Live now
Live now
Masquer
Femme en train de cuisiner
Règlement de comptes

Laure, mère solo avec 1 796 € par mois : « Avec ma fille, nous parlons souvent d’argent »

Comment gérer son budget quand on est mère célibataire ? Peut-on parler d’argent avec ses enfants adolescents ? Voici quelques-unes des questions auxquelles nous nous attaquons dans Règlement de comptes !

Parler d’argent, en France, c’est encore tabou. Pourtant, c’est un sujet passionnant et féministe par certains aspects ! Dans Règlement de comptes, des personnes en tout genre épluchent leur budget, nous parlent de leur organisation financière en couple ou en solo, et de leur rapport à l’argent. Aujourd’hui, Laure a accepté d’éplucher ses comptes pour nous.

  • Prénom : Laure 
  • Âge : 49 ans
  • Métier : assistante QHSE (qualité, hygiène, sécurité et environnement)
  • Salaire net mensuel : 1 550 € sur 13 mois (soit 1 625 € lissés à l’année)
  • Vit avec : une adolescente de 14 ans et un chat
  • Lieu de vie : un appartement de 95 m² dont elle est propriétaire, dans la Loire

Les revenus de Laure

Pour son métier d’assistante en qualité, hygiène, sécurité et environnement en CDI, Laure gagne 1 550 € mensuels et touche un treizième mois. Lissé à l’année, cela représente 1 625 € par mois. Elle s’estime dans la moyenne basse :

« J’estime être payée moyennement, car ma situation financière est gérée au quotidien… Mais dans la moyenne basse : le moindre écart peut m’occasionner un découvert, et donc des frais bancaires. »

Salaire de Laure sur un graphique avec la répartition des salaires en France

Elle est séparée du père de sa fille de 14 ans, dont elle a la garde principale. À ce titre, il lui verse 214 € par mois de pension alimentaire. Sa fille est chez son père un week-end sur deux, et pendant la moitié des vacances scolaires.

Enfin, elle est éligible à 21 € d’APL et 11 € de prime pour l’emploi, soit 32 € d’allocations. En tout, elle gère un budget de 1 796 € par mois hors primes.

Revenus de Laure répartis sur un graph en camembert

Le rapport à l’argent de Laure

Laure décrit son rapport à l’argent comme « tendu ». Il lui arrive d’être à découvert, et cela la stresse beaucoup.

« Mon foyer ne vit que sur mon salaire, et cela peut être compliqué. Seule, on paie presque les mêmes charges qu’à deux : le loyer, les factures… Si je voulais changer de travail, je serais obligée d’y réfléchir à deux fois, par exemple.

Le moindre problème, la moindre dépense imprévue et je peux rentrer dans un cercle infernal de découvert : je ne peux pas me le permettre. Quand on est seule, on ne peut pas y faire face. »

Elle explique qu’une adolescente coûte cher, et la pension alimentaire versée par son ex-conjoint ne suffit pas.

« Son père paie 214 € par mois, et rien d’autre. Pour lui, c’est : « Je te donne une pension alimentaire, et tu te débrouilles avec ». Je paie absolument tout. Il ne participe pas plus à ses activités, par exemple. Heureusement que ma mère est là pour lui payer certaines choses que je ne peux pas lui acheter, lui donner un petit peu d’argent de poche… Une ado en pleine croissance, ça coûte cher ! »

Elle pointe quotidiennement ses dépenses, et ne paie jamais en différé pour ne pas perdre le contrôle de son budget.

Les dépenses de Laure

Il y a 7 ans, Laure a acheté un appartement de 95 m² dans une commune moyenne de la Loire. Il lui a coûté 160 000 €, et elle le rembourse sur 22 ans.

« Mon ex-conjoint m’a racheté ma part de la maison, ce qui m’a permis d’avoir un apport élevé, d’environ 95 000 €. Cela m’a permis d’avoir des mensualités un peu plus basses : je paie 452 € de mensualités de remboursement. Ça me permet de souffler un peu, de payer moins cher pour le logement. »

Pour son logement, elle paie aussi 250 € de charges fixes par mois : 30 € de gaz, 30 € d’électricité, 20 € d’eau, et 170 € de charges pour l’appartement.

