Live now
Live now
Masquer
Florence Pugh quasi absence et Harry Styles qui crache : tout comprendre du drama autour de Don't worry darling
Pop culture

Florence Pugh quasi absente et Harry Styles qui crache : tout comprendre du drama autour de Don’t Worry Darling

Vous n’avez rien suivi de la promotion chaotique du film réalisé par Olivia Wilde, avec Harry Styles qui fait du queerbaiting, quand il ne crache pas sur Chris Pine ou rate son accent américain, tandis que Florence Pugh assure le strict minimum médiatique ? Voici le récap’.

Quand la réalité dépasse la fiction, ça donne un marathon promotionnel de film plus captivant que le long métrage lui-même. Reprenons depuis le début.

Dans Don’t Worry Darling, Harry Styles a remplacé Shia LaBeouf

Olivia Wilde est la réalisatrice du film Don’t Worry Darling, qui sortira le 21 septembre 2022. En tête d’affiche, elle avait initialement choisi Florence Pugh dans le rôle de l’héroïne femme au foyer face à Shia LaBeouf pour jouer son mari. Or, l’acteur collectionne les accusations de violences sexuelles, notamment à l’encontre de l’artiste FKA twigs (elle se retrouvera en procès face à lui le 17 avril 2023).

Il a donc choisi de quitter le projet avant le tournage en été 2020. Depuis, la réalisatrice a clamé (auprès de Variety le 24 août 2022) l’avoir écarté elle-même afin d’assurer un tournage « safe ».

Ce qu’a publiquement nié l’acteur (auprès de Variety, le 26 août 2022), textos de 2020 à l’appui où la réalisatrice s’enthousiasmait de l’avoir casté malgré tout. A également émergé une vidéo d’Olivia Wilde en août 2020 qui rappelle Shia LaBeouf afin d’insister pour qu’il garde le rôle, parce qu’elle ne serait pas « prête à abandonner tout cela » et souhaite que « les choses se règlent » avec Florence Pugh qu’elle surnomme « Miss Flo ».

Capture d’écran 2022-09-06 à 10.08.34
La styliste de Florence Pugh, Rebecca Corbin-Murray, a légendé cette photo de l’actrice d’un « Miss Flo » en clin d’œil au drama promotionnel. © Capture d’écran Instagram.

En effet, l’actrice, féministe convaincue, n’a sûrement pas apprécié ce choix de casting initial, ce qui pourrait expliquer le froid entre elle et l’acteur accusé de violences sexuelles. À cela s’ajoute l’information selon laquelle Olivia Wilde a tout de même insisté en privé pour le garder en 2020, tandis qu’elle feint publiquement en 2022 de l’avoir écarté par souci de sécurité. Dans ses rares interventions médiatiques, Florence Pugh a également exprimé qu’elle trouvait dommage que la promotion du film soit autant centrée sur les scènes de sexe, un choix qui serait grandement dû à la réalisatrice.

En colère contre Olivia Wilde, Florence Pugh fait le minimum de promo de Don’t worry darling

La réalisatrice a donc casté au pied levé Harry Styles pour remplacer le controversé Shia LaBeouf sur le tournage en 2020. Or, d’après la bande-annonce et les premières critiques du film en 2022, l’interprétation du chanteur britannique laisserait fortement à désirer, en particulier son faux accent américain. De quoi ajouter de l’huile sur le feu de la colère légitime de Florence Pugh.

Capture d’écran 2022-09-06 à 09.56.21
De gauche à droite, Nick Kroll, Florence Pugh, Chris Pine, Olivia Wilde, Sydney Chandler, Harry Styles, et Gemma Chan. © Capture d’écran Instagram.

Ce contexte pourrait donc expliquer en partie pourquoi Florence Pugh apparaît si peu publiquement durant le marathon promotionnel de Don’t Worry Darling. Lorsqu’elle y vient, on la voit clairement garder ses distances avec Olivia Wilde et Harry Styles, qui sont devenus un couple durant le tournage (vous avez dit conflit d’intérêt ?).

