Live now
Live now
Masquer
petite-fille-seule
Daronne

Les petites filles se soucient de leur physique dès 3 ans (étude)

Les femmes subissent plus de pression sur leur physique que les hommes. Et ces injonctions sont inoculées dès leur plus jeune âge, indique une nouvelle étude.

On le savait les femmes sont soumises à d’innombrables injonctions concernant leur physique. Mais ce qu’on savait moins, c’est que ces normes de beauté sont intériorisées très tôt. Une étude de Fast Company, repérée par Slate montre que, dès l’âge de 3 ans, les petites filles sont formatées pour être plus soucieuses de leur look que les garçons.

Les chercheurs de l’Université de Californie ont interrogé 170 filles et garçon âgés de 3 à 5 ans. Tout d’abord, ils ont demandé aux enfants dans quelle mesure ils s’identifiaient à leur sexe. Ensuite, ils leur ont montré quatre photos de tenues différentes, allant de la tenue neutre (un t-shirt et un jean) à une tenue fantaisie fortement genrée (un costume pour les garçons ou une robe violette avec des strass pour les filles), et on leur a demandé laquelle ils aimeraient le plus porter. Ils ont également testé la capacité des enfants à se souvenir des tenues très genrées.

En outre, ils ont montré aux enfants des photos de quatre tenues de travail différentes. Deux de ces emplois étaient liés à l’apparence (mannequin, maquilleuse) et deux ne l’étaient pas (enseignant, bibliothécaire). Enfin, les enfants ont été interrogés sur leurs personnages médiatiques préférés, tels que les super-héros et les personnages de Disney, et pourquoi ils les aimaient.

Les petites filles accordent plus d’importance au physique

Les résultats sont sans appel. Dans l’ensemble, les filles étaient plus susceptibles d’accorder de l’importance à l’apparence personnelle que les garçons. Elles s’orientaient davantage vers des tenues fantaisie et avaient également une meilleure mémoire pour ces mêmes tenues. Les filles, en particulier celles qui avaient une forte identification de genre, étaient également plus enclines à choisir des vêtements pour des emplois liés à leur apparence.

Les filles étaient également cinq fois plus susceptibles que les garçons de dire qu’elles aimaient un personnage en raison de son apparence : par exemple, elles aimaient Raiponce en raison de ses cheveux longs et de ses chaussures. Les garçons déclaraient préférer davantage les personnages en fonction de ce qu’ils faisaient : par exemple, ils aimaient Spider-Man parce qu’il tisse des toiles.

Plusieurs raisons explique cet écart criant précoce entre les sexes, indiquent les auteurs de l’étude. Les stéréotypes véhiculés par les médias ont clairement une responsabilité, d’autant plus que des études antérieures ont montré une relation entre la consommation des médias et une préoccupation pour l’apparence. Même dans les cas où les parents encouragent une éducation non sexiste, cela ne pourrait ne pas suffire à compenser ces influences, suggère l’étude qui plaide pour la mise en dès le plus jeune âge de politiques éducatives destinées à combattre ces stéréotypes.


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

13
Avatar de BravoCharlie
27 juin 2024 à 10h06
BravoCharlie
Je ne comprends pas qu'on ne puisse pas y voir un véritable problème.
Les exigences physiques pesant sur les femmes sont 1/ très standardisées 2/ très contradictoires 3/ bien plus fortes que celles que subissent les hommes.
Ces exigences se traduisent en complexes, en besoin d'appartenir à une catégorie valorisée, en consommation de produits de beauté 'correcteurs' en quantités (puisque c'est entretenu par le capitalisme), et en comportements néfastes pour la santé.
Les compétences, elles, ne génèrent pas d'injonctions genrées aussi dommageables pour la santé physique et la santé mentales, pour les femmes.
Et donc, savoir que des gamines de 3 ans, pour lesquelles il existe des vernis à ongles, des parfums, des crèmes maintenant (bien marketés en rose et tout :sick,se soucient de leur physique (i.e. certainement pour 1/ se comparer 2/ se conformer à la norme) est d'une tristesse infinie.
22
Voir les 13 commentaires

Plus de contenus Daronne

Pexels
Daronne

Une amende de 30 euros pour les parents en retard à l’école, non ce n’est pas une blague

7
Source : Canva
Daronne

Chronique d’une daronne : avant la colo, 4 choses importantes que je dis à mes enfants

Source : Canva
Daronne

Les vacances d’été ont un impact négatif sur la santé des enfants (étude)

15
Source : Canva
Daronne

Doit-on suivre les neurosciences pour être un bon parent ?

Unsplash
Daronne

Typologie des 5 types d’enfants qu’on croise aux goûters d’anniversaire

2
Source : Canva
Daronne

Chronique d’une daronne : ces signes qui prouvent tu es devenue TA mère

1
parc-asterix
Daronne

Le parc Astérix vous offre une entrée gratuite… si vous portez ce prénom

2
Canva
Daronne

Et si on accordait un congé parental aux grands-parents ? Un pays teste cette option

Canva
Daronne

Les phrases puissantes que je répète tous les jours (ou presque) à mes fils

Source : Dejan_Dundjerski de Getty Images
Conseils parentalité

5 phrases à enseigner à ses enfants pour leur apprendre à se défendre en collectivité

9

Pour les meufs qui gèrent