Live now
Live now
Masquer
Copyright : « ©2022 Disney et ses sociétés affiliées. Tous droits réservés. »
Série télé

Les années 1990 vous manquent ? Pam & Tommy va vous faire remonter dans le temps

J’ai eu la chance de visionner Pam & Tommy en avant-première : si vous êtes nostalgique des années 1990, cette série est faite pour vous !

La série Pam & Tommy, diffusée dès le 2 février sur Disney+, retrace la romance sulfureuse de Pamela Anderson et Tommy Lee débutée en 1995. C’est une passion dévorante dès le premier regard entre les deux stars qui se marient quelques semaines plus tard. Tout dégringole lorsque la sextape de leur lune de miel est volée à leur domicile par un ouvrier revanchard avec qui Tommy a eu une altercation.

Le scandale est d’autant plus grand que ce sont les débuts du Web et de tout ce qu’ils vont engendrer. L’occasion de se replonger dans ses souvenirs, ou de découvrir une époque pas si lointaine néanmoins dépaysante.

Pam & Tommy -- Set in the Wild West early days of the Internet, “Pam & Tommy” is based on the incredible true story of the Pamela Anderson (Lily James) and Tommy Lee (Sebastian Stan) sex tape. Stolen from the couple’s home by a disgruntled contractor (Seth Rogen), the video went from underground bootleg-VHS curiosity to full-blown global sensation when it hit the Web in 1997. A love story, crime caper and cautionary tale rolled into one, the eight-part original limited series explores the intersection of privacy, technology and celebrity, tracing the origins of our current Reality TV Era to a stolen tape seen by millions but meant to have an audience of just two. Pam (Lily James), shown. (Photo by: Erin Simkin/Hulu)
Copyright : « ©2022 Disney et ses sociétés affiliées. Tous droits réservés. »

Une mise en beauté et des looks représentatifs

Dès les premières minutes de la série, ce qui est frappant, c’est l’esthétisation des personnages, masculins comme féminins. Surtout en 2022, où l’heure est à l’acceptation de soi sur les réseaux sociaux et au retour au naturel pour beaucoup de célébrités. Soyons honnêtes, les critères de beauté ne sont plus les mêmes.

C’est frappant quand on observe Pamela, incarnée par Lily James. Dans les nineties, les sourcils fins, ultra épilés et très marqués sont très tendance. Tout ça me rappelle mes heures passées devant le miroir pour essayer d’affiner les miens au collège… Globalement, le maquillage met l’accent sur les traits du visage et en exagère les expressions. Les lèvres sont agrandies par du crayon qui n’est souvent pas de la même couleur que le rouge, quant aux pommettes, elles sont ultra présentes. Une façon d’être vue avant même d’avoir commencé à parler…

Quant aux coiffures, « figé » est le mot d’ordre ! C’est la grande période de la laque et du gel : vous pouvez danser jusqu’au bout de la nuit sur du Michael Jackson, vos cheveux ne vous trahiront pas. À grand renfort de pinces papillons ou barrettes, bien sûr : plus il y en a, plus vous êtes dans le coup.

Les looks de Pamela sont encore hyper inspirants aujourd’hui, ce tempérament de fausse naïveté s’exprimant jusque dans ses tenues. Lily James crève l’écran dans sa garde-robe « sexy sans le faire exprès ».

Quel que soit votre style, il n’y a pas de demie-mesure et Tommy Lee, interprété par Sebastian Stan, en est le parfait exemple. Tatouages, piercing et cheveux longs : dans les années 1990, votre style reflète plus que jamais votre personnalité, vos idéaux et bien sûr, la musique que vous écoutez.

Pour visionner la série Pam & Tommy rendez-vous le 2 février sur Disney+

Une bande originale aux petits oignons

La bande son de Pam & Tommy a une place très importante dans la série, et chacun des morceaux a été sélectionné avec soin.

De Fatboy Slim (Praise You) à Len (Steal My Sunshine), les tubes des nineties s’enchaînent. La mécanique est simple : l’ouverture de chaque épisode entraîne pour un voyage dans le temps. Ensuite, chaque élément perturbateur est lui aussi rythmé d’une mélodie imparable, jusqu’à la scène de fin d’épisode, qui se termine elle aussi à chaque fois par un chef d’œuvre sonore de la pop culture des années 1990.

Len - Steal My Sunshine

J’avoue que je suis assez pressée de retrouver cette géniale playlist sur une plateforme de streaming. Elle pourra m’accompagner dans mes folles aventures autant en journée qu’en soirée. Parce que la force de ses sons, c’est qu’ils vous donnent l’impression d’être « vraiment » le personnage principal de votre histoire.

Mais bien sûr écouter de la musique était une expérience bien différente dans les années 1990 qu’aujourd’hui…

Pam & Tommy -- Set in the Wild West early days of the Internet, “Pam & Tommy” is based on the incredible true story of the Pamela Anderson (Lily James) and Tommy Lee (Sebastian Stan) sex tape. Stolen from the couple’s home by a disgruntled contractor (Seth Rogen), the video went from underground bootleg-VHS curiosity to full-blown global sensation when it hit the Web in 1997. A love story, crime caper and cautionary tale rolled into one, the eight-part original limited series explores the intersection of privacy, technology and celebrity, tracing the origins of our current Reality TV Era to a stolen tape seen by millions but meant to have an audience of just two. Pam (Lily James) and Tommy (Sebastian Stan), shown. (Photo by: Erin Simkin/Hulu)
Copyright : « ©2022 Disney et ses sociétés affiliées. Tous droits réservés. »

Les années 1990 : la vie avant qu’Internet ne s’empare du quotidien

Je me surprends à remarquer que les personnages vivent très bien sans smartphones, ordinateurs ou autres tablettes en bonne petite intoxiquée des écrans que je suis. Dans Pam & Tommy, je redécouvre des ordinateurs sans écran plat sur lesquels chaque page charge en une bonne minute.

