Quel personnage de « Friends » êtes-vous ? Faites le test !


Un test Friends, à la bonne heure ! Découvrez quel personnage de la sitcom culte vous ressemble le plus — vous pourriez bien avoir ds surprises...

Quel personnage de « Friends » êtes-vous ? Faites le test !

Le 2 décembre 2014

Peu de sitcoms arrivent à l'arrière du genou de Friends en terme de vannes. C'était drôle. Plutôt avant-gardiste pour l'époque, la série (drôle) a réussi à parler (de façon un peu archaïque pour 2014, certes, mais tout de même vraiment pas mal pour l'époque) de sujets variés, voire sensibles, tout en restant drôle. On vous a dit que c'était drôle ? Parce que c'était drôle. Lequel des cultissimes personnages de Friends vous ressemble le plus ? Vous le saurez en faisant ce test !

Vous êtes en chemin pour une soirée pyjama, et vous y allez en peignoir et chaussons pour gagner du temps. Un mec vous insulte dans la rue parce que votre accoutrement n'est pas à son goût. Comment réagissez-vous ?
Vous n'en avez absolument rien à péter, ne le regardez même pas et continuez votre chemin, le regard dépourvu d'agacement ou de mépris.
Ulcérée, vous l'insultez copieusement en des termes qui vous feraient perdre votre part d'héritage.
Vous vous arrêtez, le regardez avec mépris et lui balancez une punchline magistrale qui lui fera regretter d'avoir ouvert sa mouille (du moins quand il l'aura comprise).

Correct !

Faux !

Arrivée sur place, vous déballez vos munitions pour la soirée. Quelle est la boisson que vous avez choisi de ramener ?

Des bières légères, presque du Panaché, voire du Panaché, tout bêtement. Parce que vous aimez les plaisirs simples et qu'en plus, pas besoin de picoler sévère pour s'amuser quand on est entre potes.
De la vodka et du whisky. Vous ne faites pas les choses à moitié.
Du café : vous ne comptez pas vous endormir tôt et ne connaissez guère de meilleur stimulant.

Correct !

Faux !

Parce qu'une pyjama party n'est rien sans quelque sombre confession, vous et vos amis vous laissez aller aux vôtres. Laquelle de ces trois propositions pourrait le plus être la vôtre ?
« J'aime me toucher la nouille devant la télé. Même si c'est devant Le Bigdil, ouais, j'fais pas gaffe. »
« Je pourrais passer des heures à sentir mes pets. »
« J'aime [insère ici le nom d'une personne proche de votre crew] depuis des mois sans oser l'avouer. »

Correct !

Faux !

Soudain, un élan d'affection lance une attaque de câlin général. Vous faites quoi ?

Comment ça « vous faites quoi » ? C'est vous qui l'avez provoquée !
Vous râlez parce qu'avec ce regain d'énergie, quelqu'un a renversé ton verre.
Vous rechignez un peu pour votre crédibilité cynique, mais finissez très vite par vous lâcher. Vous aimez ça, en vrai, l'affection. Faites pas genre.

Correct !

Faux !

Une fois les effusions d'affection finies, une de vos amies commence à parler, des larmes de joie dans la voix, de sa nouvelle copine. Problème : vous la sentez mal...
Vous vous dites que si elle est heureuse, c'est pas pour rien, et que vous voyez pas bien de quel droit vous pourriez juger son bonheur.
Vous lui dites clairement qu'elle ferait mieux de redescendre un peu, parce que vous savez que ça va se finir dans les pleurs et que vous ne seriez pas surprise qu'elle la trahisse, cette « grognasse » (sic).
Langue de vipère dans toute sa splendeur, vous faites des vannes cryptées sur la copine, que tout le monde comprend sauf la principale concernée, drôlement gênée de voir ses potes se marrer sans piger pourquoi.

Correct !

Faux !

