Live now
Live now
Masquer
films-cannes-2022-au-cinema
Cinéma

Les films projetés à Cannes 2022 que vous pouvez déjà voir au cinéma

19 mai 2022
Le festival de Cannes a donné son coup d’envoi mardi 17 mai. Vous n’avez pas réussi à vous frayer un chemin jusqu’à la Croisette ? Sachez que certains des films projetés à Cannes sont déjà en salles !

Le festival de Cannes a démarré mardi 17 mai par la projection de Coupez !, le nouveau film de Michel Hazanavicius, et se poursuit désormais tranquillement, sous le soleil vif de la ville côtière.

Mais rassurez-vous, il n’y a pas besoin d’aller jusqu’à Cannes pour découvrir certains des films qui y sont projetés.

En voilà quelques-uns, diffusés pendant le festival, que vous pouvez d’ores et déjà voir en salles.

Coupez !, de Michel Hazanavicius

Coupez ! : teaser 4 (Ouverture Cannes 2022)

Hazanavicius est un cinéaste qui aime tout particulièrement actionner le levier de l’absurde, ce qui fait de lui, avec Quentin Dupieux, un créateur de comédies assez uniques dans notre paysage hexagonal régi par les propositions tièdes et souvent problématiques.

Cette année encore, le grand Michel nous a livré une comédie tout à fait différente de ce que font ses confrères, et totalement différente aussi de ses créations précédentes. 

Coupez!, remake du film culte japonais Ne Coupez pas !, de Shin’ichirô Ueda, c’est l’histoire d’un cinéaste sous pression qui réalise un film de zombies à petit budget en étant absolument odieux avec son équipe. Alors qu’il essaie de pousser ses acteurs à la crise de nerfs, de vrais zombies s’immiscent sur le tournage et la situation part en couilles. Ça, c’est l’intrigue de base du projet, et ça en constitue le premier tiers. 

Toute la communication autour du film, de son synopsis à sa bande-annonce, est basée sur cette invasion zombies, et seulement sur elle.

Pendant toute la première demie-heure de Coupez!, on a donc eu très peur qu’il ne soit qu’une réplique kitsch et gênante du film japonais originel, un film de Blancs qui moquent les codes d’un cinéma différent du leur.

Bande-annonce-Coupez-!-film-d-ouverture-du-Festival-de-Cannes
Image tirée du film Coupez ! de Michel Hazanavicius

Mais c’était bien mal connaître Hazanavicius qui ne s’est évidemment pas contenté d’un remake grossier, crétin et raciste, mais est resté fidèle à l’œuvre initiale en façonnant trois parties distinctes, un peu à la manière de Mademoiselle de Park Chan-wook version poilante, en créant un film dans le film dans le film.

On ne peut pas vous révéler ce que contiennent les différentes parties de Coupez!, car ce serait vous gâcher le bonheur de découvrir la narration surprenante et barjo de Ne Coupez Pas, reprise par Michel Hazanavicius.

Ce qu’on peut vous confier, c’est que l’histoire des zombies n’est qu’un prétexte à l’hommage que Michel Hazanavicius entendait rendre au cinéma, et surtout à ses petites mains. 

À voir d’ores et déjà au cinéma.

Evolution, de Kornél Mundruczó

EVOLUTION Bande Annonce (2022)

Réalisateur de renom, notamment bien connu de Cannes pour y avoir déjà présenté White God dans la section Un certain regard et La Lune de Jupiter dans la sélection officielle, Kornél Mundruczó est un cinéaste engagé qui ne produit que des films sociaux impactants.

Cette année, il est de retour avec Evolution, qui suit trois générations d’une famille, de la Seconde Guerre mondiale au Berlin contemporain, marquée par l’Histoire.

La douleur d’Eva, l’enfant miraculée des camps, se transmet à sa fille Lena, puis à son petit-fils, Jonas. Jusqu’à ce que celui-ci brise, d’un geste d’amour, la mécanique du traumatisme.

