Live now
Live now
Masquer
shia-labeouf-anti-trump-reouverture
Arts & Expos

L’évènement anti-Trump de Shia LaBeouf renaît… sous une forme un peu différente

Shia LaBeouf avait lancé #HeWillNotDivideUs, un évènement anti-Trump qui devait durer des années. L’événement s’est arrêté, puis, à la surprise générale, a repris !

Mise à jour du 20 février 2017#HeWillNotDivideUs renaît de ses cendres ! Le projet artistique anti-Trump de Shia LaBeouf avait dû s’arrêter le 10 février dernier. Il faut dire que de nombreux débordements avaient eu lieu en à peine vingt jours.

Huit jours plus tard, le 18 février, c’est reparti. Unique différence : cette version numéro 2 de #HeWillNotDivideUs n’a plus lieu à New York mais à Alburquerque, au Nouveau Mexique.

C’est dans un communiqué de presse (relayé par Dazed) que l’acteur américain, accompagné de Rönkkö & Turner, deux autres artistes à l’origine du projet, s’est exprimé.

« Le manque évident d’engagement du premier musée sur ce projet est accablant. (…)

À de nombreuses occasions, nous avons parlé au musée des discours de haine prenant place sur le lieu de notre projet, et nous avons demandé que le musée prenne ses responsabilités en le protégeant et en fournissant au public un moyen de signaler les incidents.

Nos requêtes n’ont pas été reconnues, laissant l’oeuvre livrée à elle-même. »

En espérant que cette deuxième version de l’œuvre perdure plus longtemps que sa la première.

Mise à jour du 10 février 2017 — C’est fini ! L’évènement de Shia LaBeouf, He will not divide us, est fermé par le musée avec lequel il l’organisait. La cause ? Depuis l’arrestation de l’un des artistes, on a pu observer une escalade de violence autour du projet.

Cette violence était due à des opposants politiques radicaux. Et plus particulièrement à de nombreux néo-nazis venus utiliser l’évènement comme plateforme pour s’exprimer en direct sur Internet, comme on peut le lire chez Mic.

À lire aussi : Un ancien néo-nazi devenu pacifiste répond aux questions des Redditors

Le magazine Entertainment Weekly explique que les menaces de violences avaient récemment escaladé, causant une veille permanente de la police dans le quartier. L’acteur a réagi en disant que, pour lui, le musée les avait abandonnés, lui et le public sincèrement emballé par l’initiative.

Une fin un peu triste pour un projet qui avait de belles ambitions. Mais il n’est pas impossible que Shia LaBeouf continue de lutter autrement contre Donald Trump.

À lire aussi : Kristen Stewart est « so gay » et se fiche bien d’être appréciée par Trump

Mise à jour du 26 janvier — Shia LaBeouf a été arrêté par la police de New York pendant son live stream, dans la nuit du 25 au 26 janvier, comme en témoigne cette vidéo.

Selon TMZ, l’artiste a été arrêté pour avoir agressé un participant à l’évènement : suite à des propos (a priori en opposition avec l’idée de He will not divide us) prononcés par la personne, Shia LaBeouf aurait attrapé le participant par l’écharpe, en le griffant au passage.

L’arrestation ne serait pas forcément liée à la joute verbale entre Shia et la personne supposément néo-nazie, survenue il y a quelques jours (d’autant plus que l’individu ne porte pas d’écharpe sur la vidéo, mon cher Watson)…

Cependant, l’artiste semble avoir été libéré quelques heures après son arrestation

(3h en tout si on se rapporte au replay de son stream puisque l’arrestation a lieu à environ 5h56, et son retour à 8h58 du même replay). Un twitto a d’ailleurs capturé ce moment :

Article initialement publié le 21 janvier 2017 — Shia LaBeouf n’est pas qu’un acteur, c’est aussi un artiste capable d’interroger son rapport au monde et le nôtre.

En novembre 2015, il avait ainsi décidé de visionner tous ses films d’affilée tout en captant ses réactions sur un livestream, permettant par la même occasion à tout l’Internet de le suivre dans ses pérégrinations mentales.

