Live now
Live now
Masquer
Capture d’écran 2022-09-21 à 14.02.43
Politique

Visé par des accusations de violences psychologiques, Julien Bayou se met en retrait

Les affaires de violences envers des femmes n’en finissent pas d’éclabousser la Nupes. Après LFI, c’est au tour d’EELV et son secrétaire national de se retrouver dans la tourmente : accusé de violences psychologiques envers son ex-conjointe, Julien Bayou vient de se mettre en retrait de la coprésidence du groupe écologiste à l’Assemblée.

Pas un, mais deux scandales pour éclabousser la rentrée politique de la Nupes. Dimanche 18 septembre, le député La France Insoumise du Nord Adrien Quatennens annonçait son retrait de ses fonctions au sein du parti, après avoir reconnu avoir « giflé » sa femme, avec laquelle il est en procédure de divorce. Tollé à gauche, et au sein des mouvements féministes, écœurés par les réactions qui ont suivi.

En début de semaine, c’est une autre affaire, déjà rendue publique cet été, mais qui n’a pas fait grand bruit, qui ressurgit à gauche, impliquant cette fois-ci Julien Bayou, le secrétaire national d’Europe Ecologie-Les Verts et coprésident du groupe écologiste à l’Assemblée nationale.

Julien Bayou mis en cause par Sandrine Rousseau

C’est par la voix de Sandrine Rousseau que les accusations sont arrivées, lundi 19 septembre. Présente sur le plateau de C à vous, sur France 5, la députée EELV est invitée à réagir à un tweet publié par le collectif Nous Toutes, qui déplore qu’aucune mesure n’ait été prise suite à la saisie, en juillet, de la cellule dédiée aux violences sexistes et sexuelles :

Capture d’écran 2022-09-21 à 11.58.31
Capture d’écran du compter Twitter de @NousToutesOrg

Sur le plateau de C à vous, Sandrine Rousseau explique alors avoir reçu, chez elle, l’ex-compagne de Julien Bayou : « Au moment où j’ai reçu cette femme, elle était dans un état très déprimé, elle était très mal, elle a d’ailleurs fait une tentative de suicide quelques semaines après », détaille-t-elle, pointant également des comportements « de nature à briser la santé morale des femmes ».

Mais ces accusations ne sont pas nouvelles. En juillet dernier, Le Figaro a révélé que la cellule sur les violences faites aux femmes d’EELV avait été saisie au sujet de Julien Bayou. Ce dernier avait évoqué auprès du quotidien « une rupture douloureuse et difficile », qui ne constituait selon lui « en rien des violences sexistes ou sexuelles ni des comportements inappropriés envers quiconque ». Cependant, Sandrine Rousseau semblait, elle, bien faire plutôt référence à des accusations de violences morales et psychologiques. Au Figaro toujours, Julien Bayou avait aussi avancé une « rancœur » de la part de son ex-compagne, pointant des menaces que celle-ci lui aurait proférées, écrivant, quelques jours après avoir saisi la commission interne d’EELV : « Inquiète-toi. Je vais revenir et en force ».

Mais ce cas ne serait pas isolé, à en croire les propos de Sandrine Rousseau sur le plateau de C à vous, qui parle de plusieurs femmes : « Manifestement, elles sont plusieurs, mais je n’ai entendu qu’un seul témoignage ».

Enquête en cours au sein d’EELV

Dans la soirée du mardi 20 septembre, EELV s’est fendu d’un communiqué, publié sur son compte Twitter. Prenant le parti de se montrer en totale maîtrise de la situation, le document affirme être en connaissance de la saisie de la commission pour des faits impliquant Julien Bayou. Il « acte » par ailleurs sa « mise en retrait (…) de ses fonctions de coprésident du groupe écologiste », précisant aussi que « cette situation ne vaut pas démission ».

