Enfin des conseils pour faire du sexe anal en pleine santé !

En matière d'éducation sexuelle, l'anus est complètement laissé sur le bas-côté... Voici enfin des conseils éclairés pour pratiquer sodomie et autres joies anales en prenant soin de sa santé.

Enfin des conseils pour faire du sexe anal en pleine santé !

Toi-même tu le sais, l’éducation sexuelle officielle laisse planer de vastes zones d’ombres sur certains aspects de la sexualité.

Si la santé est souvent au cœur des enseignements, rapport à la contraception et à la prévention des IST, de nombreux tabous freinent la diffusion d’infos précises et complètes.

Ainsi, personne n’évoque jamais les manières de se protéger entre filles, les origines possibles d’une panne d’érection et encore moins la procédure à suivre en cas de fissure anale.

Un guide pour prendre soin de sa santé anale

Je me réjouis donc de l’existence de cette série d’articles en anglais, entièrement dédiée à la joie de vivre de ton anus.

Publié par la Fondation SIDA de San Francisco, elle couvre l’ensemble des questions liées à la santé anale avec des réponses d’experts et une mascotte en forme de poire à lavement se prénommant Douchie.

Les articles rassemblent aussi des témoignages, notamment autour des verrues du cul et de la douleur pendant le sexe anal.

Bref, de quoi ouvrir cette conversation utile une bonne fois pour toutes, et disséminer des précieuses infos aux fans de fist et de sodo.

Le sexe anal restant aujourd’hui un tabou entouré de clichés homophobes, cette initiative offre des ressources précieuses pour ne pas se trouver démuni lorsqu’une question relative à ces pratiques se pointe à l’horizon de nos raies… 

Que faire en cas de fissure anale, et autres questionnements utiles

À qui demander conseils pour réaliser un lavement en toute sécurité ? Que faire en cas de fissure anale ?

Les contenus thématiques de la San Francisco AIDS Foundation apportent un éclairage fiable et complet sur l’ensemble de ces sujets, dont je vous retranscris ici quelques enseignements !

Douleurs et saignements pendant le sexe anal : ne pas hésiter à consulter

C’est sensible, un anus !

Le sexe anal virulent peut entraîner des saignements et des douleurs, mais ceux-ci peuvent aussi être les symptômes d’hémorroïdes ou d’un lymphogranulome vénérien, une IST bactérienne méconnue qui se soigne avec des antibiotiques.

Le conseil de l’expert en cas de saignements : ne pas laisser trainer l’affaire par gêne et consulter rapidement un professionnel de santé.

Fissure anale : ça se soigne !

Une fissure anale est un déchirement de l’anus qui peut être provoquée par le sexe anal, ou la constipation (penser à ne pas pousser trop fort dans les deux cas).

Les petites fissures peuvent guérir d’elles-mêmes, mais en cas de dommage important, il est préférable de ne pas souffrir en silence et de consulter un proctologue en vue d’une éventuelle chirurgie.

Lavement anal : à faire avec précautions

Il n’est jamais obligatoire, mais pour celles et ceux qui préfèrent ne pas laisser de traces, autant connaitre les do’s and don’t d’un lavement sain.

Le site recommande de ne pas le pratiquer trop souvent et d’utiliser l’eau tiède du robinet ou une solution physiologique. Il détaille également le matériel à utiliser et recommande d’employer du lubrifiant, mais jamais de laxatifs.

Vous trouverez également moult conseils d’experts pour pratiquer le fist en détente. Je pense que je vous traduirais tout cela bientôt…

En attendant, les anglophones pourront en apprendre davantage sur le site de la San Francisco AIDS Foundation.

À lire aussi : Le guide ultime de la sodomie, du conseil pratique aux précautions indispensables

QueenCamille

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires

Malinauka

Rapport à cette phrase :
Il n’est jamais obligatoire, mais pour celles et ceux qui préfèrent ne pas laisser de traces, autant connaitre les do’s and don’t d’un lavement sain.
Ne pas passer par la case lavement ne veut pas dire pour autant systématiquement "laisser une trace", loin de là, et encore heureux :ko:... Le tout c'est de se connaître, écouter son corps (et surveiller l'état de sa digestion :cretin:) et normalement on sait si ça peut le faire proprement ou pas...
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!