À la Mostra de Venise, la cinéaste avait annoncé que Florence Pugh ne pourrait sûrement pas venir. L’actrice a en effet raté la principale conférence de presse, tout en s’affichant sur Instagram en train de siroter un cocktail à la main (de quoi donner une vidéo avec un gros potentiel de mème). Pour le tapis rouge du soir, la distribution complète était donc enfin réunie. Alors qu’on aurait pu s’attendre à voir au centre la réalisatrice Olivia Wilde entourée de ses deux têtes d’affiche, Florence Pugh et Harry Styles, au moins une personne les sépare de chaque côté.

Pourquoi Harry Styles a craché sur Chris Pine et a embrassé Nick Kroll à la Mostra de Venise ?

Comme si cela ne suffisait pas pour visualiser les tensions dans l’air, Harry Styles y est allé de son grain de sel. Au moment de la projection du film à la Mostra de Venise le 5 septembre 2022, une vidéo de lui le montre ignorer complètement Olivia Wilde, et s’asseoir près de Chris Pine, sur lequel il semble alors cracher. L’acteur états-unien a fixé sa propre jambe, sidéré, avant se lécher les lèvres comme pour estomper un postillon reçu.

Harry Styles a-t-il vraiment craché sur Chris Pine durant la projection de Don’t worry darling à la Mostra de Venise le 5 septembre 2022 ?

Malgré l’emballement des réseaux sociaux sur cette hypothèse, il reste peu probable qu’Harry Styles ait vraiment craché sur Chris Pine, comme en attestent des vidéos prises sous d’autres angles.

En tout cas, à la fin de la projection, plutôt que d’étreindre sa compagne-réalisatrice, Harry Styles a embrassé sur la bouche l’acteur Nick Kroll (de quoi raviver les accusations de queerbaiting, mais c’est une autre histoire).

Et ce, durant une standing ovation de quatre minutes. C’est Florence Pugh qui a interrompu les applaudissements en s’éclipsant au bout de trois minutes, ce qui a incité le reste du casting à devoir la suivre (avec la cinéaste en queue de file), comme le rapporte Variety.

Le film n’est donc même pas encore sorti que les dramas s’accumulent, mais aussi les théories pour tenter de comprendre le pourquoi du comment et l’ampleur de ces embrouilles intestines.

On peut largement comprendre l’agacement de Florence Pugh à qui on a d’abord imposé un prédateur sexuel comme co-star avant de le remplacer par un chanteur au jeu douteux qui sort en fait avec la cinéaste.

Cette dernière avait sans doute aussi beaucoup de pressions financières sur les épaules, ce qui pourrait expliquer en partie pourquoi elle avait insisté afin de garder Shia LaBeouf au casting.

Mais pourquoi Harry Styles cracherait sur Chris Pine avant d’embrasser Nick Kroll ?

S’agirait-il justement d’une diversion médiatique, afin de détourner l’attention du grand public de ce problème de fond initial causé par sa compagne ? Et en même temps, faire grossir le buzz autour du film afin de lui assurer du succès ? Car il n’y a pas de mauvaise publicité, don’t worry darling.

Le drama promotionnel de Don’t Worry Darling inspire déjà des mèmes

Et vu le nombre de mèmes qui se créent déjà autour de tout ce drama promotionnel, cela pourrait s’avérer une stratégie gagnante. Mais à quel prix ? Celui de faire oublier le grief légitime de Florence Pugh ?

Capture d’écran 2022-09-06 à 10.06.03
© Capture d’écran Twitter.
Capture d’écran 2022-09-06 à 10.06.12
En clin d’œil au film Malcolm et Marie, où un réalisateur joué par John David Washington s’embrouille après une projection avec sa compagne incarné par Zendaya Coleman. © Capture d’écran Twitter.
Capture d’écran 2022-09-06 à 10.06.27
En clin d’œil à une publication de Zoë Kravitz qui avait posté une photo de sa robe aux Oscars en s’insurgeant en légende de la gifle infligée par Will Smith à Chris Rock. © Capture d’écran Twitter.
Capture d’écran 2022-09-06 à 10.06.35
© Capture d’écran Twitter.
Capture d’écran 2022-09-06 à 10.06.48
© Capture d’écran Twitter.