Capture d’écran 2022-09-21 à 12.56.05
Capture d’écran du communiqué publié sur le compte Twitter d’EELV

Se faisant fort des remous autour des réactions vivement critiquées de LFI suite à l’affaire Quatennens, EELV semble vouloir anticiper d’éventuelles critiques, en réaffirmant son engagement dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Il rappelle ainsi s’être doté « d’une cellule d’écoute dès 2016 puis d’une cellule d’enquête et de sanction sur le harcèlement et les violences sexuelles et sexistes début 2017, cellule dont le fonctionnement est autonome, transparent, bénévole et indépendant du parti et de ses dirigeant.es ».

Julien Bayou en retrait, mais provisoirement

Selon des informations de FranceInfo, le retrait de Julien Bayou ne serait effectif que le temps de l’enquête. Il resterait secrétaire national d’EELV jusqu’au congrès des écologistes, en décembre prochain.

La cellule dédiée aux violences sexistes et sexuelles d’EELV fera quant à elle l’objet d’un « audit de son fonctionnement », dès le mois de février 2023. De quoi, peut-être, faire la lumière sur les lenteurs de l’enquête, initialement pointées du doigt par le collectif Nous Toutes…

À lire aussi : Qui veut faire taire le mouvement #MeTooPolitique ?

Photo de une : capture d’écran Youtube

 

Violences conjugales : les ressources

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez est victime de violences conjugales, ou si vous voulez tout simplement vous informer davantage sur le sujet :

Les Commentaires
6

Avatar de B8zzy
22 septembre 2022 à 14h00
B8zzy
Vraiment pas un pour rattraper l'autre... Jeune, vieux, marié ou pas...
1
Voir les 6 commentaires

Plus de contenus Politique

Capture d’écran 2022-12-13 à 17.48.45
Politique

Marine Tondelier, le nouveau visage d’Europe Ecologie-Les Verts

Camille Lamblaut

14 déc 2022

Sexo

Horoscope 2023 : quel sextoy pour votre signe astrologique

Humanoid Native
Capture d’écran 2022-12-12 à 14.59.25
Actu mondiale

À 18 ans, Jaylen Smith devient le plus jeune maire afro-américain de l’histoire des États-Unis

Camille Lamblaut

12 déc 2022

La Première ministre néo-zélandaise cloue le bec d’un journaliste après une question bien sexiste
Politique

La Première ministre néo-zélandaise cloue le bec d’un journaliste après une question sexiste

Camille Lamblaut

01 déc 2022

1
Capture d’écran 2022-11-28 à 12.01.10
Politique

Affaire Quatennens : Clémentine Autain propose la création d’une charte au sein de la Nupes

Camille Lamblaut

28 nov 2022

visuel vertical ca va bien se passer
Société

Et si on récompensait le sexisme des hommes politiques ? C’est le pari (ironique) de Ça va bien se passer*

Maëlle Le Corre

24 nov 2022

6
Capture d’écran 2022-11-24 à 12.15.46
Sport

Qatar 2022 : la ministre des Sports encourage les Bleus à « exprimer leur engagement en faveur des droits humains » 

Camille Lamblaut

24 nov 2022

Capture d’écran 2022-11-18 à 22.55.07
Actu mondiale

Figure importante de la politique américaine, Nancy Pelosi laisse place à la « nouvelle génération »

Camille Lamblaut

18 nov 2022

1
Laurent Bigorgne, ancien directeur de l’Institut Montaigne, a reconnu avoir versé de la MDMA dans le verre de Sophie Conrad à son insu
Actu en France

Un proche d’Emmanuel Macron comparaît devant la justice pour avoir drogué une ancienne collaboratrice

Camille Lamblaut

10 nov 2022

Capture d’écran 2022-09-19 à 12.57.22
Politique

Après les justifications d’Adrien Quatennens, les féministes s’indignent contre les réactions de LFI

françois-hollande-doublage
Pop culture

François Hollande : après la présidence, son nouveau job de doubleur de dessin animé

Manon Portanier

30 août 2022

17

La société s'écrit au féminin