Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Cinéma

The Fault In Our Stars : les coulisses du tournage dévoilées

The Fault In Our Stars (Nos étoiles contraires) est un best-seller du romancier John Green, adapté au cinéma cette année. En voici un nouveau trailer et une vidéo behind the scenes !

Le 1er août 2014 : 

Hier, ce n’est pas une nouvelle bande-annonce qui a été mise en ligne, mais une vidéo te dévoilant les coulisses du tournage de The Fault In Our Stars (Nos étoiles contraires). Comment Shailene s’est-elle fondue physiquement dans le rôle d’Hazel, sosie (non) officiel de Nathalie Portman ? Voilà de quoi te rendre encore un peu plus fébrile avant la sortie du film, à la fin du mois !

Le 29 avril 2014 :

Un nouveau trailer est sorti pour Nos étoiles contraires ! Il s’agit d’une bande-annonce version longue qui mêle la première vidéo, l’extrait ci-dessous ainsi que des images inédites. Septembre, c’est un peu loin…

Le 17 avril 2014 :

Un premier extrait de Nos étoiles contraires

est disponible ! On y voit Augustus et Hazel discuter à leur sortie de l’hôpital. Les ennuis commencent quand le jeune homme dégaine un paquet de clopes…

— Allons voir un film. — Ok… euh… je suis disponible dans la semaine… — Non, je veux dire maintenant. — Si ça se trouve t’es un serial killer à la hache ! — Ah, il y a toujours cette possibilité. Allez, Hazel Grace, prends un risque !

[Il sort un paquet de cigarettes]

— T’es sérieux ? C’est dégoûtant ! — Quoi ? — Quoi, tu penses que c’est cool, ça ? Tu viens de tout gâcher. — Tout, carrément ? — Oui, tout ! — Oh, zut… — Même si tu sors d’un foutu cancer, tu es prêt à donner de l’argent à des corporations qui te donnent la chance d’avoir encore plus le cancer ?! Laisse-moi juste te dire que ne pas être capable de respirer, ça CRAINT. — Tu sais Hazel, elles ne te font pas de mal tant que tu ne les allumes pas. — Hein ? — Je n’en ai jamais allumé une seule. C’est une métaphore, tu vois ? Tu mets la chose capable de tuer entre tes dents, mais tu ne lui donnes jamais le pouvoir de te tuer. Une métaphore.

Ah, l’adolescence, temps béni des grandes déclarations et de la pédanterie hautement dosée en hormones…

Le 30 janvier 2014 :

Nos étoiles contraires (The Fault In Our Stars en VO) est un roman pour jeunes adultes qui, en à peine deux ans, a conquis le cœur de millions de lectrices et lecteurs à travers le monde. Aujourd’hui sort la première bande-annonce de l’adaptation ciné prévue pour septembre : l’occasion de revenir sur le livre, que vous avez largement le temps de dévorer en attendant le film.

tfios

Nos étoiles contraires est, comme l’annonce le poster ciné, « une histoire d’amour de malade ». L’héroïne, Hazel, est à un stade avancé de cancer de la thyroïde, et incapable de survivre sans sa bouteille d’oxygène. Isolée de tout, de tout le monde, elle se réfugie dans son livre préféré, jusqu’à sa rencontre avec Augustus, un cancéreux en rémission. Le garçon est cynique, mais tendre, sombre, mais léger. Rapidement les deux malades s’attachent, veulent s’aimer, mais Hazel est incapable d’oublier sa maladie, sa certitude de mourir sous peu et de blesser Augustus.

Le succès du livre s’explique en partie par l’honnêteté avec laquelle est traité le sujet du cancer, de la maladie. Les personnages dissertent de la mort, de s’ils croient à un après, des ravages qu’ils causent à leur famille, leur entourage. Parce que The Fault In Our Stars est aussi une histoire d’amour, et parce que ses héros sont humains, le lecteur n’est jamais plongé dans un abîme de dépression. D’autant qu’un point important de l’histoire est comment les livres peuvent nous sauver, proposer une autre vision du monde.

Quelques larmes sont tout de même à prévoir (n’allez pas sur Tumblr, ne faites pas de recherches Google, un spoiler est si vite arrivé) mais il s’agit de bonnes larmes, celles qui prouvent la présence de sentiments à l’intérieur.

Cette première bande annonce est une bonne introduction à l’univers du livre, tout en laissant de côté les gros nœuds de l’intrigue. Si ces deux minutes vous plaisent, c’est le moment ou jamais d’attaquer le livre !


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

34
Avatar de guerredesmiroirs
2 août 2014 à 00h08
guerredesmiroirs
Pour l'avoir vu (en Angleterre), je dirais qu'il est plutot bon, il respecte le bouquin, meme peut etre beaucoup trop
Contenu spoiler caché.

perso, j'ai toujours vu Hazel avec les cheveux beaucoup plus court que Shailene, presque rases.
0
Voir les 34 commentaires

Plus de contenus Cinéma

Un still du film All we imagine as light, de Payal Kapadia, avec le logo du festival de Cannes // Source : ALL WE IMAGINE AS LIGHT de Payal Kapadia © Ranabir Das
Cinéma

Le festival de Cannes 2024 dévoile sa Sélection officielle : 4 réalisatrices, aux côtés de Gilles Lellouche et Francis Ford Coppola

Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Humanoid Native
Euphoria  // Source : HBO
Culture

Zendaya en a marre de jouer que des lycéennes alors qu’elle n’est jamais allée au lycée

Quitter la nuit // Source : Haut et court
Culture

« On n’a pas à exiger quoi que ce soit des victimes », avec Quitter la nuit, Delphine Girard met la justice face à ses limites

9
Booksmart
Culture

Netflix : les 7 meilleurs films lesbiens à voir et à revoir

Source : Madmoizelle
Culture

Violences sexuelles dans le cinéma : « Les actrices qui parlent acceptent de sacrifier leur carrière »

Tom Felton // Source : WB
Culture

Série Harry Potter : le conseil insolite de Tom Felton (Malefoy) aux futurs acteurs

Après Anatomie d’une chute, 6 films qui prouvent que le cinéma français est le meilleur du monde
Culture

Après Anatomie d’une chute, 6 films qui prouvent que le cinéma français est le meilleur du monde

2
M3gan
Culture

Dans le top 10 films et séries Netflix cette semaine, on regarde quoi ce week-end ?

Dune // Source : WB
Culture

Dune 3 est déjà en préparation (mais ne sera pas le prochain film de Villeneuve)

Johnny Depp et Maïwenn // Source : Why Not Productions
Culture

Festival de Cannes : les agresseurs présumés sont toujours les bienvenus

La pop culture s'écrit au féminin