Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Arts & Expos

Wim Delvoye expose au musée d’art moderne de Nice

Aaaah Wim Delvoye, ton nom seul me rappelle mon parcours de plasticienne. Au lycée, tu nous rappelais que les artistes ont parfois des idées dégueulasses et tu illustrais à toi seul tout le pan pipi-caca de l’art moderne (avec Piero Manzoni et sa Merde d’artiste aussi). A la fac, tu étais un peu notre running gag avec les copines, parce qu’on se souvenais jamais de ton nom « Mais siii le type qui tatoue des porcs ! », « Le gars chelou qui photographie des fellations ! ».

Car oui, si tu ne connais pas Wim Delvoye, sache que cet artiste Belge et plein de ressources, et pas toujours les plus délicates. Il a plus d’une corde à son arc, et pêle-mêle il a fait les choses suivantes :

– La machine Cloaca (qui fonctionne en vrai de vrai) qui reproduit le processus de digestion : tu lui mets des aliments dans le bide, et zou quelques temps plus tard, tu as un beau caca à l’autre bout.
– La série des 9 muses, qui sont des radiographies de scènes pornographiques (les plus connues sont les scènes de fellations).
– Des séries de parterres, que de loin on dirait que c’est du marbre, mais que en vrai ce sont des rondelles de salami, de bacon et de mortadelle.
– Et la plus connue peut-être, c’est la série des cochons tatoués. Ouais, il est comme ça Wim Delvoye, il achète des cochons, il les fait grossir et il leur tatoue des princesses Disney sur la couenne. Et comme prévu, ça n’a pas échappé à l’œil vigilant de Brigitte Bardot, qui en fait son affaire depuis de nombreuses années.

wim-delvoye-exposition

Flickr : Ergonomik

En ce moment, le musée d’art moderne et contemporain de la ville de Nice, consacre une exposition au prolifique Wim Delvoye. Cette expo, baptisée Dessins & Maquettes, se concentre davantage sur trois aspects de l’artiste : les cochons tatoués (travaux préparatoires, croquis des tatouages), des maquettes gothiques en acier et les torsions elliptiques du Christ en croix.

L’expo se termine le 23 mai 2010, cours-y vite donc si tout ce travail t’intéresse ! Toutes les infos sont dispos sur le site du musée !


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

18
Avatar de mandy592
6 mai 2010 à 12h05
mandy592
Encore une expo qui aura le don de m 'énerver , je ne vois pas l 'interet de tatouer un cochon .
0
Voir les 18 commentaires

Plus de contenus Arts & Expos

MAD paris
Arts & Expos

Paris : Avant les Jeux Olympiques 2024, 5 expos autour du sport, au musée et ailleurs

Culture

« Le goût des fraises » : 3 bonnes raisons de découvrir ce délicieux manga

Humanoid Native
Berthe MORISOT (1841-1895) Autoportrait, 1885 Huile sur toile, 61 x 50 cm Paris © musée Marmottan Monet, Paris
Culture

Berthe Morisot : à la découverte de la peintre invisibilisée du mouvement impressionniste

Rocky 6 sera joué du 31 janvier au 4 février 2024 au Lavoir Moderne Parisien // Source : Madeleine Delaunay
Culture

« Pour sortir l’intersexuation du seul champ de l’intime, j’ai écrit la pièce de théâtre Rocky 6 » : Alice Etienne

Giselles Photo Pascal Elliott 7
Arts & Expos

Trois raisons de découvrir Giselle(s), le ballet romantique remis au goût du jour

Source : affiche officielle de l'expo avec une oeuvre d'Annette Messager
Culture

L’exposition Affaires personnelles explore les liens entre art contemporain et solidarité

Léa MKL // Source : Cactussand
Culture

Léa MKL : « C’est important d’exprimer ce qu’on a sur le cœur et d’en faire des archives »

Dans les coulisses du Cabaret de Poussière avec Bilal Hassani // Source : Inès Pollon
Arts & Expos

Dans les coulisses du Cabaret de Poussière avec Bilal Hassani

Copie de [Image de une] Horizontale – 2023-11-07T175113.664
Culture

Bollywood Superstars : une exposition passionnante sur l’histoire du cinéma indien  

1
Morphine Blaze se confie sur son drag auprès de Madmoizelle lors d'une interview ChitChat Makeup // Source : Capture d'écran YouTube
Culture

Morphine Blaze, drag queen : « J’ai été débookée de plein de shows parce que je suis une femme »

5
Jean-Baptiste Carhaix, Sister Sadie the Rabbi Lady. La première messe inter-églises « gay » en souvenir des malades du sida décédés depuis 1981, octobre 1983.
Arts & Expos

Pourquoi l’expo « Over the Rainbow » va vous mettre des arcs-en-ciel plein la vue et le cœur

1

La pop culture s'écrit au féminin