Live now
Live now
Masquer
vetements-invendus-mesure
Mode

D’ici 2019, les invendus vestimentaires ne pourront plus être jetés

Dans son plan anti-gaspillage tout fraichement déployé, l’État français n’oublie pas le textile et souhaite que les vêtements qui ne trouveront pas d’acheteur ou d’acheteuse ne soient plus jetés.

Le Premier Ministre Édouard Philippe et la secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire Brune Poirson ont présenté lundi 23 avril 2018 une feuille de route autour de l’anti-gaspillage.

L’objectif s’applique pour de nombreux domaines, dont les vêtements.

Les invendus vestimentaires seront-ils donnés à des associations ?

En effet, l’industrie textile est la deuxième industrie la plus polluante après celle du pétrole. Jusque-là, rien de neuf, me diras-tu.

Voilà qu’arrive la nouvelle mesure. À l’image de la loi de février 2016 anti-gaspillage disposant que tous invendus alimentaires provenant de surfaces de plus 400 mètres carrés doivent être donnés à des associations, les vêtements qui ne seront pas achetés ne pourront plus être détruits à partir de 2019.

Une proposition de loi voulue par Emmaüs, qui veut obliger les enseignes à donner leurs invendus à des associations. Novethic, d’où provient la nouvelle, a recueilli les propos de la directrice d’Emmaüs, Valérie Fayard.

« Pour l’instant, rien n’est vraiment précisé, c’est une feuille de route de présentation, mais c’est une bonne nouvelle.

L’échéance de 2019 va permettre au gouvernement de lancer un état des lieux de la situation, calculer le nombre de tonnages jetés, les procédés mis en place par les marques, les difficultés… »

Comment les objectifs de cette feuille de retour vont-ils être transposés dans la réalité ? Quelles associations bénéficieront des collectes, sur quels critères ? Il est encore trop tôt pour pouvoir répondre à ces questions. Affaire à suivre !

L’économie circulaire appliquée aux vêtements

Une des solutions pour prolonger la vie d’un vêtement est de l’intégrer dans une économie circulaire et non plus linéaire

, pour décrocher du « acheter/jeter ».

Julie de Sortez Tout Vert m’en parlait dans la vidéo sur la Slow Fashion. Tout le but est de donner une seconde vie (voire plus !) au vêtement plutôt que de le jeter.

D’ailleurs je lance ma chaîne perso, abonne-toi, il y fait bon vivre !

Ça peut être en le réparant, car le vêtement est lui aussi concerné par l’obsolescence programmée.

Il est possible aussi de l’upcycler (en le modifiant et en ajoutant ainsi une valeur supplémentaire et pourquoi pas un nouveau style).

Cela peut-être en le vendant ou en le donnant à une autre personne.

Enfin il est possible de le recycler, soit dans son utilisation (si tu transformes une serviette en cotons démaquillants par exemple), soit par la matière, en réutilisant sa fibre.

En ayant travaillé moi-même en magasin comme vendeuse, je me demandais souvent ce que devenaient les vêtements qui nous restaient sur les bras à la fin des soldes. Mais le milieu ne partage pas trop ce genre de détails.

Je trouve cette mesure vraiment intéressante et j’ai différents espoirs concernant le sujet. D’abord, j’aimerais que les vêtements en plastique soient exclusivement en plastique recyclé ou en fibre plastique recyclée.

J’aimerais qu’il y ait une revalorisation du vêtement de seconde main qui pour le moment n’est pas bien vu. (Repense au vêtement qui a été porté par toutes tes cousines avant de te parvenir, quelle tête tu faisais au moment de le recevoir ?).

Alors que les fripes sont de vraies machines à remonter le temps !

J’imaginerais très bien les marques proposer plein d’ateliers d’upcycling sur leur propres fringues, avec des influenceuses et des créatrices.

Et j’espère que quelle que soit les détails de la mesure, elle sera facilement mise en place et que les enseignes de mode joueront le jeu.

Que penses-tu de cette mesure ? 

