Live now
Live now
Masquer
jk-rowling-excuses-rogue
Pop culture

Et si on relançait le vieux débat « Rogue est-il un enfoiré ou pas » ?

Qu’elle t’enchante ou te brise le cœur en mille morceaux, la mort de Rogue n’a pu te laisser indifférente hier soir sur TF1. L’occasion de relancer le débat non ?

Article publié le 2 mai 2017 –

Cet article va salement spoiler Harry Potter, mais on est d’accord qu’à ce stade de l’histoire contemporaine, si vous n’avez pas encore lu les romans et/ou vus les films, vous possédez des super-pouvoirs et votre vision va immédiatement se brouiller pour vous protéger.

Bien. Cher•es Potterheads, j’ai une nouvelle grave à vous annoncer. Elle risque de nous diviser, alors soyons fort•es. Vous êtes prêt•es ?

Voici.

Bon, allons-y. S’il vous plaît, ne lancez pas une guerre nucléaire autour de ça, mais cette année, je voudrais présenter mes excuses pour avoir tué (chuchotements)… Rogue. *part se cacher*.

C’est une tradition : pour l’anniversaire de la bataille de Poudlard, la maman d’Harry Potter a pris l’habitude de s’excuser pour la mort d’un personnage tombé bravement au combat.

On a ainsi pu pleurer la mort de Fred en 2015, et celle de Lupin en 2016, rappelle Gizmodo.

Severus Rogue, héros incompris selon Clémence (moi) (c’est mon article)

Tu m’étonnes qu’elle file se cacher, notre chère J. K. Rowling. Severus Rogue a été érigé en « méchant » depuis sa première rencontre avec Harry.

À lire aussi : Harry Potter and the Mysterious Ticking Noise, la vidéo qui m’achève toujours, 10 ans plus tard

Et malgré les tentatives d’Hermione de faire reconnaître que quand même, Rogue a plutôt essayé de sauver la vie d’Harry que le contraire, rien n’y a fait.

Le professeur de potions est resté l’ennemi numéro 1 des Gryffondor du premier au dernier jour qu’il aura passé à Poudlard.

Alors oui, je sais, Severus Rogue n’a pas été des plus objectifs dans sa manière de traiter Harry, Ron et Hermione, et globalement, tous les élèves de leur maison. Certes.

Néanmoins, et j’espère que tout un chacun sera en mesure de reconnaître la bonne foi de cette démonstration, c’est aussi pour leur plus grand bien qu’il s’est comporté de la sorte. Je rappelle, spoiler alert, qu’il était un agent double de Dumbledore auprès de Vous Savez Qui depuis le début !

Son comportement n’était pas sympa, peut-être pas hyper respectueux, mais on lui demandait une loyauté sans faille, y compris jusqu’à la mort, pas d’être un bon pote de barbecue.

D’ailleurs, on a beau dire qu’il s’est montré vraiment violent avec Harry, celui-ci a tout de même donné Severus en 3ème prénom à son fils, en hommage, je cite « à l’homme le plus courageux que j’ai jamais connu ».

Donc si même la pire victime de Rogue reconnaît a posteriori qu’il a fait preuve d’un courage incommensurable et que son caractère exécrable faisait partie intégrante de sa couverture, je pense qu’on devrait collectivement arriver au même niveau de reconnaissance.

https://www.instagram.com/p/BR5Yz5FDm16/?taken-by=madmoizelledotcom

Je ne suis évidemment qu’objectivité et ouverture dans la rédaction de cet article. En ce qui concerne les accusations de harcèlement qui pèsent sur la jeunesse de Rogue, je ne répondrais qu’une chose : on fait tou•tes des erreurs de jeunesse. Voilà. 

Oui, la mort de Severus Rogue m’a plus touchée que celle de Fred Weasley, Lupin et Tonks réunis, et c’est parce que depuis le premier jour, j’ai compris le jeu de Rogue.

Que voulez-vous, être un vrai héros, ça demande un sens du sacrifice et une abnégation que la plupart des gens est incapable de concevoir. Ça veut parfois dire être haï pour être efficace. Rogue, c’est l’antithèse absolue d’un Lockhart.

À jamais dans mon coeur, et mort aux jaloux.

(Cet hommage a été rédigé dans la mesure et la bonne foi la plus exemplaire. Merci de respecter une minute de silence avant d’entamer la lecture du pamphlet de cette Gryffondor de Margaux.)

