Live now
Live now
Masquer
TheChef
Cinéma

Stress, drogues et gastronomie : le film The Chef dépeint la toxicité des cuisines d’un grand resto

18 jan 2022
Dans The Chef, on suit en temps réel un coup de bourre dans les cuisines d’un grand restaurant londonien. Alors The Chef, chef-d’œuvre ?

Si vous voulez regarder un film feel good sur le milieu de la gastronomie, ce n’est clairement pas vers The Chef qu’il faut vous tourner ! Plutôt vers #Chef de Jon Favreau sorti en 2014, un long-métrage qui donne faim et le sourire…

Dans le film qui nous intéresse, The Chef, et qui sort le mercredi 18 janvier en salles, c’est plutôt une atmosphère angoissante qui nous étreint presque dès le début ! Mais les prouesses techniques et une réalisation au cordeau en font un grand film sur le milieu de la gastronomie.

Dans ce long-métrage du réalisateur britannique Philip Barantini, un plan-séquence incroyable d’une heure trente-quart – en temps réel et en huis clos – nous embarque dans la cuisine d’un restaurant londonien huppé, pendant les vacances de Noël, à l’heure du coup de feu. Et le moins que l’on puisse, c’est que c’est chaud, chaud, chaud, chaud !

La santé mentale dans les cuisines

Ce qui rassemble tout le personnel de cette cuisine : une certaine ébullition. La pression est forte et constante pour chacun et chacune et le stress est palpable. On ressort nous-mêmes essorés de cette séance…

Andy Jones (incroyable Stephen Graham) est un chef qui gère sa brigade d’une main de fer, mais qui enchaîne les erreurs et les verres d’alcool en cachette. Un contrôle des services d’hygiène, des clients aux exigences farfelues, un ancien collègue malveillant… De plus en plus de poids pèse sur ses épaules, jusqu’où pourra t-il tenir ?

TheChef3
(© UFO Distribution)

Sa cuisinière en chef, Carly (Vinette Robinson) se voit contrainte de prendre en charge toutes les défaillances du grand manitou.

On voit les points de vue de nombreux personnages et à travers chacun d’eux les problèmes inhérents au milieu de la restauration : des addictions diverses et variées, une santé mentale mise à mal par un management extrêmement pressurisant avec une hiérarchie toute-puissante, un milieu masculin toxique où l’homophobie se montre sans honte, un racisme omniprésent…

De telles dénonciations ne sont pas nouvelles et les violences en cuisine sont régulièrement pointées du doigt. Mais il est intéressant de les voir, de les ressentir de l’intérieur.

Mise en scène et jeux d’acteur : de belles réalisations

La caméra se déplace avec fluidité d’un personnage à l’autre, d’une scène à l’autre, insistant bien sur le côté coulisses, montrant la réalité du milieu sans artifices.

On se sent presque intégrés à cette cuisine, on ressent les tensions et les pressions. Les bruits de casseroles qui s’entrechoquent, une sauce oubliée qui crépite et qui commence à cramer, le fond sonore des discussions de la salle… on s’y croirait.

The-Chef2
(© UFO Distribution)

La prestation des acteurs est impressionnante, le chef en premier lieu qui incarne à la perfection un homme à la dérive, rongé par ses addictions et par un passé qui le hante. Le casting talentueux sert à la perfection la volonté d’authenticité du film.

On pourrait reprocher un léger manque de profondeur de certains personnages, du à l’absence de leur background (en effet, on ne quitte pas les lieux !) mais comme le dit une critique gastronomique présente dans la salle :

« Les critiques sur la bouffe, c’est comme le sexe, il faut les faire sur ce qu’il y a, pas sur ce qu’il n’y a pas »

Prenons donc son exemple et tenons-nous en à ce que nous avons…

Si vous aimez la pression et la concurrence dans Top Chef et le superbe faux plan-séquence des coulisses d’un théâtre dans Birdman, vous aimerez The Chef. Du drame, un aspect social, un brin de voyeurisme… Tous les ingrédients sont donc là pour faire un bon film !

À lire aussi : The Lost Daughter sur Netflix, la claque qu’on attendait sur l’ambivalence maternelle

Image en une : © UFO Distribution

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Cinéma

Sélection de films
L’HORREUR ÇA FAIT PEUR

Les 10 meilleurs films d’horreur cultes qui font toujours aussi peur

Maya Boukella

24 sep 2022

6
SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Cinéma
knock at the door

Toc toc : Knock at the Cabin, le nouveau film de M. Night Shyamalan a sa bande annonce

Maya Boukella

23 sep 2022

Interviews cinéma
Motlys ninjababy

« Pourquoi les gens donnent leur avis quand on ne veut pas être mère ? » entretien avec la réalisatrice de Ninjababy, Yngvild Sve Flikke

Maya Boukella

21 sep 2022

Sélection de films
crown

4 films et séries sur la reine Elizabeth II

Maya Boukella

18 sep 2022

2
Pop culture
whitewashing hollywood vertical

Hollywood a une longue histoire avec le whitewashing des personnages racisés

Cinéma
2022 CTMG, Inc. All Rights Reserved. the woman king

Selon Viola Davis, le succès de The Woman King est crucial pour l’avenir des femmes noires au cinéma

Maya Boukella

16 sep 2022

7
Cinéma
Jean-Luc Godard contre une grosse caméra

Jean-Luc Godard s’est éteint à 91 ans et son cinéma questionne encore les féministes

Anthony Vincent

13 sep 2022

1
Pop culture
La Petite Sirène ces réactions d’enfants au trailer en live-action vont vous faire fondre

La Petite Sirène en live-action : ces adorables réactions d’enfants au trailer vont vous faire fondre

Anthony Vincent

12 sep 2022

41
Cinéma
riposte féministe wild

Riposte féministe : une bande-annonce puissante et bouleversante pour le film sur les colleuses

Maya Boukella

12 sep 2022

Cinéma
Alice Diop durant son discours de remerciement à la Mostra de Venise 2022 où elle présentait Saint Omer

Alice Diop remporte 2 récompenses à la Mostra de Venise pour Saint Omer, fiction sur l’infanticide

Anthony Vincent

12 sep 2022

1

La pop culture s'écrit au féminin