À lire aussi : Les Récupérables, la marque mode qui donne une seconde vie aux rideaux de mamie


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

6
Avatar de Loupit
26 avril 2018 à 10h04
Loupit
Oui enfin c'est facile de dire "donnons aux associations", comme si les associations c'était les poubelles solution pour tout, mais ça résout pas du tout la trop importante production d'habits... Mais il faudrait déjà s'attaquer aux sources du problème, qui sont notamment la surconsommation d'habits, et le fait qu'on nous pousse toujours à acheter des habits, via le renouvellement très fréquent de collections par exemple.

Je pense que ça risque de résoudre un poil du problème (de façon optimiste je dirais 5%).
Si tu dis à quelqu'un au lieu de le jeter, vas l'amener au recyclage, ça énerve car c'est du temps que tu vas devoir passer à aller jusqu'au point de recyclage alors que la poubelle est à côté. Peut être que certaines boutiques réfléchiront donc un peu à la surconsommation d'habits (à mon avis pour H&M c'est un cas désespéré).

Je trouve l'initiative cool
J'ai pas mal de fringues mais j'essaye de moins acheter (et de façon plus rationnelle).
Contenu spoiler caché.

De plus en plus quand je fais un achat de fringues je me dit : mais est ce que j'en ai vraiment besoin ?
Si la réponse n'est pas un oui net et franc, je pars ça.
6
Voir les 6 commentaires

Plus de contenus Mode

Pour le musical du Diable s'habille en Prada, Vanessa Williams sera Miranda Priestly // Source : Capture d'écran Twitter
Actualité mode

Pour le musical du Diable s’habille en Prada, Vanessa Williams sera Miranda Priestly

Mode

Vivez une Saint-Valentin sportive avec ces deux offres Nike

Humanoid Native
Que trouve-t-on dans la boutique culturelle Saint Laurent Babylone ? // Source : Courtesy of Saint Laurent
Actualité mode

Pourquoi Saint Laurent ouvre sa librairie (ou la culture comme nouveau produit d’appel) ?

1
Tendances mode 2024 : quels sont les looks, pièces, et couleurs sur lesquels miser les yeux fermés ? // Source : Gucci ; Chanel, Miu Miu ; Gucci ; Celine
Actualité mode

Tendances mode 2024 : quels sont les looks, pièces, et couleurs sur lesquels miser ?

4
La top plus size Paloma Elsesser signe une lettre ouverte sur la grossophobie dans la mode // Source : Capture d'écran Instagram
Actualité mode

La mannequin plus size Paloma Elsesser signe une lettre ouverte sur la grossophobie dans la mode

3
Autopsie du dressing de l'artiste Thérèse // Source : URL
Mode

Thérèse, 700 € de shopping annuel : « Les vide-greniers de campagne regorgent de méga pépites »

Zendaya en costume de robot Thierry Mugler d'archive pour l'avant-première de Dune // Source : Capture d'écran Instagram
Actualité mode

Zendaya en costume de robot Thierry Mugler d’archive pour l’avant-première de Dune 2

Quand le designer Thom Browne joue les maîtres corbeau version Edgar Allan poe bien perché
Mode

Quand le défilé Thom Browne s’inspire d’Egar Allan Poe

4
Juliette Binoche dans la peau de Gabrielle Chanel pour la série The New Look de Apple TV+ // Source : Lorenzo Agius pour Apple TV+
Actualité mode

Juliette Binoche en Gabrielle Chanel, Ben Mendelsohn en Christian Dior : la série The New Look est sortie !

Une vendeuse en train de vendre un haut blanc en dentelle à une cliente dans une boutique de vêtements // Source : filadendron de Getty Images Signature
Actualité mode

Dans la série des enseignes mode qui ferment en France, Burton of London est placée en liquidation judiciaire

Identité fem chez les lesbiennes // Source : Filadendront de Getty Images Signature
Amours

Les applis de rencontres peuvent-elles aider contre la dating fatigue ?

La vie s'écrit au féminin