Live now
Live now
Masquer
national-cancer-institute–unsplash
Santé

On a davantage recours à la téléconsultation pour les IVG et c’est plutôt une bonne nouvelle

25 août 2021

Une étude montrent que les Françaises et Français se sont davantage tournés vers la télémédecine pour avoir recours à une IVG. La pandémie n’y est pas pour rien, mais l’enjeu dépasse de loin la situation de crise sanitaire.

Les évolutions de la loi autour de l’accès à l’avortement pendant le confinement de 2020 peuvent-elles changer en profondeur le recours à l’IVG en France ?

Il y a un peu plus d’un an, l’accès à l’IVG médicamenteuse a été facilité afin que celles qui ne souhaitaient pas mener une grossesse à terme pendant le confinement ait les moyens de le faire en dépit de la situation sanitaire et de la pandémie.

Le délai de l’avortement médicamenteux à domicile a donc été rallongé, passant de 7 à 9 semaines, et l’adaptation du processus a eu lieu, permettant aux patientes d’accéder à l’IVG grâce à des téléconsultations dans des conditions optimales pour recevoir toutes les informations nécessaires, se voir remettre leur ordonnance, et avoir un suivi post-prise de la pilule abortive.

Un soulagement pour beaucoup, même si comme en témoignait sur Madmoizelle Océane Viala, qui a connu des complications après son IVG, le risque d’échec de cette méthode existe et doit être anticipé.

Quelles sont les conséquences aujourd’hui ? C’est ce que détaille Hazal Atay de l’association Women on Web dans un article publié sur The Conversation :

« Mes collègues et moi-même avons analysé la croissance de la demande pour ces IVG par téléconsultation en France pendant l’année 2020, notamment durant les confinements. Nos résultats révèlent que les raisons avancées par les personnes ayant recours à ce type d’avortement ne sont pas uniquement en lien avec la situation pandémique. »

D’autres facteurs sont maintenant en jeu et font que davantage de personnes vont privilégier la téléconsultation pour avoir recours à une IVG : la discrétion, le respect de la vie privée et la commodité arrivent en tête dans les réponses des Françaises interrogées.

Le choix de la téléconsultation est aussi davantage préconisé par les plus jeunes, ayant entre 18 et 25 ans.

Source : The Conversation
Source : The Conversation

Un moyen d’améliorer concrètement l’accès à l’IVG

Pouvoir consulter un médecin depuis chez soi présente aussi l’avantage de pallier de potentielles difficultés pour se déplacer, ou de façon plus globale, l’isolement et l’éloignement géographiques en matière de recours à l’IVG.

Car l’accès à l’IVG n’est pas le même pour toutes, selon qu’on vive dans une grande ville ou en milieu rural et cette tendance ne s’est pas améliorée ces dernières année, comme le soulignaient les chiffres de la Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques (Drees) pour l’année 2019.

« Nos recherches suggèrent que la télémédecine peut aider les besoin des femmes et leur préférences pour la discrétion, la vie privée et le confort, tout en faciliter à augmenter l’accès et permettre un accès à l’avortement davantage centré sur la personne », insiste l’étude de Women on Web dans sa conclusion.

« La télémédecine peut aider à étendre l’accès à l’avortement dans des lieux où il reste limité, notamment les zones rurales. Améliorer l’accès et adopter une approche centrée sur la personne ont des chances de bénéficier aux plus vulnérables, qui sont les plus démunis ou qui sont dépendants financièrement, et qui sont aux prises à de plus hauts niveaux de jugement et de stigmatisation. »

En donnant la possibilité à chacune de consulter dans les conditions qui lui convienne, en rendez-vous ou depuis chez soi, cette petite avancée pourrait donc permettre de facililiter l’accès à l’IVG, mais aussi de faire baisser le nombre d’avortements tardifs.

À lire aussi : Pourquoi l’allongement du délai légal de l’IVG bloque en France

Crédit photo : National Cancer Institute via Unsplash

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Santé

Food
Recette du houmous

La recette facile du houmous maison pas cher, végan et plein d’ail

Clemence Bodoc

22 sep 2021

22
Féminisme
Galanterie – couple – sexisme

Le spectre de la galanterie hante encore les rapports hétérosexuels

Tech
le smartphone OnePlus Nord 2 5G
Sponsorisé

Enfin un smartphone chargé entièrement en 20 minutes !

Vis ta vie
fa-barboza-unsplash sad woman

« Je me suis sentie très seule, presque abandonnée » : comment j’ai survécu à ma fausse couche

Mayaserana

21 sep 2021

130
Santé
comment-mettre-un-tampon

Voici comment mettre et enlever un tampon, parce qu’il n’y a pas de question con

QueenCamille

21 sep 2021

9
Sport
adidas-pablo-picasso-naterre
Sponsorisé

adidas encourage les athlètes de demain avec un 3e playground dans le Grand Paris

Santé
pexels-monstera-5876788

L’OMS a une reco drastique contre les ravages de l’alcool : doubler les taxes

Eva Levy

21 sep 2021

4
Santé
Bureau – collègues – pollution

L’air des bureaux ralentirait nos cerveaux, raison de plus pour brûler les open spaces

Sport
séance de cardio dance sur l'application Fizzup
Sponsorisé

Le sport à la maison et en dansant, c’est facile (et on a même une belle promo pour vous)

Spiritualité
fantôme-ombre

Ces histoires d’enfants flippants n’ont rien à envier aux pires films d’horreur

Manon Portanier

20 sep 2021

7

La société s'écrit au féminin