reglement-comptes-marie-prof-documentaliste
Règlement de comptes

Marie, prof documentaliste « régulièrement à découvert » avec 3.071€ mensuels pour trois

Combien gagnez-vous par mois ? Comment dépensez-vous cet argent ? Voici quelques-unes des questions auxquelles nous nous attaquons dans notre nouvelle rubrique Règlement de comptes !

Parler d’argent, en France, c’est encore tabou. Pourtant, c’est un sujet passionnant, et par certains aspects féministes. Dans notre nouvelle rubrique Règlement de comptes, des personnes viennent éplucher leur budget, nous parler de leur organisation financière et de leur rapport à l’argent. Aujourd’hui, c’est Marie qui a accepté de nous ouvrir ses comptes.

  • Prénom : Marie
  • Âge : 37 ans
  • Métier : Professeure documentaliste
  • Revenu mensuel : 3.071€ net par mois, en comptant les allocations
  • Famille : Son conjoint, avec qui elle est pacsée, leur fils qui a deux ans et demi et leurs deux chats
  • Lieu de vie : Une maison de ville dans le Nord de la France

Les revenus de Marie et de son conjoint

Marie est professeure documentaliste dans un gros lycée. Elle est donc fonctionnaire et travaille à 80%, pour pouvoir passer une journée par semaine à la maison et profiter de son fils et de son conjoint. Chaque mois, elle perçoit un salaire net de 1.505€ par mois. 

« Je fais partie des enseignants du second degré les moins bien payés. Les profs docs, en majorité des femmes, n’avons pas droit aux heures sup, à certaines primes même si l’on exerce la fonction (professeur principal par exemple). Dernier scandale en date : nous n’avons pas eu le droit à la minuscule prime informatique (150€ par an) parce que nous ne sommes pas des professeurs devant les élèves, selon le ministre… Je ne sais pas ce que nous sommes alors, mais bon, c’est un autre sujet. »

Le conjoint de Marie, avec qui elle est depuis quinze ans (et désormais liée par un Pacs) se verse mensuellement un salaire d’environ 1.200€ tiré de ses divers revenus en tant qu’indépendant (auteur de bandes dessinées, metteur en page, intervenant à l’université…).

Le couple perçoit également 85€ d’allocations familiales pour leur fils de deux ans et demi, ainsi que 248€ de Complément de libre choix du mode de garde pour les aider à payer leur assistante maternelle, ainsi que 33€ mensuel pris en charge par l’Éducation nationale via le système des CESU (Chèques Emploi Service Universels).

L’organisation financière du couple

Marie et son conjoint ont décidé de fonctionner au prorata. Cela signifie qu’elle prend un peu plus de dépenses à sa charge, vu que son salaire est plus élevé.

« On a un compte-commun sur lequel je verse l’argent pour le remboursement du prêt de la maison (dont on est propriétaire à 50/50) et ensuite, on a chacun notre compte. Je paie les dépenses régulières : le remboursement de prêt, l’assurance, la mutuelle, internet, etc. Mon conjoint me verse sa participation chaque mois : 44% de la somme totale. 

Pour les courses, c’est lui qui paye (et qui les fait). On note dans un petit carnet nos dépenses ponctuelles (essences, courses, vêtements pour l’enfant…) et on ré-équilibre en fonction. »

En général, cette organisation fonctionne bien, mais Marie raconte être quand même « régulièrement à découvert ».

« Depuis quelques mois, j’essaye de prévoir plus en avance pour être dans le vert et ça fonctionne plutôt bien. Après, je suis tête en l’air et j’oublie parfois qu’un prélèvement va tomber… »

Il y a deux ans, le couple a eu la mauvaise surprise de recevoir une grosse facture d’électricité après un hiver bien froid avec un nouveau-né à la maison. Résultat : plus de 500€ à rembourser.

« J’ai pu voir avec le fournisseur pour étaler sur plusieurs mois, mais ça nous a mis dans le rouge pour un moment. Mon arrière-grand-mère disait « Plaie d’argent n’est pas mortelle », j’y pense souvent… Mais parfois, ça met un peu de temps à cicatriser quand même. »

Les dépenses du couple

La famille vit dans une maison de ville avec une cour dans une agglomération du Nord de la France. Marie et son conjoint en sont propriétaires à parts égales et remboursent chaque mois 661€ de prêt immobilier. À cette mensualité viennent s’ajouter 83€ de remboursement de prêt engagé pour faire des travaux dans leur maison. 

Comme celle-ci est chauffée à l’électricité, le couple a une facture EDF de 175€. Un montant qu’ils aimeraient diminuer en faisant des travaux d’isolation dans la maison. Ils versent aussi environ 24€ pour leur facture d’eau tous les mois, 37€ de taxe foncière et 13€ de taxe d’habitation.

L’autre gros poste de dépense de la famille c’est l’alimentation et les courses quotidiennes (pharmacie, couches, etc.). Chaque mois, Marie et son conjoint en ont pour 700€ environ.

Côté garde d’enfant, leur fils va chez une assistante maternelle quatre jours par semaine. Cela leur coûte environ 370€ par mois. Et ils peuvent compter sur la Prestation d’Accueil du Jeune Enfant pour combler une partie de ces dépenses.

Le couple a une voiture, mais Marie va bosser plutôt en transport en commun, ce qui lui coûte 51€ par mois (après remboursement de son employeur). Auxquels il faut ajouter environ 35€ de dépenses d’essence et de péage pour aller voir la famille et les amis. 

Côté loisirs, Marie estime que la famille dépense environ 50€ par mois pour aller au cinéma, au Zoo, au musée ou acheter des DVD. Après, chacun fait ce qu’il veut avec son argent.

