3 femmes racontent leur meilleur orgasme de 2019


C'est la Journée de l'Orgasme ET la fin de 2019 : double occasion de tirer un bilan jouissif de l'année écoulée ! Voici 3 récits d'orgasmes féminins mémorables racontés par celles qui les ont vécu.

3 femmes racontent leur meilleur orgasme de 2019
Ce 21 décembre, c'est la Journée de l'Orgasme !

Pour célébrer cette belle fête internationale du kif, la rédac t’offre 3 récits d’orgasmes marquants de la cuvée 2019 !

Et pour aller plus loin, sur le sujet, retrouve nos meilleurs articles sur le 7e ciel juste ici :

Votre année sexuelle a-t-elle été bonne, mes petits chats lubriques ?

À l’heure des rétrospectives, j’ai demandé à 3 femmes de me raconter le moment d’extase qui les a marquées ces douze derniers mois. 

Voici 3 récits orgasmiques qui réchauffent le cœur et le slip !

Mon meilleur orgasme (bavard) de 2019

Cette année, j’ai découvert un nouveau partenaire sexuel fort doué, qui a la particularité de pouvoir jouir plusieurs fois d’affilée avec très peu de temps de repos entre-deux.

Très occupés à découvrir mutuellement nos corps et nos fantasmes, avec l’aide du jeu 50 questions pour mieux pécho de madmoiZelle, nous avons passé des heures de sexe délicieux ensemble.

Mais il y a pour moi une partie de jambes en l’air qui sort du lot.

Nous arrivions au second orgasme du jeune homme, qui avait déjà joui une dizaine de minutes auparavant.

Le plus souvent, il n’y a que par une fellation (son activité favorite) que je peux le mener à éjaculer de nouveau… mais cette fois-ci, c’était différent.

Spontanément, pendant que je le chevauchais en amazone, je me suis mise à lui chuchoter tout un tas de choses lubriques — je suis du genre bavarde.

Je lui ai couiné à l’oreille tous ses orgasmes passés et les miens, décrit l’effet qu’il me faisait, les sensations qu’il me procurait, et même la façon dont je pensais à lui en me masturbant quand il n’était pas là.

Le tout en ajoutant quelques léchages et mordillages de lobe pour faire bonne mesure.

Ça a eu sur lui un effet dingue. Il s’est mis à frémir de tous ses membres, à gémir très fort, à se cambrer pour me pénétrer plus profondément en me suppliant de ne pas m’arrêter.

De mon côté, j’étais doublement excitée : par la façon dont il répondait à mes chuchotements… et par mes propres chuchotements, qui me rappelaient tout le plaisir qu’on partage !

Comme dans un film un peu niais, on a joui en même temps, d’un long orgasme partagé qui nous a laissés tout tremblotants, le cœur battant à mille à l’heure et le front mouillé de sueur.

Encore une preuve qu’en matière de sexe, l’important c’est de commuNIQUER.

À lire aussi : Est-ce un orgasme qui monte ou du pipi ? (Du pipi. C’était du pipi.)

Mon meilleur orgasme (solo) de 2019

Mon année sexuelle 2019 a été un peu bizarre.

Il m’est arrivé de rentrer de soirée avec des « rencontres faites sur place » (ça sonne mieux « des inconnus » je trouve). C’était, comme souvent le premier soir, un peu maladroit et pas jouissif techniquement.

Dans la catégorie one shot, j’ai aussi pécho un mec sur Insta, un au coin de la rue de mon taf et un sur le quai du métro.

Des rencontres marrantes et éphémères, dans lesquelles j’ai pris du plaisir mais qui, là encore, n’étaient pas franchement centrée sur l’extase clitoridienne, pour employer un euphémisme.

L’année 2019 a aussi vu se poursuivre ma relation avec mon sex friend, entamée un an plus tôt. Le sexe est le lien le plus fort qui nous lie et, le temps passant, notre complicité au lit avait atteint un niveau que je n’ai jamais connu.

C’était intense, c’était plein d’amour, c’était délicieux, mais encore une fois centré sur les diverses choses que l’on peut faire avec un pénis.

Merde, cette rétrospective est en train de me faire bader !

Bon, abrégeons mon seum : bref, cette année, ce n’est pas à deux que j’ai le plus joui

Mais, mais, mais ! En parallèle de ma vie hétérosexuelle clichée, j’ai aussi fait l’acquisition d’un stimulateur clitoridien, un sextoy aussi appelé « aspirateur à clito ».

Je me disais qu’il était temps de découvrir de nouveaux horizons en tête à tête avec moi-même, car je m’étais toujours masturbée de la même façon depuis l’adolescence (en me frottant sur le ventre, si vous voulez tout savoir).

