3 positions sexuelles NULLES qu’on nous a survendues

Parfois, il faut savoir remettre en question l'ordre établi pour déchirer ces carcans qui nous oppressent. Voici le top 3 des positions sexuelles les plus surcotées selon Queen Camille !

Publié le 10 mars 2019

Ça suffit.

Vous nous avez déjà menti pour le sexe sous la douche. Vous nous avez complètement flouées avec l’amour sur la plage.

Il est maintenant temps que la folie autour de ces positions inconfortables et gênantes cesse À TOUT JAMAIS. 

Ces positions sexuelles surcotées…

Au collège, les positions sexuelles étaient un truc qui nous obsédait, avec mes potes.

On en parlait, on en riait, des noms étranges circulaient… Le tout sans jamais avoir pratiqué le début du commencement d’un échange un peu charnel.

Certaines positions me paraissaient alors des passages obligés, des figures de style à maîtriser absolument tant elles semblaient plébiscitées par l’opinion publique.

Quand je suis passé à la pratique, le goût de la déception fut amer. 

N’écoutant que ma révolte, je sors aujourd’hui du silence pour dénoncer ces figures insensées qu’on nous impose sous couvert de créativité.

Position sexuelle cotée : l’union du lotus

Sur le papier ça avait l’air super chouettos : douce intimité, proximité maximale, possibilité de se galocher aisément…

Puis, vint la réalité. La réalité de ma souplesse tout d’abord. 

Quand les deux corps brûlants de désir sont parvenus, non sans quelques rotules qui craquent, à s’emboîter de la sorte… On fait quoi maintenant ?

Aucune prise d’appui n’est possible pour initier ne serait-ce qu’un semblant de va-et-vient. Chacun s’agrippe à l’autre pour pas finir en culbuto siamois au pied du lit.

Les puristes vous diront de ne pas bouger, d’apprécier cette connexion rapprochée, de sentir l’énergie monter les longs de vos chakras… Billevesées !

Merci mais moi je fais déjà du yoga.

Parfait pour les amateurs de slow sex donc, déconseillés à celles et ceux qui venaient pour se faire secouer.

Position sexuelle surcotée : le 69

Le fantasme absolu de l’intégralité des puceaux de mon Ardèche natale.

A priori, le nom est marrant et l’échange convivial : tout le monde y gagne !

C’est FAUX : tout le monde y PERD.

Les angles adaptés au suçage de bite et au bouffage de chatte ne peuvent tout simplement PAS trouver de compromis simultané.

Il a le nez dans ta raie, tu t’évertues à ne pas briser son pénis… Tu ne peux ni te concentrer sur ce que tu fais, ni apprécier ce que tu reçois.

Pour moi, le 69 = un super massage pendant lequel tu dois résoudre des équations de tête = pas relaxant.

Position sexuelle surcotée : l’andromaque inversée

Là, c’est le pompon.

Voilà une position qui a sûrement été inventée pour se FOUTRE de notre GUEULE.

Pourquoi vouloir inverser une position qui fonctionnait très bien comme elle était ? Ces gens savent-ils que cela inverse aussi l’angle de pénétration qui n’est alors plus du tout adapté ??

Ok, la vue sur le cul féminin swinguant de haut en bas est certainement plaisante, mais qui pense à la personne rattachée à ce cul, celle qui est obligée de s’accrocher à la paire de genoux devant elle pour prendre appui ? 

Cette position ne respecte ni la pudeur de son anus, ni sa propre stimulation visuelle puisqu’elle n’a alors pour unique perspective que deux pieds d’hommes velus.Et toi, quelle position te révolte par son absurdité ? 

À lire aussi : Réhabilitons le missionnaire, position bien trop souvent moquée

QueenCamille

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires

Kurmad

@Songi songi , voilà, les autres ont répondu plus vite que moi :taquin:. Aucun rapport (lol !) avec les éjaculations féminines, je n'y suis pas sujette.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!