À lire aussi : Timothée Chalamet a porté un dos-nu à la Mostra de Venise, et tout est chamboulé

Crédit photo de Une : Capture d’écran Instagram.

Les Commentaires
14

Avatar de poulaga
7 septembre 2022 à 12h53
poulaga
@poulaga je vais passer outre le ton condescendant.
- prétérition : dire "je vais passer outre" pour en fait me mettre un tacle ; ce n'est pas très sympa
- mon post n'avait pas du tout pour but d'être condescendant
@Marvel La dernière phrase peut être interpretée comme de l'ironie/sarcasme, c'est pas évident à voir à l'écrit (au début quand j'ai lu le message j'ai aussi vu ça comme du sarcasme mais en relisant effectivement ça peut être vu autrement) unno:
Ah ben ce n'était pas du tout mon intention, c'était totalement premier degré.
Pugh a effectivement reproché à la promo de DWD d'être trop axée scènes de sexe (choix assumé par Wilde), or on reproche à Kechiche de faire dans le putassier/racoleur aussi, donc le parallèle me paraît intéressant
Tu disais que les réalisateurs ne se retrouvaient pas dans des shitstorms médiatiques et de degré d’exigence attendu en fonction du genre
Je disais que les réalisateurs mecs ont littéralement commis des crimes et continuent leur carrière tranquillou, mais que quand une femme réalise un film on lui cherche des poux en mode "et son choix de casting ? et son choix de promo ? il aurait fallu faire autrement"
j’ai juste fait une liste de shitstorms de réalisateurs masculins .
Effectivement, je ne voulais pas dire qu'il n'y a jamais eu de shitstorms, je trouve juste que le niveau d'exigence et de remise en question des choix pro n'est pas le même, dsl si je me suis mal exprimée.
7
Voir les 14 commentaires

Plus de contenus Pop culture

Pop culture
iran cheveux

Angèle, Cotillard, Pomme… En soutien aux Iraniennes, des artistes coupent leurs cheveux

Maya Boukella

05 oct 2022

5
Cinéma
l’origine du mal

Thriller imprévisible, L’Origine du mal est le meilleur film au cinéma cette semaine

Maya Boukella

05 oct 2022

Cinéma
novembre david koskas

Novembre : le film sur les attentats de 2015 avec Jean Dujardin est à l’affiche

Maya Boukella

05 oct 2022

14
Série télé
la-casa-de-papel-serie-spin-off-berlin

Berlin : Netflix dévoile les personnages du spin-off de La Casa de Papel

Maya Boukella

05 oct 2022

1
Actu en France
eddy de pretto

Eddy de Pretto victime de cyberharcèlement : son procès s’est ouvert à Paris

Maya Boukella

04 oct 2022

1
Cinéma
incroyable mais vrai gaumont

Quentin Dupieux : la bande-annonce de Fumer fait tousser est aussi délirante que son casting

Maya Boukella

04 oct 2022

Pop culture
illustr-couv (1)

She-Hulk, House of the dragon… Les fans toxiques à l’assaut des blockbusters SF

Marion Olité

04 oct 2022

20
Cinéma
film français 5

Critiqué pour sa Une 100% blanche et masculine, Le Film français s’excuse… mais est-ce assez ?

Maya Boukella

03 oct 2022

6
Cinéma
Sacheen Littlefeather creative commons

Sacheen Littlefeather, voix des amérindiens à Hollywood, est morte à 75 ans

Maya Boukella

03 oct 2022

6
Arts & Expos
Parisiennes citoyennes, l’exposition sur les luttes féministes à Paris

Cette expo retrace les luttes féministes à Paris de 1789 à 2000, et ça redonne de l’espoir pour demain

Anthony Vincent

02 oct 2022

2

La pop culture s'écrit au féminin