Les premières utilisations ont été plutôt convaincantes, voire trop convaincantes. L’intensité de la stimulation était tellement supérieure à celle qu’un humain peut prodiguer que mes orgasmes me surprenaient moi-même..

Ils montaient en quelques secondes, étaient puissants mais se déclenchaient en mode automatique, comme par réflexe, sans que je ne puisse rien contrôler.

J’avais l’impression de ressentir ce que vivrait un ado mâle surpris par sa propre éjaculation précoce. 

Pour tenter d’apprivoiser l’engin et de donner un peu plus d’ampleur à l’expérience, j’ai décidé un soir de tester la technique de l’edging.

Ça consiste à s’approcher de l’orgasme, puis stopper toute stimulation, attendre que l’excitation retombe un peu, puis reprendre et ainsi de suite.

J’étais bien installée sur mon lit, j’ai ouvert mille onglets de porno et j’ai commencé ma séance en me disant que j’avais tout le temps devant moi.

J’ai d’abord promené le sextoy sur mes grandes lèvres et alentour, en me rapprochant tout doucement du point fatidique. Chaque fois que je sentais le plaisir monter de façon un peu trop incontrôlable, j’arrêtais tout, j’attendais, je recommençais.

Au bout d’un bon quart d’heure de ce petit manège, l’excitation était maximale et je décidais de me laisser aller.

J’ai senti l’orgasme monter, venir de très loin et s’emparer d’absolument tout mon corps avant d’exploser en de longues et profondes vagues de plaisir.

Rien n’existait plus autour de moi, j’étais complètement absorbée par mes sensations. C’était sans conteste le meilleur orgasme de 2019 et peut-être même de ma vie.

Après ça, j’étais incapable de bouger et je me suis endormie avec mon sextoy à la main…

À lire aussi : 100 personnes révèlent leur position sexuelle préférée

Mon meilleur orgasme (simultané) de 2019

2019 a été une année plutôt longue et dure (comme mon clito), mais s’il y a bien un truc qui a été magique et heureux, c’est ma vie sexuelle.

En couple avec un mec attentionné, à l’écoute, beau et ouvert d’esprit, je n’ai jamais autant joui.

Il y a donc beaucoup de moments qui me sont venus en tête en pensant à mon meilleur orgasme de 2019, mais un moment sort du lot.

J’ai toujours détesté la position du 69, pour plein de raisons : c’est peu pratique, je n’arrive pas à me concentrer à la fois sur mon plaisir, et sur le fait de donner du plaisir à mon partenaire, je suis peu multitâche quand il s’agit du sexe.

Mais avec mon amoureux et amant actuel, j’ai redécouvert cette position, qui est devenue l’une de nos favorites, la pénétration vaginale n’étant pas le centre de nos ébats.

Nous nous mettons sur le côté (et non pas l’un au-dessus de l’autre), chacun la tête de l’autre entre les jambes.

Ce qui me laisse le loisir de pouvoir me frotter, et monsieur de gérer sa pénétration dans ma gorge. Et surtout, j’ai aussi grande vue et accès à ses fesses.

Parce que oui, nous sommes actuellement en pleine découverte de son plaisir anal et prostatique, et c’est merveilleux.

Comme nous prenons toutes nos douches ensemble, nous étions donc tout mouillés et enveloppés dans nos serviettes dans sa chambre, quand tout à coup une envie s’est déclarée.

Nous nous sommes retrouvés allongés sur le côté dans cette fameuse position dérivée du 69, à nous lécher mutuellement, et à prendre énormément de plaisir.

Au bout de quelques minutes, j’ai sorti son pénis de ma bouche, l’ai badigeonné d’huile, et l’ai collé contre mes seins pendant que je me concentrais avec ma langue et mes doigts sur ses boules et ses fesses.

Connaissant mon cher et tendre par cœur, je savais qu’à la seconde où je commencerai, ses jambes se mettraient à trembler, annonçant un orgasme profond et puissant à venir.

Je me suis donc synchronisée assez naturellement avec lui, nos jambes se sont mises à tressauter en même temps, et nous avons puissamment joui de concert, avant que nos corps, tout relâchés, ne retombent… et ne retournent sous la douche.

Si j’ai choisi cet orgasme comme le meilleur de 2019, c’est parce qu’il témoigne de cette belle connexion et connaissance de l’autre que j’ai avec mon amant.

Mais c’est aussi parce que je suis heureuse et fière que mon chéri hétérosexuel n’ai aucune honte et prenne autant de plaisir à découvrir son point P.

Et quand je vois à quel point l’intensité de ses orgasmes augmente à mesure qu’il découvre cette zone de son corps, je souhaite à chaque homme de vivre la même chose !

Et toi, c’était quoi ton meilleur orgasme de 2019 ?

À lire aussi : 2019, côté sexe : ce qui vous a passionnées, inquiétées, excitées…

QueenCamille

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!