Live now
Live now
Masquer
Brooke Cagle / unsplash
Règlement de comptes

Justine, 1 630 € par mois : « Les métiers du social ne sont pas reconnus à leur juste valeur »

Pourquoi la prime SEGUR n’est-elle pas une augmentation de salaire ? Une rupture peut-elle être un soulagement financier ? Voici quelques questions auxquelles des personnes en tout genre répondent dans Règlement de comptes !

Parler d’argent, en France, c’est encore tabou. Pourtant, c’est un sujet passionnant, et par certains aspects… féministe ! Dans Règlement de comptes, des personnes viennent éplucher leur budget, nous parler de leur organisation financière (en couple ou en solo) et de leur rapport à l’argent. Aujourd’hui, c’est Justine qui a accepté de répondre à nos questions.

  • Prénom : Justine
  • Âge : 28 ans
  • Métier : assistante sociale
  • Salaire net : environ 1 450 € par mois, auxquels 180 € mensuels de prime SEGUR
  • Vit avec : un chat d’un an et demi
  • Lieu de vie : un appartement de 25 m² dont elle est locataire à Lyon, à la Croix Rousse

Les revenus de Justine

Justine est assistante sociale en CDI au sein d’une association : elle accompagne des jeunes de 18 à 25 ans logés dans un centre d’hébergement. Vu la difficulté de son métier, elle ne s’estime pas assez payée :

« Vu le niveau de responsabilités et de compétences nécessaires, je m’estime assez mal payée, surtout que mon métier est quand même difficile. De manière générale, je trouve que les métiers du social ne sont pas reconnus à leur juste valeur. 1 400 €, ce n’est vraiment pas beaucoup. »

Son salaire net mensuel varie en effet de 1 400 € à 1 500 € par mois, en fonction des dimanches ou des jours fériés travaillés. Ce montant n’est pas encore ponctionné du prélèvement à la source, car Justine a commencé à travailler en 2021. Un salaire qu’elle trouve bas, auquel s’est ajouté depuis juin une prime SEGUR :

« Cette prime de 180 € par mois a été accordée dans un premier temps au personnel médical après le Covid, pour récompenser leurs efforts. Nous, travailleurs sociaux, avons beaucoup manifesté pour que cette prime nous soit versée aussi. Depuis, mon salaire est passé à 1 630€ par mois environ, et j’arrive enfin à me faire plaisir, faire des choses, mettre de côté.

Par contre, c’est une prime et non une augmentation de salaire : elle peut nous être enlevée. »

RDC_Justine_Revenus

L’organisation et le rapport à l’argent de Justine

Pour gérer ses revenus, Justine se fixe une limite « à la louche » : elle s’impose de ne pas dépenser plus de 150 € par semaine pour toutes les dépenses courantes.

« Je regarde mes comptes tous les jours car je suis assez stressée de ça, et que j’aime bien savoir où j’en suis. Sinon, je vais au marché, je regarde les prix au kilo de ce que j’achète… Mais je ne suis pas une pro du budget : je n’ai pas vraiment de méthode ! »

Elle explique ne jamais être à découvert, du moins depuis l’augmentation de ses revenus :

« Quand j’ai commencé à travailler, il m’est arrivé de flamber pour me faire plaisir, en vêtements, restaurant, décoration… Maintenant, j’essaie de me réguler et faire des achats plus réfléchis, de limiter au max les achats compulsifs. Je réfléchis avant de faire une grosse dépense, je fais plus attention quand je fais mes courses… »

RDC_Justine_salaire

Un changement de rapport à l’argent lié à son éducation, mais surtout à son métier :

« Mes parents ont essayé de m’inculquer une certaine responsabilité vis-à-vis de l’argent. Bien qu’à l’aise, ils sont tout le temps en train de faire attention et « On n’est pas Rothschild » est leur phrase préférée. Mais avec moi, ça a fonctionné un peu à l’inverse : dès que j’ai eu de l’argent, j’ai voulu me faire plaisir parfois jusqu’à l’excès.