Les premiers modems bien sonores viennent juste d’apparaître et les gens se rendent dans des médiathèques ou cybercafés pour avoir accès à Internet. D’ailleurs, les personnages ne comprennent pas bien comment cela fonctionne, et rien n’est encadré légalement. C’est d’ailleurs tout le propos de la série…

La vidéo de Pamela et Tommy circule dans le monde entier, tout en mettant un frein à leur carrière respective. Quant au voleur, Rand Gauthier (Seth Rogen) qui pensait s’enrichir sur son bien mal acquis, l’affaire se retourne contre lui lorsqu’il se rend compte que la vidéo circule gratuitement sans qu’il touche le moindre centime.

Mais ce qui saute aux yeux, c’est surtout l’amour passionné entre les deux personnages principaux. La définition de vivre d’amour et d’eau fraîche aurait été écrite pour eux que ça ne m’étonnerait pas.

Un autre élément qui a le mérite d’être souligné, c’est l’ambition de Pamela, qui essaye tant bien d’être vu comme une actrice au-delà de son physique. Le personnage n’est pas aussi naïf qu’il n’y paraît. Elle engage même une femme pour l’aider à faire mûrir sa carrière avec pour objectif de devenir Jane Fonda.

En définitive, Pam & Tommy est une remontée dans le temps, loin des réseaux sociaux et autres complications du nouveau siècle.

Alors pour faire partie du voyage, sachez que Pam & Tommy est disponible sur Disney+ dès le 2 février avec trois épisodes au lancement (réservé aux profils 18+).

Retrouvez Pam & Tommy sur Disney+

À lire aussi : Mes crush des années 90 – Les Fantasmes de la Rédac

L'affiliation sur Madmoizelle

Cet article contient des liens affiliés : toute commande passée via ces liens contribue au financement de Madmoizelle. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Les Commentaires
6

Avatar de LuneBrune
5 février 2022 à 15h51
LuneBrune
Je suis désolée, mais vous imaginez ce qu'elle doit ressentir en ce moment cette pauvre femme avec cette serie ? Pamela Anderson a été traumatisé par le vol de sa cassette ( un traumatisme qu'elle a comparé à un viol ) et une série, qu'elle refuse de voir, participer, cautionner, se fait son beurre sur son traumatisme. Un article pas si lointain sur Madmoizelle en parle d'ailleurs très bien.
Et dans un second article, vous acceptez le sponso de cette serie ? Vous cautionnez l'instrumentalisation, l'exploitation de ce traumatisme ?
Ne serait-se que par respect pour cette pauvre femme, qui est aussi la victime de cette histoire, vous auriez du refuser...
Si vous retrouviez une sex tape de vous sur youporn, vous auriez voulu que on en fasse un show télévisé ? Ben là c'est pareil. C'est juste faire preuve d'un peu de compassion.
Je ne vous cache pas que je suis choquée. Autant je peux comprendre qu'on ne peut pas être d'accord sur tout ( notamment sur la politique) autant votre manque d'empathie, en tant que websine feministe, me laisse sur le cul.
1
Voir les 6 commentaires

Plus de contenus Série télé

Série télé
la-casa-de-papel-serie-spin-off-berlin

Berlin : Netflix dévoile les personnages du spin-off de La Casa de Papel

Maya Boukella

05 oct 2022

1
Série télé
shadowplay

La série Shadowplay vous plonge dans un Berlin ravagé par la violence des hommes

Kalindi Ramphul

28 sep 2022

2
Série télé
dahmer

« Ils gagnent de l’argent avec cette tragédie » : la sœur d’une victime de Dahmer dénonce Netflix

Maya Boukella

27 sep 2022

1
Série télé
lupin netflux

Omar Sy est l’homme le plus recherché de France dans la bande-annonce de Lupin saison 3

Maya Boukella

27 sep 2022

1
Série télé
the crown

The Crown saison 5 : enfin une bande-annonce et une date de sortie

Maya Boukella

26 sep 2022

Mode
5
Sponsorisé

Les vêtements peuvent-ils impacter la créativité ? Rencontre avec l’artiste et comédienne Claire Romain

Oscar Staerman

19 sep 2022

Série télé
blade runner warner bros

La série Blade Runner 2099, produite par Ridley Scott, débarque sur Prime Video

Maya Boukella

19 sep 2022

1
Pop culture
interview with a vampire AMC

Interview with a vampire : le trailer du remake promet une romance gay entre vampires plus explicite que jamais

Série télé
Zendaya Coleman, primée aux Emmys pour Euphoria, fait un discours sur l’addiction

Primée aux Emmy Awards pour Euphoria, Zendaya Coleman fait un sobre discours sur l’addiction

Anthony Vincent

13 sep 2022

2
Pop culture
greta darcy carden a league of their own

Pourquoi la série A League Of Their Own tape dans le mille en matière de représentation lesbienne

Maëlle Le Corre

10 sep 2022

2

La pop culture s'écrit au féminin