« Mon conjoint a des frais pour le boulot (logiciels, aller-retour ponctuellement) et dépense facilement 100€ par mois en bandes dessinées (mais on a une belle bibliothèque du coup !). Moi, avec ce qu’il reste c’est : fringues d’occasion (ou gros craquage deux ou trois fois par an chez Make my lemonade par exemple), tissus parce que j’aime coudre, des bouquins (romans, essais) et occasionnellement je contribue à des projets participatifs (genre Ulule) et quand c’était possible un café ou une petite bière régulièrement avec les copains et copines. »

Le rapport à l’argent de Marie et de son conjoint

Marie et son conjoint n’ont pas le même rapport à l’argent, car elle a un salaire fixe qui tombe chaque mois, tandis qu’il doit anticiper (droits d’auteurs, cotisations, etc.) pour pouvoir se dégager un salaire de 1.200€.

« Nous avons la même philosophie : l’argent est fait pour être dépensé et pour faire en sorte de nous faciliter la vie ! Mais mon conjoint est clairement plus angoissé par rapport à l’argent que moi. Heureusement, nous avons notre système au prorata et ses parents peuvent l’aider de temps en temps.

J’aimerais que l’argent ne soit pas un problème, mais il en est un pour moi. Mais ce n’est pas une priorité, je préfère gagner moins et rester à 80% pour profiter de mon fils et de mon conjoint en étant à la maison un jour par semaine en plus du week-end. Ça me rassurerait d’en avoir un peu de côté, mais je peux rarement me permettre de le faire, parce que je suis régulièrement à découvert. »

Marie raconte qu’elle fait ses comptes dans un petit carnet, une habitude prise depuis qu’elle est… au lycée.

« J’ai retrouvé des carnets de comptes datant du lycée (en francs même pour mon année de Seconde, le coup de vieux !) et ça m’a un peu foutu les boules de voir que je n’ai jamais été tranquille avec ça depuis qu’on m’a donné de l’argent de poche. »

L’épargne du couple

Pour l’instant, le couple ne parvient pas vraiment à mettre de l’argent de côté chaque mois, mais ils cotisent pour une assurance décès.

« Notre fils ne manque de rien, c’est le principal. Et je sais que s’il m’arrive quelque chose (ou à mon conjoint), mon conjoint et mon fils seront tranquilles. »

Marie et son conjoint ont aussi ouvert un compte épargne à leur fils sur lequel ils versent une partie des allocations familiales (lorsqu’ils n’ont pas tout dépensé dans le mois), ainsi que les chèques faits par les grands-parents ou arrière-grands-parents. 

Merci à Marie d’avoir accepté de répondre à nos questions !

Retrouvez tous les épisodes de Règlement de comptes ici ! Pour participer à la rubrique, écrivez-nous à l’adresse : daronne[at]madmoizelle.com en indiquant en objet « Règlement de comptes » et en vous présentant en quelques lignes.

Si jamais vous souhaitez commenter cet article, rappelez-vous qu’une vraie personne est susceptible de vous lire, merci donc de faire preuve de bienveillance et d’éviter les jugements.

Les Commentaires
12

Avatar de Tardigrade
18 juin 2021 à 16h22
Tardigrade
@haricotbleu j'ai un principe simple : dès que je reçois ma paie, je mets ma "pension" sur notre compte joint et environ 13% de mon salaire sur mon épargne.
Le reste, c'est la fête. Après ces deux dépenses, mon compte en banque est généralement bien plus vide mais je pioche en regardant gentiment à la dépense (ok pour aller au restau mais est ce que j'ai vraiment faim pour un dessert ? Je le prends selon cet argument). Et en fin de mois, j'ai en général le plaisir de mettre une nouvelle portion sur mon épargne. :happy:
2
Voir les 12 commentaires

Plus de contenus Règlement de comptes

Règlement de comptes
2 parents et leurs 2 enfants dans une cuisine

Alice, 3.314€ par mois pour 4 : « On achète selon les besoins et non les envies »

Aïda Djoupa

22 juil 2021

3
Témoignages
femme aux cheveux afro

J’ai appris à aimer mon afro pour montrer l’exemple à ma petite soeur

Aïda Djoupa

21 juil 2021

5
Témoignages
covid

Réorientation, déménagement, séparation… Comment la pandémie a bouleversé vos vies

Aïda Djoupa

20 juil 2021

Témoignages
Je suis gitane, et je cherche ma place dans la lutte antiraciste

Je suis gitane, et je cherche ma place dans la lutte antiraciste

Aïda Djoupa

19 juil 2021

14
Témoignages
deux_femmes

« Sans libération des corps gros, il n’y aura pas de libération des corps tout court »

Aïda Djoupa

19 juil 2021

25
Témoignages
Sans titre

Je photographie des femmes après la ménopause pour lutter contre leur invisibilité

Aïda Djoupa

18 juil 2021

6
Couple
pere-enfant-mer-plage

Mon principal regret ? Avoir donné ce père-là à mon fils

Une madmoiZelle

16 juil 2021

14
Règlement de comptes
Reglement_de_comptes

Sarah, 600€ de loisirs par mois : « C’est cool de ne pas culpabiliser sur les dépenses »

Aïda Djoupa

16 juil 2021

9
Témoignages
« childfree-sterilisation-temoignage »

Childfree depuis toujours, j’ai décidé de me faire stériliser

Manon Portanier

15 juil 2021

7
Sexo
de membres de la communauté LGBTQI+
Sponsorisé

5 personnes LGBTI+ nous donnent les conseils qu’elles auraient aimé recevoir ado

La société s'écrit au féminin