Changement de décor (dix questions dans une soirée pyjama, c'est lassant) : à la soirée, vos amis vous ont parlé de quelqu'un qui pourrait potentiellement vous plaire. Avant la rencontre, vous vous sentez comment ?
Bien, sereine : après tout, soit la personne vous apprécie comme vous êtes, soit pas. Et alors ?
Remontée : vous espérez que c'est pas encore un de ces troudbals qui pensent que vous allez leur bouffer l'appendice génital s'ils payent l'addition.
Stressée : et si vous faisiez mauvaise impression ? Et si vous pétiez par la bouche et qu'il penser que vous aviez pété avec les fesses ? Oh... Tellement d'angoisse.

Correct !

Faux !

En fait, le rendez-vous se passe vachement bien ! Vous êtes allés manger un burger et vous avez choisi le même. Par contre, au moment du dessert, il zieute le vôtre, qui a l'air meilleur que le sien...

Vous lui proposez d'en prendre un peu dans votre assiette, pas gênée pour deux sous par les microbes inconnus qu'il amènerait avec sa cuillère léchée.
Vous lui dites clairement que vous ne partagez pas : « désolée, c'est sans concession, ta glace à la vanille on dirait du pus ».
Vous acceptez, non sans vous marrer ouvertement de sa déconvenue.

Correct !

Faux !

Soudain, il vous marche sur le pied. Vous pleurez un peu de douleur et...
Vous ne réfrénez pas vos larmes ni vos cris. Vous lui en voulez pas, hein, mais sa race, vous douillez, là.
« SALE ENFOIRÉ MA BITE DANS TES YEUX JE TE CHIE DANS L... » : la douleur vous rend vulgaire. Mais il aurait pu faire attention, c'est pas faux.
Vous cachez votre souffrance sous une bonne couche de vannes cyniques pour détourner son attention, plus pince-sans-rire que jamais.

Correct !

Faux !

Souhaitant se rattraper, il vous demande comment s'est passée votre récente opération des dents de sagesse. Vous ne vous êtes pas fait opérer : ce sont juste vos joues qui sont rondes. Vous réagissez comment ?
Vous vous marrez, en lui expliquant que c'est juste votre forme de visage, qu'il a toujours été comme ça et que depuis le temps, vous avez appris à en rire.
Furieuse, vous vous cassez en renversant la chaise.
Par vengeance, vous lui demandez ce qu'il a ressenti quand il a réalisé que son parachute ne s'ouvrait pas alors qu'il avait déjà sauté ? Et si heurter le sol de plein fouet avec sa tête, ça fait mal ou pas ? « Que ? Oh, ça t'est pas arrivé ? J'croyais. »

Correct !

Faux !

Ellipse narrative : en fait, vous vous êtes revus, et le courant est tellement bien passé que vous êtes en couple depuis plusieurs mois. Aujourd'hui, vous avez décidé de lui dire « je t'aime » pour la première fois. Comment vous y prenez-vous ?

Vous lui chantez une chanson sous sa fenêtre — tant pis si vous chantez mal, et tant pis si les gens se moquent.
Vous lui dites quand ça vous vient, même s'il sort tout juste des toilettes.
Vous attendez qu'il vous le dise en premier. Chat échaudé craint l'eau froide. Pierre qui roule n'amasse pas mousse. Courageuse mais pas téméraire.

Correct !

Faux !

Partagez le quiz pour voir vos résultats !

Inscrivez-vous pour voir vos résultats

Quel personnage de Friends êtes-vous ?

Vous êtes %%personality%%.

%%description%%

Mais vous êtes aussi %%personality%%

%%description%%

Chargement...

Sophie Riche

Sophie Riche

Eh, salut toi ! Avant, mon pseudo, c'était Sophie-Pierre Pernaut, mais comme c'était un peu long et que j'aime bien mon vrai nom, j'ai repris mon blaz. Mais bon, tu peux m'appeler Sophie-Pierre Pernaut ou Sophie-Pierre ou SPP ou même dauphin. C'est toi qui choisis. Sinon J'ai 25 ans jusqu'à ce que j'en ai 26, puis 27 et ainsi de suite jusqu'à ce que je meurs ; tu connais le principe.

Tous ses articles

Commentaires

whisper-things

Au fur que je répondais, je me disais je suis tellement un mix de tout les personnages récurrents. Puis je tombe sur Gunther, je lis et je lis, et c'est tout moi, le personnage est trop sous-estimé, mais il est trop génial en fait.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!