Rogue, une mort triste mais logique pour Margaux

Margaux, Gryffondor de la première heure a une opinion un peu différente. Je lui passe la plume.

ALORS perso je ne regrette pas la mort de Rogue.

Certes, c’est dommage, il aurait pu un peu communiquer avec Harry s’il avait survécu, peut-être apprendre à le connaître et finalement trouver une forme de paix.

Mais.

C’est. Un. Connard.

Il harcèle et humilie des ados, il pète un câble quand il entre dans la friendzone… juste NON. Je peux imaginer ses raisons de détester Harry même si elles me font lever yeux au ciel, mais NEVILLE ?! Hermione ?

Je ne considère vraiment pas Rogue comme un mec cool dans la saga.

J’étais triste quand il est mort parce que forcément, on s’y attache un peu quand même, mais il n’empêche qu’il a juste fini sa vie en ayant la décence de ne pas être du côté des Mangemorts. WOW ROUND OF APPLAUSE LES GARS, DONNEZ-LUI UNE MÉDAILLE !

Vous savez quelle prof a toujours été droite et cool ? Minerva McGonagall. LÀ, j’en aurais voulu à J.K Rowling, mais pas pour Rogue, non.

J’arrive pas à le pleurer en héros comme j’ai pleuré pour Dobby, ou Rémus et Tonks (les deux morts les plus cruelles/inutiles pour moi) parce qu’il savait depuis le début que ça finirait comme ça.

Il a payé la mort de Lily et James avec sa vie.

Même si je ne me réjouis pas de son décès, c’est quand même une mort qui a du sens dans la saga et pour laquelle je n’en veux pas du tout à J. K. Rowling.

Alors, vous pensez que J. K. Rowling a eu raison de laisser cette mort dans le bouquin ? Ou vous la maudissez encore le soir en vous endormant ? Continuons ce clash dans les commentaires (mais pas de Sortilèges Impardonnables, respectons-nous) !

À lire aussi : Les Moldus ont plus d’avenir que les Sorciers, et autres opinions controversées sur Harry Potter #2

Les Commentaires
109

Avatar de Blueberry78
28 juin 2022 à 20h33
Blueberry78
En même temps, les raisons sont multiples :
  • James n'a jamais été ni développé, ni présent comme l'a été Rogue dans l'histoire. Ca reste un personne de second plan, alors que Rogue occupe bien plus de place. Si on avait voulu aller plus loin dans ce que l'on sait/dit de James dans les bouquins, et lui rendre justice, il aurait très probablement fallu un tome supplémentaire.
  • En plus de cela, James apparait souvent à travers les yeux de Harry, qui en fait un héros parce que c'est son papounet qu'il n'a pas eu le temps de connaître, parce qu'il est mort assez injustement, parce qu'il s'était engagé du côté des gentils dans l'Ordre du Phénix, parce qu'il était facétieux, parce qu'il était le grand buddy de Patmol et Lunard. Du coup, la vision qu'on en a est totalement biaisée. Après évidemment Sirius et Remus vont pas dire "c'était un connard" parce que c'était leur buddy et qu'il est mort. On pardonne plus facilement aux morts qu'aux vivants...
  • Sauf quand on s'appelle Severus Rogue, qu'on a été humilié par toute une bande - parce que même si les coups bas venaient des deux côtés, James y allait particulièrement fort mine de rien, et avait clairement un comportement de bully. Donc c'est totalement légitime qu'il le haïsse.
  • Cela légitime du coup l'ampleur de la déception de Harry (et des lecteurs !!) quand il apprend que son papa n'était pas du tout la personne qu'il pensait qu'il était, et qu'il comprend pourquoi Severus le déteste, parce que finalement, son père avait plus ou moins le comportement méchant (parce que là c'est pas de facétie dont il est question) d'un Draco Malfoy à son égard (et je dis ça en considérant DM comme mon perso préféré de HP ever).
  • James c'est le quater back populaire, drôle et beau, intelligent et malin, qui écrase sur son passage ceux qui ne lui plaisent pas, qu'on adore profondément jusqu'à ce qu'on découvre que c'était aussi un vrai connard.