Ce qui a grandement façonné mon rapport à l’argent, c’est mon quotidien professionnel : j’ai vu beaucoup de personnes se retrouver dans des situations financières compliquées, et ça m’a vaccinée. Et puis, comme je travaille beaucoup les questions de budget avec les personnes que j’accompagne, je dois être cohérente pour moi-même ! »

Les dépenses de Justine

Après une rupture, Justine s’est installée seule et elle le décrit comme un soulagement :

« Je vivais jusqu’ici avec quelqu’un qui gérait très mal son budget, et ça avait des conséquences sur le mien bien évidemment. »

Son poste de dépense principal est son loyer, qui s’élève à 433 € par mois pour un 25 m² dans le quartier cossu de la Croix Rousse.

« C’est un quartier assez cher mais très agréable à vivre, où j’ai mes habitudes et mes amis. J’aimerais y rester.

Là, je vis dans un petit 25 m² avec mezzanine et je l’aime bien, mais j’aimerais avoir un appartement avec une chambre fermée, même petite… Un petit extérieur serait top, mais ça, c’est carrément inabordable. »

Elle dépense 12 € par mois en facture d’eau, et 80 € par mois en facture d’électricité :

« C’est un appartement canut [logements des ouvriers tisserands lyonnais du XIXᵉ siècle, dans lesquels on plaçait des métiers à tisser très imposants], donc très haut de plafond dans un immeuble ancien. C’est beau, mais je préfèrerais vivre dans un endroit moins joli et qui consomme moins…

Je pense que c’est une passoire énergétique et qu’il est très mal isolé, car c’est un très vieux logement.  »

Son assurance habitation lui coûte 10 € par mois. Côté courses, elle estime dépenser 200 € mensuels pour assurer son quotidien, en grande partie dans une épicerie solidaire :

« C’est une épicerie solidaire qui met en vente des produits moins chers car récupérés d’invendus. C’est un magasin ouvert à tous, différent des épiceries sociales où pour le coup c’est en fonction des revenus. C’est génial, les produits sont très bons et les prix sont vraiment bas. Comme on n’y trouve pas tout, je fais aussi mes courses dans un supermarché de mon quartier qui est assez cher, j’aimerais arrêter d’y aller.

J’ai aussi la chance d’avoir un marché 6 jour sur 7 à l’endroit où je vis, et j’y vais souvent pour acheter des fruits, des légumes et du fromage. Je n’achète jamais de viande ni de poisson, car c’est trop cher, mais il m’arrive d’en manger quand je vais au restaurant ou quand je suis invitée. »

RDC_Justine_Depenses

À ces courses s’ajoutent 20 € par mois de dépenses dites féminines (protections menstruelles, frais d’épilation, maquillage…) :

« J’ai investi l’an dernier dans des culottes de règles, ce qui était un gros investissement, mais très rentable ! Et surtout, très pratique maintenant. En dehors de ça, je dirais que je dépense environ 15 € par mois en cire, peut-être 30 € par an en maquillage… Et aussi environ 35 € de coiffeur, trois fois par an. »

Elle dépense environ 20 € par mois pour son chat en comptant ses croquettes, sa litière, et des frais de vétérinaire ponctuels.

Ses frais fixes mensuels comptent aussi 5 € de frais bancaires, 32,5 € d’abonnement aux transports en commun de sa ville, et 16 € d’abonnement à des services de streaming vidéo.

Les loisirs de Justine

Dans le budget de Justine, les loisirs occupent une place importante : elle compte 300 € par mois pour se faire plaisir.

« Je vais souvent boire des verres avec des amis, ou bien à des concerts (pas forcément d’artistes très connus, ça peut être des petits concerts dans des bars).

Je vais quelques fois par an au théâtre et voir des expositions, et j’achète approximativement un livre par mois. J’aime aussi beaucoup le sport en pleine nature, même si je n’en fais que de temps en temps : les randonnées, le kayak, le paddle…

Les loisirs sont capitaux pour moi. Ça me permet de souffler par rapport au travail, de rencontrer du monde, de passer du bon temps… De plus, je suis quelqu’un d’assez sociable qui aime voir du monde. »

Elle raconte aussi être « un peu accro au shopping, mais essayer de réduire » : son budget vêtement est d’environ 150 € chaque mois.