À lire aussi : Shia LaBeouf t’encourage à réaliser tes rêves dans une vidéo légèrement WTF

Ce 20 janvier 2017, il a lancé sa nouvelle initiative, intitulée He Will Not Divide Us (Il ne nous divisera pas) et qui sera diffusée pendant 4 ans en direct sur Internet.

Le principe est simple : une caméra est installée à l’extérieur du Museum of Moving Image à New York, et tout un chacun peut venir devant la caméra pour prononcer la phrase « He will not divide us », autant de fois que la ou les personnes le souhaitent.

Shia LaBeouf était présent sur les lieux et s’est joint aux passant•e, comme en témoignent des photos relayées par VultureLa première participation a été celle de… Jaden Smith (le fils de Will Smith) !

He will not divide us, un projet anti-Trump

Si le livestream doit durer aussi longtemps, c’est parce qu’il s’agit de la durée d’un mandat présidentiel.

En effet, ce n’est pas par hasard si le live a été lancé le 20 janvier : il s’agissait du jour de l’investiture, celui pendant lequel Donald Trump est officiellement devenu le 45e président des États-Unis. C’est donc à lui que ferait référence le He de He Will Not Divide Us.

Shia LaBeouf ne s’en cache d’ailleurs pas, puisque l’investiture est très explicitement mentionnée dans le texte de présentation du site. Ce même texte précise d’ailleurs :

« Cette représentation participative sera diffusée en live en continu, pendant 4 ans, ou le temps que durera le mandat présidentiel. »

À lire aussi : Pourquoi la victoire de Donald Trump me fait peur

Après avoir regardé quelques minutes, la vidéo commence à avoir un effet étrange sur moi et j’avoue avoir un peu l’impression d’une incantation magique ou d’une zombification, à cause du ton monocorde adopté par les participant•es…

Va donc te faire ta propre idée sur He will not divide us !

À lire aussi : Shia LaBeouf, la détresse plein les yeux — Les Fantasmes de la Rédac


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

37
Avatar de Table
18 février 2017 à 23h02
Table
Il est de retour !
3
Voir les 37 commentaires

Plus de contenus Arts & Expos

MAD paris
Arts & Expos

Paris : Avant les Jeux Olympiques 2024, 5 expos autour du sport, au musée et ailleurs

Berthe MORISOT (1841-1895) Autoportrait, 1885 Huile sur toile, 61 x 50 cm Paris © musée Marmottan Monet, Paris
Culture

Berthe Morisot : à la découverte de la peintre invisibilisée du mouvement impressionniste

Rocky 6 sera joué du 31 janvier au 4 février 2024 au Lavoir Moderne Parisien // Source : Madeleine Delaunay
Culture

« Pour sortir l’intersexuation du seul champ de l’intime, j’ai écrit la pièce de théâtre Rocky 6 » : Alice Etienne

Giselles Photo Pascal Elliott 7
Arts & Expos

Trois raisons de découvrir Giselle(s), le ballet romantique remis au goût du jour

Source : affiche officielle de l'expo avec une oeuvre d'Annette Messager
Culture

L’exposition Affaires personnelles explore les liens entre art contemporain et solidarité

Léa MKL // Source : Cactussand
Culture

Léa MKL : « C’est important d’exprimer ce qu’on a sur le cœur et d’en faire des archives »

Dans les coulisses du Cabaret de Poussière avec Bilal Hassani // Source : Inès Pollon
Arts & Expos

Dans les coulisses du Cabaret de Poussière avec Bilal Hassani

Copie de [Image de une] Horizontale – 2023-11-07T175113.664
Culture

Bollywood Superstars : une exposition passionnante sur l’histoire du cinéma indien  

1
Morphine Blaze se confie sur son drag auprès de Madmoizelle lors d'une interview ChitChat Makeup // Source : Capture d'écran YouTube
Culture

Morphine Blaze, drag queen : « J’ai été débookée de plein de shows parce que je suis une femme »

5
Jean-Baptiste Carhaix, Sister Sadie the Rabbi Lady. La première messe inter-églises « gay » en souvenir des malades du sida décédés depuis 1981, octobre 1983.
Arts & Expos

Pourquoi l’expo « Over the Rainbow » va vous mettre des arcs-en-ciel plein la vue et le cœur

1

La pop culture s'écrit au féminin