Elle paie une trentaine d’euros d’abonnement téléphonique par mois : 9,99 € d’abonnement pour son téléphone, et 19,99 € pour celui de sa fille.

« Je n’ai aucun autre abonnement. Pour le wifi, j’utilise mon téléphone en partage de connexion »

Chaque mois, sa carte bancaire lui coûte 12 € et le prix de ses assurances s’élève à 65 € pour sa voiture et son logement. Elle paie aussi 145 € d’impôts (132 € de taxe d’habitation, et 13 € de redevance audiovisuelle qui sera bientôt annulée).

Dépenses mensuelles de Laure réparties en graphique

« Je fais tout moi-même, il n’y a rien de transformé chez moi »

Les courses alimentaires représentent le deuxième poste de dépenses courantes le plus élevé de Laure. Pour son alimentation et celle de sa fille, elle compte environ 200 € par mois.

« Je fais mes courses de base dans un drive de supermarché. Pour la viande, je vais chez mon boucher, j’achète mon thé et les infusions dans un magasin spécialisé proche de chez moi. J’achète ma farine directement chez un producteur à 4 kilomètres de la maison, et les fruits et les légumes, je les achète chez un regroupement de producteurs à 3 kilomètres.

Je fais absolument tout moi-même, aucun produit transformé ne rentre chez moi. Même le pain, je le fais ! Je préfère la qualité à la quantité. Par contre, ça nécessite pas mal de temps, mais ça en vaut la peine. »

Par souci d’économie, mais aussi pour manger sain, elle s’organise pour préparer ses repas et ceux de sa fille à l’avance :

« Je fais mes repas le samedi matin, et garde au frais ce qui est consommable dans les trois jours. Le reste, je le congèle. Ma fille mange à la maison les midis, donc je lui laisse un planning avec ce qu’elle doit manger selon le jour de la semaine. Moi, j’amène mon repas de midi au bureau. C’est économique. Il est rare que je déjeune à l’extérieur. »

Elle économise sur ses frais d’essence, qui s’élèvent à 100 € par mois, en télétravaillant un jour par semaine et en faisant parfois du covoiturage. Les croquettes et la litière de son chat lui coûtent environ 15 €.

Les frais de scolarité de sa fille, qui est scolarisée en collège privé, s’élèvent à 50 €.

« L’augmentation du coût de la vie m’inquiète énormément »

Pour ses loisirs, Laure privilégie les occupations gratuites. Avec l’augmentation du coût de la vie ces derniers mois, elle a été forcée de se restreindre :

« Je vais courir à peu près trois fois par semaine, cela ne me coûte rien. Je n’ai pas les moyens de m’inscrire dans une salle de sport. Je vais aussi à la médiathèque pour emprunter des livres, et je cuisine.

J’adore pâtisser et avant, je faisais beaucoup de brioches, par exemple. Aujourd’hui, j’ai arrêté tout ce qui concerne la gourmandise : le beurre, ingrédient phare de la pâtisserie, a beaucoup augmenté, l’électricité pour la cuisson au four aussi… Je fais très attention à ça : quand je dois cuire des choses au four, je mets tout en même temps pour n’avoir à l’allumer qu’une seule fois. »

Elle explique être extrêmement préoccupée par la hausse des prix :

« L’augmentation du coût de la vie m’inquiète énormément, je ne sais pas jusqu’où tout ça va aller.

J’aimerais que mon budget énergie baisse, même si je fais déjà attention : chez moi, je porte un pull et une polaire, et la température est de 18 à 19 degrés au maximum. J’ai mis des prises avec interrupteurs au niveau du téléviseur et des appareils électroménagers, mais je crois que parfois, nous ne faisons pas assez attention. »

« Avec ma fille, nous parlons souvent d’argent »

Laure et sa fille n’ont pas de tabou autour de l’argent. Elles en discutent régulièrement, et ces moments se passent bien :

« On parle souvent d’argent avec ma fille, et ce n’est pas du tout un sujet de tension. Elle sait que je peine parfois, et elle a la valeur de l’argent. Nos finances ont vécu des moments très tendus, et elle a été frustrée, mais elle est raisonnable. En ce moment, mes comptes vont mieux mais elle sait que si je lui dis non, c’est que ce n’est pas possible. »

Elle aime lui faire plaisir, souvent avec des vêtements : elle compte 60 € de dépenses mensuelles pour habiller sa fille.