Enfin, elle compte 255 € par mois pour des dépenses diverses : abonnements à internet et à son téléphone, billets de train à l’année, et… cigarettes, la dépense qu’elle aimerait réduire par excellence :

« J’aimerais bien évidemment réduire le budget cigarettes, car je trouve objectivement que c’est un peu n’importe quoi de tant dépenser dans quelque chose qui nuit à ma santé… Mais j’ai du mal, la cigarette, c’est un peu mon sas de décompression dans la vie de tous les jours. Un jour, j’y arriverai sûrement ! »

L’épargne et les projets de Justine

En plus de ces dépenses, Justine met chaque mois 100 € de côté :

« J’épargne 50 € sur mon PEL, et 50 € sur mon livret A. Le livret A, c’est pour avoir un filet de sécurité. Après si je veux me payer quelque chose de cher comme des billets d’avion, je vais réussir à plus économiser, mais il faut que j’aie un but.

J’aimerais acheter, mais je suis célibataire et je ne me projette pas dans ce projet seule. Je me dis : « Et si demain je rencontre quelqu’un ? Et si ma vie est amenée à changer ? »

Néanmoins, mon PEL me sert à constituer une épargne pour pouvoir fournir un apport si ce projet se concrétise ! »

Elle envisage aussi de déménager pour un appartement un peu plus grand.

Merci à Justine d’avoir répondu à nos questions !

Participez à la rubrique

Règlement de comptes est toujours à l’affut de nouveaux profils, et accepte tous les budgets ou organisations financières.
Pour participer à la rubrique, envoyez-nous une brève présentation de vous et de votre budget à l’adresse [email protected], avec l’objet Règlement de comptes !

Crédit photo : Brooke Cagle / Unsplash

Les Commentaires
11

Avatar de hellopapimequepasa
9 octobre 2022 à 20h16
hellopapimequepasa
son salaire est un scandale quand j'étais à temps plein eje j'était payé 16000 et quelque..
0
Voir les 11 commentaires

Plus de contenus Règlement de comptes

Femme avec une afro vue d'en bas
Règlement de comptes

Allyson, 2 010 € par mois : « Je suis tous les mois à découvert »

Aïda Djoupa

01 déc 2022

Lifestyle
Sponsorisé

J’ai découvert trois films féministes géniaux grâce à un VPN

Humanoid Native
Kevin Wolf Unsplash
Règlement de comptes

Marine, 2 257€ par mois : « Pour les courses, je fais les poubelles »

Aïda Djoupa

24 nov 2022

51
Jeffery Erhunse / Unsplash
Règlement de comptes

Aimée, 2 422€ par mois : « Je donne de l’argent à ma mère pour qu’elle se fasse plaisir »

Aïda Djoupa

17 nov 2022

14
Chad Madden / Unsplash
Règlement de comptes

Cynthia, 2 044 € par mois en Angleterre : « Avec l’inflation à 9,4 %, j’ai réduit tout ce que je pouvais »

Aïda Djoupa

10 nov 2022

14
Migs Reyes / Unsplash
Règlement de comptes

Sarah, son mari et leurs 3 enfants, 5 301 € par mois : « Moi, c’est les factures, lui, c’est les crédits et les grosses dépenses »

Aïda Djoupa

20 oct 2022

39
Tran Mau Tri Tam / Unsplash
Règlement de comptes

Marine, 1 845 € par mois à deux « Je paie environ un tiers de nos dépenses communes »

Aïda Djoupa

13 oct 2022

19
Roselyn Tirado Unsplash
Règlement de comptes

Fiona, 2 100 € par mois en micro-entreprise : « Mon objectif n’est pas de me tuer au travail »

Aïda Djoupa

29 sep 2022

15
Andrea Piacquadio / Pexels
Règlement de comptes

Tiphaine, 4 475 € par mois : « Je vois une psy pour parler d’argent »

Aïda Djoupa

22 sep 2022

214
femme en train de conduire
Règlement de comptes

My-Lan, 2 168 € par mois : « Mon célibat contribue au fait que je n’économise pas »

Aïda Djoupa

08 sep 2022

35
Karolina Grabowska / Pexels
Règlement de comptes

Bravo, 3 070 € par mois : « Je ne comprends rien aux impôts »

Aïda Djoupa

01 sep 2022

74

Témoignages

1 2 3 4 5 6 7 8 9