Live now
Live now
Masquer
urticaire-chronique-conseils-peau
Santé

On vous dit tout sur l’urticaire, cette maladie qui toucherait près d’une personne sur cinq

L’urticaire chronique touche 1% de la population et, dans certains cas, peut se révéler particulièrement handicapante.

L’urticaire est une maladie de la peau et des muqueuses qui se caractérise par l’apparition soudaine de plaques de papules rouges, fugaces et migratrices, qui ressemblent fortement à des piqûres d’orties et qui grattent intensément.

Ces papules disparaissent la plupart du temps en 24h mais d’autres peuvent apparaitre sur différentes zones du corps pendant 48h. Lorsque la crise dure plus de six semaines, on parle d’urticaire chronique. Un médecin a répondu à toutes nos questions sur cette affection dermatologique.

Qu’est-ce que l’urticaire chronique ?

Même si elle lui ressemble, l’urticaire chronique n’est pas une allergie. Le docteur Laurent Martin explique à Madmoizelle :

Pour un non-spécialiste, les signes cliniques de l’urticaire chronique peuvent faire penser à une allergie, mais il s’agit d’une maladie inflammatoire de la peau, et elle touche environ 1% de la population.

Les personnes souffrant d’atopie, qui est une prédisposition de l’organisme à développer de l’eczéma ou de l’asthme, ont plus de risques d’être concernées. Les femmes ont aussi plus tendance à être touchées par l’urticaire chronique que les hommes, avec un ratio de deux femmes pour un homme.

urticaire-chronique-solutions
© Ron Lach sur Pixels

À quoi est due l’urticaire chronique ?

L’apparition de l’urticaire est due à une fragilité excessive de certaines cellules granuleuses du sang et des tissus conjonctifs appelées mastocytes. Ces mastocytes, qui s’activent sans raison apparente, déversent dans le sang et la peau diverses substances, dont l’histamine, qui sont responsables des papules et des démangeaisons. 

« Dans le cas d’une allergie, l’organisme va déclencher une réaction immunitaire vis-à-vis d’un allergène, d’une « menace ». Pour l’urticaire chronique, c’est juste les mastocytes qui sécrètent, selon leur bon plaisir, l’histamine », éclaire le médecin.

On parle d’urticaire chronique inductible lorsqu’un facteur déclenchant a été identifié (le froid, le chaud, certains aliments, le stress, la pression, etc.) et d’urticaire chronique spontanée en l’absence d’agent déclenchant mis en évidence.

Peut-on guérir d’une urticaire chronique ?

Entre 25 et 50% des gens ont déjà fait ou feront une crise d’urticaire dans leur vie. Une fois cette crise passée, ils n’en feront peut-être plus jamais, ou alors, elle évoluera en urticaire chronique, comme pour environ 1% de la population.

Concernant l’espoir de guérison, le docteur Martin préfère rester prudent :

Malheureusement, à l’heure actuelle, on ne sait pas guérir l’urticaire. Pour la moitié des personnes, c’est la maladie qui décide toute seule de s’en aller au bout de quelques années. Chez l’autre moitié, la maladie peut continuer de se manifester pendant une dizaine, voire une vingtaine d’années. C’est vraiment au cas par cas.

Même si ce n’est pas reconnu de façon officielle, l’urticaire chronique altère considérablement la qualité de vie des malades et peut devenir invalidante. Les personnes touchées, démunies, ont aussi tendance à se renfermer sur elles-mêmes et à éviter les interactions. Il est donc important de consulter un dermatologue ou un généraliste dès l’apparition des premiers symptômes.

Le traitement prescrit, à base d’antihistaminiques, permettra de faire disparaître les symptômes de la maladie, et donc de soulager grandement la pathologie. Si les résultats ne sont pas satisfaisants, d’autres protocoles non invasifs pourront être testés pour contrôler les crises. Le plus important est de prendre rendez-vous et de ne pas abandonner si les premiers résultats sont décevants.

urticaire-chronique-conseils
© Ron Lach sur Pixels

Comment vivre avec une urticaire chronique ?

