Quand une série comique aborde #MeToo avec brio

Comment parler de sujets graves comme le harcèlement sexuel, le patriarcat et le sexisme, dans une série pensée pour faire rire ? Mymy se penche sur Brooklyn Nine-Nine S06E08, un bel exemple en la matière.

Quand une série comique aborde #MeToo avec brio

À tous ceux et toutes celles qui clament que ONPEUPLURIENDIRE alors qu’avant, on pouvait RIRDETOU, je dédie cet article.

Car tout comme Florence Foresti a su rire de The Handmaid’s Tale, une série sur le viol, eh bien Brooklyn Nine-Nine, sitcom légère, a su parler avec justesse de #MeToo et du sexisme en général !

Brooklyn Nine-Nine S06E08, sur #MeToo

L’épisode 8 de la saison 6 de Brooklyn Nine-Nine a été diffusé ce 28 février 2019 aux États-Unis, et il m’a beaucoup émue.

Pour rappel, cette série comique se déroule dans un commissariat à New York.

À chaque épisode, les détectives Jake Peralta (Andy Samberg), Amy Santiago (Melissa Fumero), Rosa Diaz (Stephanie Beatriz) et leurs collègues enquêtent sur des affaires criminelles.

Le ton est bon enfant, les vannes infusées de pop culture et d’absurde, bref, on est loin, bien loin d’Esprits Criminels !

Attention spoilers

Ici, je vais spoiler Brooklyn Nine-Nine, saison 6, épisode 8 (He said, she said).

Dans ce nouvel épisode de Brooklyn Nine-Nine, donc, Jake et Amy enquêtent sur une histoire de violences sexuelles.

Un homme, cadre dans la finance, a eu le pénis endommagé par une collègue qui lui a asséné un coup de club de golf entre les cuisses.

Selon lui, la femme a pété un câble et l’a agressé gratuitement alors qu’il la recevait dans son bureau. Selon elle, c’était de la légitime défense : il a tenté d’abuser d’elle.

Parole contre parole, qui sera cru ?

Des airs de #MeToo dans Brooklyn Nine-Nine

Même si le mouvement #MeToo n’est pas clairement cité dans Brooklyn Nine-Nine, impossible de ne pas faire le lien entre cette enquête et les divers témoignages de violences sexuelles au travail qui ont circulé après l’affaire Weinstein.

Tous les collègues de l’accusé/plaignant le défendent en arguant qu’« il n’y a rien de mal à dire de lui, d’ailleurs l’environnement ici est très professionnel ».

La femme agressée envisage de baisser les bras, surtout que l’entreprise lui propose 2,5 millions de dollars pour qu’elle ne porte pas plainte…

Mais Amy et Jake se battent pour l’épauler et espérer que cette affaire ne sera pas, comme tant d’autres, impunie.

Le sexisme ordinaire dans Brooklyn Nine-Nine

En filigrane de l’affaire criminelle, les personnages de Brooklyn Nine-Nine évoquent le sexisme ordinaire qui empoisonne la vie des femmes.

Dans un dialogue poignant, Amy confie à Jake tous ces petits moments du quotidien qu’il ne remarque pas, mais qui réduisent la jeune femme à son genre, à son corps, à sa sexualité.

Rosa Diaz se fait la voix d’un féminisme pragmatique, car elle a du mal à concilier ses convictions et la réalité du monde. Un thème évoqué récemment sur madmoiZelle dans un article sur l’épuisement des militantes.

Enfin, Amy révèle à Jake son passé concernant le harcèlement sexuel au travail, qui permet de mieux comprendre son attitude au début de la série, son attachement à Raymond Holt, etc.

Être un homme féministe selon Brooklyn Nine-Nine

Jake a beau être le héros de Brooklyn Nine-Nine, il se retrouve au second plan dans cet épisode. Et ce n’est en aucun cas un souci.

Le détective ne sait pas forcément comment réagir quand les femmes autour de lui se confient, il ne veut pas rester silencieux, mais a peur de prendre trop de place, de leur voler leur temps de parole…

Au final, il choisit de se mettre en retrait dans la conversation, mais de soutenir Amy et d’entrer en empathie avec elle. Ce qui est exactement ce dont elle a besoin.

Ça fait plusieurs saisons que Jake gagne en profondeur et dénonce régulièrement le racisme, la transphobie ou autres discriminations dans Brooklyn Nine-Nine.

Dans cet épisode, la série montre à nouveau qu’il est possible de bien parler du sexisme sans enlever aux personnages leur aspect comique.

Jake patauge, et ça fait rire, mais jamais au détriment des femmes qui se livrent sur ce qu’elles vivent !

Brooklyn Nine-Nine, une série précieuse

Pour rappel, Brooklyn Nine-Nine a failli être annulée. Elle a été récupérée par une autre chaîne et est déjà renouvelée pour une saison 7 !

Cet épisode subtil et intelligent ne fait que prouver le mérite de cette série selon moi. J’aurais été vraiment triste de la voir disparaître.

Seul bémol que j’apporterais à cet épisode : j’aurais aimé qu’une phrase évoque le traitement de Terry par Gina dans les premières saisons.

Car sous prétexte qu’il est très musclé, la secrétaire n’hésitait pas à le sexualiser en permanence. Et comme Terry Crews a, dans la vie, été agressé sexuellement, ça aurait pu être intéressant.

Cela dit, je comprends tout à fait que dans un épisode dédié à ce que vivent les femmes, il soit compliqué d’ajouter le sujet du harcèlement sexuel des hommes, qui reste très minoritaire.

Donc vous savez quoi, je tire mon chapeau à Brooklyn Nine-Nine et je me réjouis de vivre à une époque où une série comique peut être si intelligente et éveillée sur les problématiques sociétales !

À lire aussi : Parler de viol dans une série télé : l’exemple de Broadchurch saison 3

Mymy

Mymy

Mymy est la rédactrice en chef de madmoiZelle et gère la rubrique masculinité (dont fait partie son podcast, The Boys Club). Elle est aussi dans la Brigade du Kif du super podcast Laisse-Moi Kiffer. Elle aime : avoir des opinions, les gens respectueux, et les spätzle.

Tous ses articles

Commentaires

SalbeT

B99 <3<3<3
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!