« Comme tout ado, elle aime beaucoup les habits ! J’essaie de lui trouver des vêtements stylés pour qu’elle soit bien habillée, sans que ce soit trop cher. Elle ne porte pas de marque. Pour les occasions, elle aime les choses comme les parfums par exemple. »

L’épargne de Laure

Chaque mois, Laure économise 125 €. Elle en place 90 sur un livret d’épargne disponible, qui servent de fonds d’urgence en cas de besoin pour la révision de sa voiture, ou d’appareil à changer, et 20 sur un compte d’épargne pour sa fille en prévision de son permis. Elle épargne aussi 15 € par mois sur une assurance-vie.

À l’avenir, elle aimerait refaire sa salle de bain, qu’elle trouve mal en point.

Merci à Laure de nous avoir ouvert ses comptes !

Règlement de comptes est toujours en quête de nouveaux profils. Pour participer, envoyez-nous une petite présentation de vous à l’adresse mail : [email protected], avec l’objet « Règlement de comptes » ! Nous vous répondrons avec la marche à suivre.

Crédit photo : Jason Briscoe / Unsplash


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos podcasts. Toutes nos séries, à écouter d’urgence ici.

Les Commentaires

3
Avatar de KrissdeValnor
9 décembre 2022 à 08h12
KrissdeValnor
Son crédit immobilier est super cher, même pour un emprunt d'il y a 7 ans, et même si on admet qu'elle a emprunté les frais de notaires et en tenant compte de l'assurance. A sa place j'irais voir pour faire un rachat de crédit et/ou modifier l'assurance emprunteur. Même si les taux ont remontés, ça doit être encore possible de gagner quelques années et/ou baisser un peu la mensualité.
Sinon, le budget est plus que très bien tenu, chapeau.
Et je plussois pour la médiathèque, il y en a une vers chez moi qui est vraiment toppissime, avec un très large choix de BD/Manga avec un prix annuel ridiculement bas, j'y vais facilement 2 /3 fois par mois.
3
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Règlement de comptes

Source : Pexels / Antoni Shkraba
Règlement de comptes

Émilie, 1 036 € par mois : « Être indépendante avec un métier passion n’est pas toujours financièrement évident »

27
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
RDC_AUDREY_UNE_V
Règlement de comptes

Audrey, infirmière en Suisse à 4 960 € mensuels : « Je ne paye que 100 € de courses par mois et je mange sainement »

43
RDC_TATIANA_UNE_V
Règlement de comptes

Tatiana, mère solo à 2 894 € par mois : « Payer pour gaspiller, ça ne m’intéresse pas »

RDC_Paloma_Une_V
Règlement de comptes

Paloma, 4 930 € à deux : « J’ai tendance à dépenser pour me remonter le moral » 

RDC_Laura_Une_V
Règlement de comptes

Laura, 4 911 € à deux : « J’ai épargné 9 000 € en 8 mois grâce au système des enveloppes »

17
Source : RossHelen / Canva
Règlement de comptes

Ava, médecin généraliste à 4 316 € par mois : « Mon point fort, c’est le minimalisme »

15
Source : Jacob Lund / Canva
Règlement de comptes

Virginie gagne 2 389 € par mois : « J’ai pu acheter mon appartement en partie grâce à des donations de mes parents »

Source : gonghuimin468 / pixabay
Règlement de comptes

Augustine et son mari, 5 400 € par mois : « Je trouve que je surconsomme beaucoup trop de vêtements »

6
Source : Kampus Production / Pexels
Règlement de comptes

Manon, 1874 € par mois : « Depuis que je suis séparée, je profite beaucoup plus de mon argent »

4
Source :  franckreporter de Getty Images Signature
Règlement de comptes

Lili, mère solo, 2 017€ mensuels : « On fait des sacrifices tous les jours »

34

La vie s'écrit au féminin