui a fait suite à l'abolition de l'esclavage... bon, c'est sûr que faire la guerre pour arrêter une nuit de purge une fois par année pourrait sembler contradictoire, mais je présume que les scénaristes sauraient trouver de bonnes raisons.
    Possible aussi, mais je vois bien aussi ( cf les législations actuelles) que soit certains états se débrouillent pour la conserver, soit ils le font à l'échelle locale, protégés par la législature locale, à de petites échelles ( ville, comté) et des "étrangers" se retrouvent coincés là pile au moment de la Purge... en sachant pas qu'ici elle a encore cours.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Gestion des cookies

Partages sur les réseaux sociaux

Grâce à ces cookies, nos articles peuvent être directement partagé sur les réseaux sociaux via des boutons de partages. Ces cookies sont gérés par l'éditeur de chaque réseau social.

Facebook, Twitter, Pinterest, Whatsapp
facebook
twitter
pinterest
whatsapp

Mesures d'audience

Nous mesurons les visites de manière anonyme sur les différents articles pour comprendre les intérêts de nos lectrices.

_ga, _gaq, _gid,
_ga, _gaq, _gid
cb

Stream

Nous faisons parfois des lives sur Youtube ou Facebook. On utilise ce cookie pour ne pas afficher les streams si tu ne souhaites pas les voir sur le site.

hideStream

Publicitaires

Ces cookies sont déposés par Smart AdServer et DFP, les outils que nous utilisons pour afficher des publicités sur le site. Ces publicités servent au financement de madmoiZelle et sa rédaction.

smartadserver, doubleclick
smartadserver
doubleclick

Close your account?

Your account will be closed and all data will be permanently deleted and cannot be recovered. Are you sure?