Live now
Live now
Masquer
toy-story-2-scene-sexiste-coupee
Cinéma

Une scène sexiste supprimée de Toy Story 2, est-ce une bonne nouvelle ?

04 juil 2019 22
Évidence pour certaines, non-sens pour d’autres : la suppression de cette scène sexiste dans Toy Story 2 questionne.

« Donc vous êtes parfaitement identiques, toutes les deux ? Vous savez, je pourrais vous obtenir un rôle dans Toy Story 3… »

Toy Story 2 : une scène sexiste coupée au générique

Cette réplique est issue d’une scène post-générique de Toy Story 2. Papi Pépite, grand méchant de ce volet, s’adresse à deux poupées Barbie ; ils sont tous les trois enfermés dans sa boîte de jouet.

En remarquant la présence de la « caméra », il ajoute :

« C’était super de vous parler. Bien sûr, je suis disponible à tout moment pour vous donner des conseils en comédie. »

Stinky Pete a Learned Skill - TOY STORY  2

Cette « blague » aurait pu paraître innocente si elle ne faisait pas tant écho aux « promotions canapés » et autres propositions indécentes qu’ont reçu bon nombre d’actrices cherchant à débuter au cinéma.

Après l’affaire Weinstein et les accusations de harcèlement sexuel contre l’ex-directeur créatif de Pixar et Disney, le « papa de Toy Story » John Lasseter, cette séquence a un goût amer.

C’est pourquoi, à l’occasion de la réédition en DVD Blu-ray de Toy Story 2, Disney a décidé de couper cette scène du générique.

Fallait-il couper cette scène sexiste de Toy Story 2 ?

Bonne ou mauvaise décision, la question se pose.

En tombant sur l’info, mon premier réflexe a été de dire : « Oh, c’est cool, ça veut dire que les studios font attention à ce qu’ils disent ».

Après tout, la superpuissance Disney-Pixar vient juste de sortir le quatrième volet de Toy Story, avec une Bo (la bergère) métamorphosée.

Débrouillarde et décidée, elle donne l’image d’une femme émancipée, loin de la petite damoiselle fragile attendant d’être sauvée !

À elle seule, elle montre que la mentalité du studio a évolué depuis 1999, année de sortie de Toy Story 2.

Quoi de plus normal ? Ces 20 dernières années ont été marquées par des scandales, certes, mais aussi par de vastes mouvements féministes qui ont et continuent de faire évoluer la société.

Mais avec le recul, en remettant cette scène de Toy Story 2 dans son contexte, c’est-à-dire celui d’un film sorti en 1999, je me questionne sur le choix de la supprimer aujourd’hui.

Attention, je ne remets à aucun moment en doute l’idée que cette « blague » est sexiste et de mauvais goût !

Hélas, depuis sa création le cinéma a connu son lot de réflexions et dérapages similaires.

Emma Thompson, ce big mood ♥

Faudrait-il reprendre chaque film pour en couper les scènes sexistes ?

J’ai toujours vu le cinéma, la télévision, et notre société comme un jeu de miroirs, chacun influençant l’autre. En modifiant ce patrimoine imparfait, ne modifierions-nous pas l’histoire de l’Art ?

Pour construire une société plus ouverte, plus égalitaire et plus juste, il me paraît important de se souvenir des erreurs commises en chemin, et qui n’étaient d’ailleurs pas considérées comme problématiques à l’époque.

Peut-être serait-il plus judicieux de conserver ces scènes ou films sexistes tels quels, mais sous l’étiquette « à prendre avec des pincettes » ou « à ne pas reproduire » ?

Qu’en penses-tu ?

À lire aussi : Quand une série comique aborde #MeToo avec brio

Les Commentaires
20

Avatar de Justinemacaron
5 juillet 2019 à 10h20
Justinemacaron
@skippy01 Du coup ce n'est pas le fait de critiquer ces discours le problème, mais cette espèce de mentalité de victime qui pourrit malheureusement tous les côtés du débat. Ça me donne une raison de plus de ne pas agir dans leur sens. Ils n'attendent que de décrédibiliser le côté adverse, et ils peuvent aisément retourner cette censure contre nous, puisqu'ils crient déjà à la liberté d'expression dès que quelqu'un n'accepte pas leurs idées. Inutile de leur donner encore plus de grain à moudre. Et puis, leur parler, débattre peut aussi amener à des remises en question, qui sont beaucoup plus efficaces pour changer les mentalités que la censure pure et dure. Honnêtement, on en est arrivé à un point que je trouve choquant en termes de communication dans la société. On dirait que l'on est dans une cour de récréation, et qu'on communique vraiment comme des gamins, assumant des choses de personnes que l'on a jamais rencontré tout en les démonisant (et ça marche de tous les côtés !). Si l'on cherchait plus à en parler de vive voix, à discuter nos différences, tout en essayant de comprendre pourquoi la personne pense comme ça, on arriverait à une société bien plus en paix. Parce que cette mentalité, elle divise, mine de rien.
0
Voir les 20 commentaires

Plus de contenus Cinéma

jeanne dielman
Cinéma

Un film féministe vient d’être sacré « meilleur film de tous les temps »

Maya Boukella

06 déc 2022

Sexo
Sponsorisé

Quatre choses à savoir sur les orgasmes multiples

Humanoid Native
films famille
Cinéma

4 films à regarder en famille pour les fêtes de fin d’année

Maya Boukella

03 déc 2022

indiana jones 5
Pop culture

Indiana Jones 5 a sa bande-annonce ! Comment on fait pour patienter ?

Maya Boukella

02 déc 2022

2
fumer fait tousser 4
Cinéma

Quentin Dupieux est au sommet de son art avec Fumer fait tousser

Maya Boukella

30 nov 2022

2
will-smith-frappe-chris-rock-oscars
Pop culture

Après la gifle, Will Smith comprendrait qu’on ne soit pas prêts à le revoir à l’écran

Maya Boukella

29 nov 2022

4
helena bonham carter
Cinéma

À la rescousse pour défendre J.K. Rowling et Johnny Depp, Helena Bonham Carter aurait pu s’abstenir

babylon paramount
Pop culture

Babylon : après La La Land, une bande-annonce grandiose et épuisante pour le nouveau Damien Chazelle

Maya Boukella

29 nov 2022

emma corrin netflix the crown
Pop culture

Emma Corrin (The Crown) veut plus de catégories non genrées dans les remises de prix

Maëlle Le Corre

28 nov 2022

2
annie colère diaphana
Interviews cinéma

« L’IVG est un geste social global », entretien avec l’équipe d’Annie Colère

Maya Boukella

26 nov 2022

Avatar 5
Pop culture

Pour être rentable, Avatar 2 doit faire aussi bien que Titanic

Maya Boukella

25 nov 2022

La pop culture s'écrit au féminin