5:55 (Charlotte Gainsbourg)

Charlotte Gainsbourg, chanteuse, à nouveau ? On peut se permettre d’être dubitatif. Pourtant, 20 ans après Charlotte forever, son coup d’essai sous la tutelle de son père, elle revient avec un deuxième album, mature et personnel cette fois, et qui se révèle être un véritable petit bijou. La jeune femme n’a rien laissé au hasard […]

Charlotte Gainsbourg, chanteuse, à nouveau ? On peut se permettre d’être dubitatif. Pourtant, 20 ans après Charlotte forever, son coup d’essai sous la tutelle de son père, elle revient avec un deuxième album, mature et personnel cette fois, et qui se révèle être un véritable petit bijou.

La jeune femme n’a rien laissé au hasard : elle a fait appel à de grosses pointures, notamment le groupe Air. Le résultat : une pop aérienne, à l’ambiance feutrée et très personnelle, portée par des arrangements soignés et des instruments qui se marient parfaitement les uns avec les autres.

A l’écoute de cet album, on sent nettement le désir de se démarquer de ce qu’elle a pu faire dans le passé avec son père, et de construire sa propre identité musicale. C’est sans doute la raison pour laquelle tous les titres sont écrits en anglais, et au vu de l’aisance avec laquelle Charlotte évolue dans cette langue, on ne peut qu’approuver ce choix.

Le premier titre, 5 :55, révèle la voix de la jeune femme, qui, tout en douceur, véhicule parfaitement ses émotions. Tantôt chuchotée, tantôt murmurée, elle développe une atmosphère intimiste, à la fois sensuelle et naturelle, qui colle bien à son image de marque. S’ensuit le magnifique AF607105, à la mélodie envoûtante, portée par la voix aérienne de Charlotte. On se laisse ensuite porter tout au long de cet album, du surprenant Little monsters au sublime Jamais, en passant par le premier extrait, The song that we sing, dont la mélodie charme dès la première écoute – véritable petit bijou d’une pop simple (mais pas facile) et accrocheuse (mais pas commerciale)… Tout un programme.

A noter, le seul titre en français, Tel que tu es, porté par de très jolis arrangements et une mélodie entêtante au piano, ainsi que Everything I cannot see, absolument superbe (le meilleur titre de l’album selon moi).

A l’écoute de cet album, on se surprend finalement à se demander comment la voix de Charlotte, qui n’a somme toute rien d’exceptionnel, peut autant nous toucher. Comme l’a dit l’un des deux membres du groupe Air, "Son chant est à peine expiré. A la fois masculin et féminin, incroyablement riche en interprétations." Et, effectivement, on ne peut pas rester indifférent.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 16 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • ZzolieS.
    ZzolieS., Le 9 mai 2007 à 20h40

    Oui en effet, très bon album!
    The operation est le nouvel extrait de 5:55.
    Il parait que le clip est très beau, quelqu'un l'a t il vu? et où peut on le visionner?

Lire l'intégralité des 16 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)