Actuellement au cinéma.

Fuis-moi je te suis, de Kôji Fukada

SUIS MOI, JE TE FUIS Bande Annonce (2022) Romance

Réalisateur, scénariste, monteur et producteur japonais né à Koganei, Kōji Fukada a réalisé quelques œuvres majeures de notre cinéma social contemporain, comme Hospitalité, Au-revoir l’été et autres L’infirmière.

Cette année, son film Fuis-moi je te suis concourt dans la sélection officielle du Festival de Cannes et prétend donc au prix ultime : la Palme d’or.

Il s’agit de la seconde partie d’un diptyque dont le premier volet était intitulé Suis-moi je te fuis. Ce nouvel opus fait, comme le premier, la part belle aux grands sentiments amoureux, dans une fable lente et placide.

Cette fois-ci, Tsuji a décidé d’oublier définitivement Ukiyo et de se fiancer avec sa collègue de bureau. Ukiyo, quant à elle, ne se défait pas du souvenir de Tsuji… mais cette fois, c’est lui qui a disparu.

Une romance à découvrir en salles sans plus tarder.

Frère et sœur de Arnaud Desplechin

FRÈRE ET SŒUR | Bande annonce

Porté par Marion Cotillard et Melvil Poupaud, Frère et sœur est le nouveau film d’un grand habitué de Cannes : Arnaud Desplechin.

L’intrigue de 1 heure 48 suit un frère et une sœur qui, à l’aube de la cinquantaine, ne s’adressent plus la parole depuis vingt ans.

Mais quand leurs parents décèdent, ils sont bien obligés de se réunir. Rien de très nouveau sous le soleil du cinéma en somme, puisque la thématique des retrouvailles entre enfants après le décès des parents est quasiment un gimmick du 7e art.

Il n’en demeure pas moins que Desplechin se l’est approprié, le colorant même de sa maestria à lui.

Frère et sœur est actuellement au cinéma.

À lire aussi : Sous-représentations des réalisatrices, censure : Cannes, ça commence aujourd’hui, ça n’est pas que glamour

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Cinéma

films famille
Cinéma

4 films à regarder en famille

Maya Boukella

03 fév 2023

1
PR_V
Pop culture

Un petit frère : rencontre avec Léonor Serraille, la réalisatrice qui filme ceux qu’on ne voit jamais au cinéma

Maya Boukella

01 fév 2023

disney +
Pop culture

Les 8 meilleurs films à voir sur Disney+

Maya Boukella

29 jan 2023

jared-leto-et-la-methode
Cinéma

Le « Method Acting » des comédiens n’excuse pas le fait d’être un gros con, et ça commence à se savoir

Kalindi Ramphul

28 jan 2023

21
aftersun
Pop culture

Une bande-annonce magnifique et intrigante pour Aftersun de Charlotte Wells avec Paul Mescal

Maya Boukella

27 jan 2023

1
the whale
Cinéma

The Whale : Darren Aronofsky répond que les accusations de grossophobie n’ont « aucun sens »

Maya Boukella

26 jan 2023

14
everything leonine
Cinéma

Aux Oscars, aucune femme nominée dans la catégorie meilleure réalisation

Maya Boukella

25 jan 2023

10
retour à séoul 9
Pop culture

Rencontre avec Park Ji-min, l’actrice féministe de Retour à Séoul, chef d’œuvre sur l’adoption

Maya Boukella

25 jan 2023

scream 6
Cinéma

Scream 6 avec Jenna Ortega se révèle (déjà) dans une bande-annonce sanglante

Maya Boukella

24 jan 2023

avatar-2-details-intrigue
Pop culture

Triste après avoir vu Avatar ? C’est peut-être le syndrome de dépression post-Avatar

Maya Boukella

23 jan 2023

La pop culture s'écrit au féminin