Même s’il est impossible de prévenir une crise (à moins d’avoir une petite idée du facteur déclencheur, comme dans le cas d’une urticaire chronique inductible), il existe quelques astuces pour maîtriser les démangeaisons, apaiser la peau et éviter de la réduire en lambeaux à grands coups d’ongles manucurés :

  • Éviter de porter des vêtements trop près du corps et/ou qui grattent, comme les gros pulls en laine.
  • Éviter les douches et bains trop chauds.
  • Ne pas surchauffer ses lieux de vie et investir dans un humidificateur d’air.
  • Se relaxer, le stress pouvant faire partie des agents favorisant l’urticaire chronique.
  • Appliquer une compresse d’eau glacée sur la peau pour calmer les démangeaisons.

Bon à savoir : les corticoïdes sont à éviter, car ils ont tendance à annihiler le système immunitaire et ne sont pas appropriés pour le traitement de l’urticaire chronique.

À lire aussi : Blanchiments dentaires : les produits maison considérés comme « dangereux et inutiles » par 60 millions de consommateurs 

Crédit photo image de Une : Darina Belonogova sur Pexels


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

14
Avatar de a3107crzec
5 octobre 2022 à 16h10
a3107crzec
Hello, urticaire chronique ici aussi depuis 3 à 4 ans. C'est mon allergologue qui me l'a diagnostiqué au bout d'un an, quand je revenais le voir pour mon allergie aux acariens.
J'ai d'abord eu un traitement à base d'un antihistaminique par jour mais je passais une majeure partie du temps à me gratter donc je suis désormais à deux antihistaminiques par jour depuis 2 ans et tout va bien mieux !
J'ai toujours des marques rouges quand j'appuie trop fort sur ma peau ou que je m'érafle sans faire exprès mais ça ne gratte plus donc ça ne me dérange pas. Enfin, ça ne me gratte plus tant que je ne gratte pas ma peau sans faire exprès. Et l'avantage, c'est que le traitement me permet aussi de ne plus ressentir les piqures de moustiques
Pour le regard des gens, c'est vrai que ce n'est pas une maladie très discrète mais je pense que mes symptômes sont beaucoup moins graves que d'autres en commentaires car j'ai simplement des marques rouges sur le corps (souvent sur le cou ou les bras) quand je m'érafle ou que je me gratte sans faire exprès. Souvent les gens sont étonnés et m'en parle, ce qui me fait me rendre compte des marques mais à part un peu de curiosité, tout le monde s'y habitue très bien.
J'essaie même de ne pas trop me prendre la tête dessus et de l'utiliser pour me faire rire en dessinant des objets ou en écrivant des mots directement sur ma peau.
Bien sûr, si la maladie pouvait partir bientôt ça m'arrangerait de pouvoir arrêter de me doper deux fois par jour..., d'aller à la pharmacie tous les mois et de devoir renouveler ma prescription tous les ans ! Je n'aime pas les médicaments mais pour ce coup-là, je préfère en prendre qu'arrêter (certaines fois j'oublie un antihistaminique et alors là, c'est l'enfer...)
0
Voir les 14 commentaires

Plus de contenus Santé

"@rawpixel"
Santé

Le « syndrome post-contraception », quand le corps change après l’arrêt de la pilule

1
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Crèmes solaires pour peaux noires SPF50
Santé

J’ai testé et approuvé sur peau noire 8 crèmes solaires SPF50 parfaites pour toutes les carnations

16
Source : Natee Jindakum de ภาพของNatee Jindakum / Canva
Santé

Explosion des cas de coqueluche : quels sont les symptômes et le traitement ? 

5
Source : firemanYU / Getty Images Signature
Santé

Protections solaires pour enfants : les aérosols sont-ils aussi efficaces que les crèmes ? 

Source : Syda Productions / Canva
Grossesse

Femmes enceintes et allaitantes, attention à votre consommation de tisane de fenouil

Rodnae production de la part de Pexel // Source : Rodnae production de la part de Pexel
Santé

Qu’est-ce que le syndrome de Yentl ? Ou quand la médecine est sexiste

8
Source : Canva
Santé

Cette raison surprenante pourrait expliquer pourquoi vous êtes tout le temps fatiguée

5
Deux adolescentes sur leur smartphone
Daronne

Sur les sites de rencontre, des enfants de 11 ou 12 ans sont inscrits, révèle une étude

1
pique-nique-herbe
Santé

Ces aliments à ne surtout PAS emporter à un pique-nique (gare aux intoxications alimentaires)

2
Source : Nadezhda1906 de Getty Images Pro
Daronne

Mon enfant doit-il consulter un psychologue ? Voici les 6 signes identifiés par les spécialistes

La société s'écrit au féminin