Live now
Live now
Masquer
Tess Holliday – instyle
Société

Les médias adorent montrer des personnes grosses en train de manger : Tess Holliday dénonce cette habitude grossophobe

La mannequin plus-size Tess Holliday a tenu à réagir à la publication de plusieurs photos la montrant en train de manger. Ce choix éditorial n’a rien d’anodin et contribue à la propagation de clichés grossophobes.

Mannequin, autrice, influenceuse, Tess Holliday est une figure du mouvement body-postive. En mai dernier, elle évoquait pour la première fois souffrir d’anorexie.

Cette semaine, deux tabloïds, le Daily Mail et le Mirror, ont jugé qu’il était d’utilité publique de poster plusieurs photos de la mannequin alors qu’elle passait une journée à Disney World avec ses proches.

Ce que critique Tess Holliday, c’est le fait que les deux médias ont publié des photos de paparazzi prises aux moments où elle est « le plus fatiguée » et privilégié les clichés sur lesquels elle est spécifiquement « en train de manger ».

« Vous avez déjà remarqué à quel point les personnes moins corpulentes peuvent manger ce qu’elles veulent et finalement tout le monde s’en fiche ou trouve ça mignon ? [Ces médias] montrent la version de moi qu’ils veulent que le monde voie : une personnes grosse qui mange et qui est fatiguée. »

Tess Holliday estime en outre que ces médias savent tout à fait ce qu’ils font en la jetant en pâture et en l’exposant à du harcèlement.

« Tout en plaçant un terreau pour les commentaires faisant du body shaming, ils ont aussi créé un terrain fertile où la haine des autres et d’eux-mêmes peut croître. Ce n’est tout simplement pas productif – si on veut vivre dans un monde meilleur et plus bienveillant, nous devons rejeter ce genre de comportement nocif. »

Sondage Odoxa – La Ligue contre l’obésité
Sondage Odoxa – La Ligue contre l’obésité

Des images qui entretiennent la stigmatisation des personnes grosses

Les images publiées par les deux tabloïds semblent anodines, mais l’analyse de Tess Holliday montre au contraire qu’elle participe à l’infantilisation et à la déshumanisation des personnes grosses.

Ces images entretiennent l’idée négative qu’une personne grosse qui se nourrit est une goinfre et une insatiable, tandis qu’une personne mince est gourmande et bonne vivante.

Elles donnent un permis de se moquer à tous ceux qui les voient.

Et les conséquences dépassent la personne de Tess Holliday.

Derrière ce thread, d’autres personnes ont témoigné que par peur des regards, elles rechignent à manger en public ou au restaurant. Parce qu’elles sont grosses, elles savent qu’elles vont recevoir des œillades au mieux désapprobatrices, au pire des remarques sur ce qu’elles devraient ou non ingurgiter.

Pour se prémunir de toute humiliation, elles s’empêchent tout simplement de vivre.

En évoluant dans une société grossophobe, les personnes grosses n’ont donc pas droit à l’insouciance et à la tranquillité, elles sont épiées, scrutées pour voir si elles mangent, ce qu’elles mangent et en quelle quantité.

Il serait largement temps de leur lâcher la grappe.

À lire aussi : Will Smith et son dadbod instrumentalisent-ils la grossophobie à des fins marketing ?

Crédit photo : InStyle (capture Youtube)

Les Commentaires
5

Avatar de Ariel du Pays Imaginaire
1 octobre 2021 à 15h56
Ariel du Pays Imaginaire
Le Thread est important mais ce qui serait encore plus intéressant ce serait un article de madmoizelle avec une analyse plus globale. Parceque juste une célébrité et 2 médias concernés ça prouve pas que ce soit systémique alors que je pense que ça l'est...
0
Voir les 5 commentaires

Plus de contenus Société

Féminisme
alexandra-richard-selfie

Condamnée pour le meurtre de son conjoint violent, Alexandra Richard se bat pour sa liberté

Actu en France
pexels-andy-barbour-universite plan actions violences sexistes et sexuelles

Enfin un plan d’actions contre les violences sexistes et sexuelles dans les facs et les grandes écoles

Maëlle Le Corre

18 oct 2021

Psychologie
Scène de la série Squid Game de Netflix

Les fans de Squid Game sont-ils de gros sadiques ?

Société
femmargent

« On apprend aux femmes à ne pas parler d’argent » : comment le couple hétéro nous lèse

Pauline Leduc

16 oct 2021

17
Sciences
eclair-vert

Voici comment calculer la distance d’un orage, pour vous la péter en soirée

JulietteGee

15 oct 2021

10
Féminisme
police justice complices collages feministes format vertical

#DoublePeine : le commissariat de Montpellier visé par une enquête

Maëlle Le Corre

14 oct 2021

3
Féminisme
femme-ivre-soiree-vert

Je crois que j’ai empêché un viol en soirée. Et si je n’avais pas été là ?

Une madmoiZelle

13 oct 2021

29
Actualités
Swan-Neo-Mcdo

McDonald’s France visé par une plainte pour publicité dissimulée chez des enfants youtubeurs

Eva Levy

13 oct 2021

Société
dave-chappelle-netflix$

Propager des discours transphobes en cajolant le public LGBTQI+, le jeu d’équilibriste de Netflix

Maëlle Le Corre

13 oct 2021

Actualité mode
Coach pris la main dans le sac du greenwashing, jure de ne plus recommencer

Prise la main dans le sac du greenwashing, cette marque de luxe jure de ne plus recommencer

Anthony Vincent

13 oct 2021

La société s'écrit au féminin