Après, James, comme absolument tous les personnages (sauf sans doute Hermione, Luna et Neville, qui sont les seuls vrais gentils de cette histoire, ainsi que Dobby) est très nuancé, très bien construit, très bien écrit, parce que s'il est un vrai gros salaud, il n'est pas que cela. C'est aussi le cas de Harry (qui, s'il est l'élu, s'il est un courageux gryffondor, n'est clairement pas que cela, c'est le moins qu'on puisse dire), de Dumbledore, qui a longtemps été adoré (et que j'adore toujours personnellement), de Black et Lupin, de Ron, de tout le monde dans cette histoire en fait (je mets Ginny de côté, je la trouve irrémédiablement niaise, facile et sans intérêt).
Je trouverai toujours surprenant qu'on puisse reprocher à des personnages d'une histoire écrite pour des adolescents mais qui peut toujours à tout âge, de ne pas être plats et superficiels. Au contraire, ils sont riches, ils sont intéressants, ils sont nuancés, ils sont tout en irrégularités et en exception, et c'est précisément ce qui les rend précieux et aussi passionnants. Peut-être que c'est en partie du au fait que pour beaucoup de fans, c'est une vraie déception de constater que ces personnages adorés et idolatrés au moment où ils ont été découvert, pendant l'adolescence, prennent un autre visage quand ils sont (re)-découverts avec la maturité, le recul d'un adulte.
Hermione, pas nuancée ? Perso c’est loin d’être le perso que je deteste le plus dans la saga au contraire, mais autant je l’adorais étant petite, autant en la redécouvrant avec mes yeux de jeune adulte , je la trouve prétentieuse , égocentrique et légèrement manipulatrice sur les bords.D’accord avec toi pour Neville , Luna et Dobby , mais perso je remplacerai Hermione par Lupin , McGo ou même Molly Weasley.
Quand a Snape…pour moi , c’est un personnage complexe , que j’adore car intéressant sur le point de vue analytique et que je deteste d’un autre côté par sa personnalité.
Certes il a des nombreuses circonstances atténuantes,mais je ne pars du principe que le passé est loin de tout excuser personnellement.
C’est quelqu’un qui a fait de nombreux choix et qui certes les regrette a la fin, mais un peu tard a mon goût.
Et pour la différence entre films et livres, je vous rejoins tous , il est légèrement moins détestable dans les films en raison de l’excellent jeu du regretté Alan Rickman !
Après on ne peut pas nier que le personnage est esssentiel dans l’histoire, pour reprendre ce que disais une autre Madz par rapport a Ginny , je pense clairement que l’histoire sans Rogue n’aurait pas été pareil, et sûrement en moins bien…donc…
1
Voir les 109 commentaires

Plus de contenus Pop culture

Pop culture
iran cheveux

Angèle, Cotillard, Pomme… En soutien aux Iraniennes, des artistes coupent leurs cheveux

Maya Boukella

05 oct 2022

3
Cinéma
l’origine du mal

Thriller imprévisible, L’Origine du mal est le meilleur film au cinéma cette semaine

Maya Boukella

05 oct 2022

Cinéma
novembre david koskas

Novembre : le film sur les attentats de 2015 avec Jean Dujardin est à l’affiche

Maya Boukella

05 oct 2022

14
Série télé
la-casa-de-papel-serie-spin-off-berlin

Berlin : Netflix dévoile les personnages du spin-off de La Casa de Papel

Maya Boukella

05 oct 2022

1
Actu en France
eddy de pretto

Eddy de Pretto victime de cyberharcèlement : son procès s’est ouvert à Paris

Maya Boukella

04 oct 2022

Cinéma
incroyable mais vrai gaumont

Quentin Dupieux : la bande-annonce de Fumer fait tousser est aussi délirante que son casting

Maya Boukella

04 oct 2022

Pop culture
illustr-couv (1)

She-Hulk, House of the dragon… Les fans toxiques à l’assaut des blockbusters SF

Marion Olité

04 oct 2022

19
Cinéma
film français 5

Critiqué pour sa Une 100% blanche et masculine, Le Film français s’excuse… mais est-ce assez ?

Maya Boukella

03 oct 2022

6
Cinéma
Sacheen Littlefeather creative commons

Sacheen Littlefeather, voix des amérindiens à Hollywood, est morte à 75 ans

Maya Boukella

03 oct 2022

6
Arts & Expos
Parisiennes citoyennes, l’exposition sur les luttes féministes à Paris

Cette expo retrace les luttes féministes à Paris de 1789 à 2000, et ça redonne de l’espoir pour demain

Anthony Vincent

02 oct 2022

2

La pop culture s'écrit au féminin