Live now
Live now
Masquer
En 2022, le diable s’habille pour TikTok
Actualité mode

Le Diable s’habille en Prada aujourd’hui serait impossible, selon Anne Hathaway

Anne Hathaway qui jouait Andrea Sachs dans le film Le Diable s’habille en Prada en 2006 vient d’expliquer pourquoi une suite avec les mêmes personnages ne seraient pas faisable aujourd’hui.

Anne Hathaway était inoubliable dans le rôle d’Andrea Sachs, assistante de la redoutable rédactrice-en-chef du magazine Runway, Miranda Priestly, jouée par Meryl Streep. Si bien que près de vingt ans après la sortie du film réalisé en 2006 par David Frankel, on pose encore des questions à l’actrice à ce sujet. Basée sur le roman The Devil Wears Prada de Lauren Weisberger paru en 2003, l’histoire serait inspirée de faits réels, mais l’industrie de la mode aurait beaucoup changé depuis. À tel point que ce long métrage culte tiendrait presque lieu d’archive d’une époque révolue selon Anne Hathaway.

LE DIABLE S'HABILLE EN PRADA Extrait

« Ce film était à une autre époque »

Sur le plateau de The View le 1er novembre 2022, la co-animatrice Alyssa Farah Griffin a demandé à l’actrice si elle se verrait jouer dans une suite du Diable s’habille en Prada. Ce à quoi Anne Hathaway a répondu :

« Je ne sais pas s’il peut y en avoir. Je pense juste que ce film était à une autre époque. Maintenant, tout est devenu tellement numérique, et ce film était centré sur le concept de production d’une chose physique, et c’est juste très différent maintenant. »

Anne Hathaway Shares What Drew Her to
Anne Hathaway, sur le plateau de The View le 1er novembre 2022, parle du Diable s’habille en Prada.

« Ils pourraient le relancer, recruter de nouvelles personnes et le faire »

À quoi pourrait donc ressembler une suite, si les magazines et les marques sont devenus plus influents en ligne qu’en physique, en effet. Anne Hathaway tente tout de même d’imaginer une intrigue, mais seulement pour mieux souligner le peu d’intérêt qu’elle aurait s’il s’agissait des mêmes personnages :

« Il est tentant d’imaginer qu’Andy et Emily ont besoin d’apporter son café à Miranda et qu’elle est quelque part en Europe, puis en cours de route, elles récupèrent Stanley Tucci en Italie, qui est dans un restaurant. C’est tentant, mais je ne pense pas que ça va arriver. Ils pourraient le relancer, recruter de nouvelles personnes et le faire. »

Effectivement, c’est peut-être ce qu’il serait de plus pertinent à faire, effectivement. Plutôt que de miser sur la nostalgie du grand public à l’égard des anciens personnages, une suite pourrait en fait consister en une nouvelle équipe de protagonistes d’un média mode à l’épreuve du numérique.

Une suite sur comment les réseaux ont ringardisé les magazines

Aujourd’hui, la dichotomie qui opposait autrefois journalistes et influenceurs (qui sont surtout des communicants au service des marques) n’a plus lieu d’être, tant les rôles se confondent. Avec l’avènement des réseaux sociaux numériques et la prévalence de l’image sur les mots, les looks des rédactrices mode elles-mêmes aux abords des défilés pèsent beaucoup plus lourd que leurs éditos sur papier glacé que plus personne n’achète ou presque. Même les fans de mode d’aujourd’hui serait bien incapable de dire qui dirige quel magazine féminin aujourd’hui, tant ils ont été ringardisés et se sont horizontalisés.

Et surtout, aujourd’hui, les diables de la mode ne s’habilleraient sûrement plus uniquement chez Prada. Cette marque autrefois réputée intello, chérie par les femmes appréciant la mode d’auteur, s’avère de plus en plus pressée par des intérêts commerciaux. Désormais dirigée en duo par Miuccia Prada et Raf Simons, la maison attire aussi un autre public fan de gros logos et d’égéries lisses.

D’ailleurs, ce ne sont plus les diables qui s’habillent par eux-mêmes, mais plutôt les maisons de luxe qui daignent ou non prêter des vêtements aux protagonistes de l’industrie en échange de l’obligation de les aborder uniquement en total look. Horreur et damnation si vous mélangez des pièces prêtées par Chanel et Dior, par exemple. Qu’importe qu’il s’agisse de Prada, Celine, ou Balenciaga, pourvu que les diables de la mode obtiennent des likes sur Instagram et TikTok.

À lire aussi : Anne Hathaway est-elle cannibale ? La folle rumeur qui agite Twitter

Crédit photo de Une : Capture d’écran TikTok

Les Commentaires
4

Avatar de Neverland90
5 novembre 2022 à 10h47
Neverland90
Les magazines de mode ont toujours autant de succès en fait ils sont assez malins pour justement utiliser des influences.
0
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Actualité mode

Dans une vidéo comique, Eva Longoria nous apprend à combattre le harcèlement de rue
Actualité mode

Dans une vidéo comique, Eva Longoria nous apprend à combattre le harcèlement de rue 

Camille Lamblaut

01 déc 2022

1
Sexo
Sponsorisé

Parlons sans complexe de vaginettes

Humanoid Native
Cette performance forte dénonce la fast-fashion, bien au-delà du Black Friday
Actualité mode

Cette performance forte dénonce la fast-fashion, bien au-delà du Black Friday

Anthony Vincent

30 nov 2022

2
Quelles ont été les marques, vêtements et tendances les plus recherchées de 2022
Actualité mode

Quelles ont été les marques, vêtements et tendances les plus recherchées de 2022 ?

Anthony Vincent

30 nov 2022

1
Du Japon à l'Occident, regards croisés sur le kimono
Actualité mode

Cette exposition sur les kimonos transcende les frontières et les époques

Anthony Vincent

30 nov 2022

Kim Kardashian, ambassadrice de Balenciaga et son sac cagole
Actualité mode

Kim Kardashian questionne son partenariat avec Balenciaga, suite à leur campagne controversée avec des enfants

Anthony Vincent

29 nov 2022

Balenciaga retire sa pub controversée avec des enfants à nounours BDSM
Actualité mode

Balenciaga retire sa pub controversée avec des enfants à nounours BDSM

Anthony Vincent

29 nov 2022

5
Réunir des marques éco-responsables sur une appli pratique, c’est le pari gagnant de Toasty
Actualité mode

Réunir des marques écoresponsables sur une appli informative et ludique, c’est le pari gagnant de Toasty

Anthony Vincent

28 nov 2022

Black Friday 10 sacs à main à prix bien cassé qui valent le détour
Actualité mode

Black Friday : ces sacs à main en promo ne casseront ni votre banque ni votre dos

La Rédaction

25 nov 2022

kanyewest
Actualité mode

Adidas enquête sur Kanye West qui aurait montré du porno au bureau, et une vidéo explicite de Kim Kardashian

Anthony Vincent

25 nov 2022

Et si on profitait de la Black Week et de Black Friday pour se trouver une doudoune bien chaude
Actualité mode

Black Friday : 10 doudounes en promo à prix cassé pour la Black Week

La Rédaction

24 nov 2022

La mode s'écrit au féminin